Dysplasie de la hanche chez le bébé : est-ce grave ?

Dysplasie de la hanche chez le bébé : est-ce grave ?

Votre bébé a du mal à écarter l’une de ses jambes ? Ou bien, ses jambes ne sont pas symétriques ? Et si c’était une dysplasie de la hanche ? En effet, certains bébés naissent avec un problème de hanche qui mène parfois à une luxation des os de la hanche. La dysplasie de la hanche touche les nourrissons à la naissance, surtout les filles.

 

À quoi correspond la dysplasie de la hanche chez le bébé ? Quelles sont ses causes ? Comment poser le diagnostic ? Existe-t-il des traitements ? Nous allons découvrir les essentiels à savoir sur cette pathologie dans cet article vulgarisé.

Définition de la dysplasie de la hanche

 

La dysplasie de la hanche est un terme qu’on utilise pour décrire une anomalie congénitale de la hanche. Elle correspond à un développement anormal de l’articulation de la hanche, notamment un défaut de maturation de l’acétabulum (ou cotyle) qui ne parvient pas à englober la tête fémorale.

 

L’acétabulum (ou cotyle) est la cavité articulaire de l’os iliaque. Ce sont l’acétabulum et la tête fémorale qui constituent principalement l’articulation de la hanche.

 

Initialement, la structure de l’acétabulum se compose seulement d’une partie osseuse et d’une partie cartilagineuse. Avec l’âge, ils évoluent et forment un tissu osseux pour donner l’acétabulum définitif. Cette ossification dépend en grande partie de l’interaction de l’acétabulum avec la tête fémorale.

 

La dysplasie de la hanche peut se présenter avec ou sans luxation de l’articulation.

 

Lorsqu’elle est sans luxation, la tête fémorale se retrouve bien intégrée dans l’acétabulum. Mais, il y a des risques de dislocation, notamment avec les pressions sur le fémur. Cela entraîne une contrainte pour la partie osseuse cartilagineuse de l’acétabulum et gêne sa maturation. Dans ce cas, la dysplasie risque de dégénérer.

 

Dans le cas où la tête fémorale s’est déplacée en dehors de l’acétabulum (luxation de la tête fémorale), il n’y a pas le moindre contact entre la tête fémorale et l’acétabulum. Ainsi, le traitement est plus complexe.

 

 

Causes de la dysplasie de la hanche chez le bébé : A-t-elle un lien avec l’accouchement ?

 

Plusieurs causes peuvent être à l’origine de la dysplasie de la hanche chez le bébé. La position siège du bébé dans le ventre de sa maman en est une. Dans cette position, la tête du bébé reste en haut. Au moment de l’accouchement, ce sont ses pieds qui sortent en premier et se trouvent en extension. Cela peut entrainer une luxation de son articulation et une dysplasie de la hanche du bébé.

 

La dysplasie de la hanche peut aussi être d’origine héréditaire. Un bébé dont l’un des deux parents ou certains membres de la famille ont déjà présenté une dysplasie ou une luxation de la hanche possède plus de risque d’en souffrir.

 

Il existe également d’autres facteurs qui peuvent provoquer une dysplasie de la hanche chez le bébé, comme :

 

  • un bébé de plus de 4 kilos ;
  • des jumeaux avec les hanches repliées en flexion ;
  • un faible volume du liquide amniotique ;
  • la tension artérielle trop élevée de la mère pendant la grossesse ;
  • la réaction fœtale à l’œstrogène maternel.

 

 

Comment se déroule le diagnostic ?

 

Pour tout accouchement à l’hôpital, le dépistage de la dysplasie de la hanche chez les nouveau-nés se fait de manière systématique. Cela a lieu lors de l’examen clinique effectué par la sage-femme ou le pédiatre dans les premiers 24 à 48 heures après la naissance.

 

Dans le cas où l’un des parents, le frère ou la sœur du bébé présenterait ce trouble, le nourrisson bénéficie automatiquement d’un dépistage dans les premières semaines de vie.

 

Le diagnostic est indispensable même si l’examen de la hanche à la naissance semble normal. Il est également primordial si les facteurs de risque de la maladie sont présents.

 

Le diagnostic de la dysplasie de la hanche chez le petit repose surtout sur l’examen clinique. Il comprend :

 

  • l’évaluation du degré d’abduction de la hanche du nourrisson : elle doit être supérieure à 60 ° ;
  • la manœuvre de Barlow : elle permet de découvrir l’instabilité de la hanche par la présence d’un ressaut ;
  • l’observation des plis au niveau des fesses, la longueur des jambes et la mobilité de la hanche.

