lumbago et mal de dos raideur

Mal de dos après l’accouchement : Que faire ?

Tout au long de la grossesse, le corps des femmes est mis à rude épreuve. La majorité d’entre elles pense que tous les désagréments liés à cette période délicate disparaitront directement après l’accouchement… Hélas, c’est très rarement le cas !

 

En effet, au décours d’une grossesse, l’organisme maternel a besoin de temps pour récupérer et retrouver progressivement son état initial.

Untitled - November 5, 2022
Untitled - November 5, 2022

 

Chez de nombreuses femmes, cette période de convalescence peut être perturbée par l’apparition, ou l’aggravation de douleurs au niveau du dos.

 

Alors quelles sont les causes de ce mal de dos après l’accouchement ? Que faire pour le soulager efficacement ? Ce sont les questions auxquelles nous allons apporter des réponses dans le présent article.

Mal de dos après l’accouchement : Causes possibles

 

Les douleurs au dos liées à la grossesse peuvent avoir des causes identiques à toute autre dorsalgie, ainsi que des causes plus spécifiques à cet état physiologique.

 

grossesse mal de dos Mal de dos après l’accouchement 

 

Dans la partie qui va suivre, nous allons vous énumérer les mécanismes derrière l’apparition d’un mal de dos chez les femmes enceintes. Car dans la majorité des cas, la douleur au dos après l’accouchement n’est qu’une persistance d’une douleur développée durant la grossesse.

 

Relâchement des ligaments

 

Durant la grossesse, surtout lors des quelques semaines précédant l’accouchement, une hormone appelée « relaxine » est sécrétée par les ovaires, le tissu mammaire et le placenta.

 

Cette hormone entraîne un relâchement ligamentaire dans le but d’augmenter la souplesse et faciliter les mouvements du bassin lors de l’accouchement (augmentation de la mobilité pelvienne).

 

Des études récentes ont montré que les femmes enceintes souffrant de mal de dos avaient une mobilité pelvienne augmentée.

 

Cette augmentation de la mobilité pourrait donc participer à l’apparition de douleurs lombaires et pelviennes durant la grossesse et dans le péripartum (période entourant l’accouchement).

 

L’augmentation du poids

 

Tout au long de la grossesse, le poids du bébé et de ses annexes (principalement le placenta et le liquide amniotique) augmente et entraîne un trouble postural chez la future maman en raison du déplacement de son centre de gravité vers l’avant, ce qui peut induire une hyperlordose lombaire compositrice.

 

hyperlordose durant la grossesse

 

L’hyperlordose est une déformation du rachis caractérisée par une accentuation de la lordose lombaire (exagération de la cambrure lombaire naturelle).

À LIRE :   Mal de dos après l'ostéopathie : Inquiétant ? (Explications)

 

Cette hyperlordose lombaire compensatrice durant la grossesse favorise les tensions musculaires et les phénomènes d’arthrose vertébrale, ce qui se solde par des douleurs lombaires qui peuvent persister plusieurs mois après l’accouchement.

 

Insuffisance des muscles abdominaux

 

Les muscles de l’abdomen jouent un rôle important dans le maintien des structures du bas du rachis.

 

Lors de la grossesse, la distension et la fragilisation de la sangle abdominale augmentent les contraintes sur le dos, particulièrement au niveau de la région lombaire. Cela participe grandement au développement des douleurs lombaires chez les femmes enceintes.

 

diastase des grands droits
Source

 

Cette insuffisance abdominale persiste quelques semaines/mois après l’accouchement, allant même jusqu’à la diastase abdominale. Les douleurs pourraient s’atténuer progressivement avec le renforcement de la sangle abdominale.

 

À présent, nous passons aux causes des douleurs au dos spécifiques à l’accouchement et aux suites de couches :

 

Mode d’accouchement

 

Les études montrent que les douleurs lombo-pelviennes sévères observées dans les six mois après l’accouchement étaient plus fréquentes chez les femmes ayant accouché par césarienne (voie haute).

 

Accouchement par césarienne
Source

 

Ces douleurs lombaires et pelviennes sont probablement exacerbées par la cicatrice chirurgicale de la césarienne. En effet, la fragilisation de la paroi abdominale interfère avec la répartition des contraintes mécaniques au niveau du rachis.

 

Pour compenser l’insuffisance abdominale, le bas du rachis est particulièrement sollicité. Résultat : attitudes vicieuses et tensions musculaires douloureuses.

 

Déplacement du sacrum et/ou du coccyx

 

Lors de l’accouchement par voie basse (accouchement normal), le sacrum et la pédale coccygienne doivent s’écarter pour laisser passer le bébé.

 

douleurs au coccyx

 

Après la naissance, il se peut qu’ils restent bloqués dans cette position postérieure. Il en résulte une mise en tension des ligaments et des muscles qui s’y attachent, ce qui est susceptible de limiter les mouvements du bassin et d’entraîner des douleurs dans le bas du dos.

 

La péridurale en cause ?

 

D’anciennes études ont suggéré que l’analgésie obstétricale, principalement la péridurale, pourrait être à l’origine d’une augmentation de la fréquence des lombalgies après l’accouchement.

 

infiltration
Source

 

D’après ces études, l’accouchement par voie basse sans douleur favoriserait les mouvements brutaux et traumatisants lors de l’expulsion du bébé.

 

Mais les études récentes, de bien meilleure qualité, ont démontré qu’il n’y avait pas de lien entre l’analgésie péridurale lors de l’accouchement et les douleurs lombaires prolongées en post-partum.

 

Cette information doit être fournie à toutes les femmes souhaitant bénéficier d’un accouchement sans douleur afin qu’elles puissent décider sereinement et en toute connaissance de cause des modalités de leur accouchement.

 

Port du bébé

 

Souvent, le mal de dos est secondaire aux mauvaises postures lorsque la maman porte son bébé, notamment lorsqu’elle lui donne le sein ou son biberon.

À LIRE :   Mal de dos et ventre gonflé : 6 causes possibles (et que faire ?)

 

allaitement

 

En effet, le relâchement des muscles abdominaux et la peur de traumatiser le bébé (le faire tomber, lui faire mal…) sont source de crispation de mauvaises positions : mise en tension des épaules et des membres supérieurs, dos rond, augmentation du stress sur le dos… Toutes ces positions favorisent les douleurs sur l’ensemble du dos.

 

Origine psychologique

 

Dans certains cas, des facteurs psychologiques jouent un rôle majeur dans l’apparition ou l’aggravation des douleurs au dos après l’accouchement.

 

Parmi les situations sources de souffrance psychologique au décours d’une grossesse, on peut citer :

 

  • Mauvaises conditions socio-économiques,
  • Peur d’échouer en tant que parent,
  • Contexte familial difficile…

 

 

Comment soulager un mal de dos après l’accouchement?

 

Après l’accouchement, l’organisme de la femme reprend peu à peu son état initial. Le mal de dos devrait progressivement s’atténuer grâce :

 

  • À la diminution des taux de relaxine, donc les ligaments et autres tissus conjonctifs reprennent leur tonicité.

 

  • À la perte du poids suite à l’évacuation du liquide amniotique et l’expulsion du placenta et du bébé, donc réduction du stress sur les différentes structures du dos.

 

  • Au regain progressif de la tonicité des muscles abdominaux.

 

En outre, pour soulager le mal de dos après l’accouchement, de nombreuses solutions existent :

 

Rééducation abdominale

 

Lors de la visite médicale postnatale, le médecin peut prescrire à la femme des séances de rééducation abdominale et périnéale (les 10 premières séances sont totalement remboursées par la sécurité sociale