 

Si on suspecte une dysplasie de la hanche lors de l’examen physique, un examen complémentaire doit être effectué afin de confirmer le diagnostic de la maladie. Il s’agit d’une échographie qui permettra de mettre en évidence une luxation de hanche du bébé.

 

Le retard du diagnostic peut évoquer une luxation congénitale de la hanche chez le bébé. Cette dernière génèrera une boiterie dès le début de la marche de l’enfant ainsi qu’une douleur chronique et une atteinte dégénérative précoce.

 

Voici quelques signes caractéristiques de la dysplasie de la hanche que vous pouvez essayer de rechercher chez votre enfant :

 

  • la position de ses cuisses est asymétrique ;
  • les replis cutanés de ses cuisses (autour de l’aine et les fesses) ne sont pas pareils ;
  • ses jambes ne sont pas de même longueur ;
  • vous ne pouvez pas écarter ses deux cuisses de façon symétrique.

 

 

Le pronostic de la dysplasie de la hanche chez le bébé

 

Quel que soit le traitement choisi pour la dysplasie de la hanche chez le bébé, la prématurité de l’intervention est l’un des facteurs déterminant la réussite du traitement.

 

Le taux de réussite du traitement de cette anomalie est plus de 90 %. Chez la majorité des patients, le résultat est satisfaisant.

 

Chez les enfants âgés entre 12 et 18 mois, le traitement est plus complexe et nécessite plusieurs interventions. Ainsi, le taux de réussite est inconstant.

 

Chez les jeunes adultes, la dysplasie peut occasionner une arthrose de hanche précoce (avant 30 ans). Seule une intervention chirurgicale de l’articulation de la hanche peut la guérir.

 

 

Les traitements indiqués en cas de dysplasie de la hanche chez le bébé

 

La dysplasie de la hanche est une déformation anatomique. Ainsi, le traitement se base alors sur un traitement orthopédique qui suit plusieurs étapes.

 

L’intervention consiste généralement à réduire la luxation en maintenant la tête fémorale dans la cavité cotyloïde. Pour y parvenir, elle nécessite des « accessoires » ou outils de traitement.

 

Le coussin d’abduction

 

Le coussin d’abduction est également appelé culotte d’abduction. Il a la forme d’une salopette avec des bretelles. Il est doté d’un petit coussin semi-rigide entre les jambes. Ce coussin sert à tenir les petites jambes du bébé écartées, dans la position où la tête fémorale est bien dans son articulation. Cet outil doit être porté nuit et jour.

 

Le lange câlin

 

Le lange câlin est basé sur le même principe que le coussin d’abduction. En revanche, il ne dispose pas de bretelles. Grâce à sa forme de H, il permet de garder le bébé en position de « grenouille ». Il est ainsi moins encombrant. Les parents le préfèrent plus que le coussin d’abduction. Mais, il ne faut pas oublier que c’est au médecin de choisir l’appareil le mieux adapté à l’enfant.

 

Le harnais de Pavlick

 

Également appelé le bandage Pavlick, le harnais de Pavlick est un traitement lourd. Il a un système de sangle pour maintenir les jambes du bébé écartées. Avec cet appareil, le gain de l’écartement de la hanche se fait de manière progressive. Cet outil est privilégié lorsque le diagnostic de la maladie est tardif.

 

Le choix de l’outil de traitement de la dysplasie de la hanche chez le bébé se fait en fonction du degré de l’atteinte de la hanche. Néanmoins, ces appareils présentent des limites. Si le diagnostic est trop tardif et que la luxation est trop importante, ces dispositifs ne seront plus efficaces. En effet, les contraintes sur la tête du fémur deviendront plus critiques pouvant même mener à une nécrose de hanche. Dans ce cas, il faut penser à un traitement en hospitalisation.

 

 

Sources

 

https://whenithurtstomove.org/fr/about-orthopaedics/joint-anatomy/hip/dysplasie-de-la-hanche/

https://toulouseosteopathe.com/dysplasie-hanche-bebe-osteopathie/

https://www.chuv.ch/fr/dfme/dfme-home/enfants-famille/specialites-medicales/chirurgie-de-lenfant-et-de-ladolescent/chirurgie-pediatrique-de-la-hanche/la-dysplasie-developpementale-de-la-hanche

https://www.osteopathe-pascale-martin.fr/blog/dysplasie-de-hanche-du-nourrisson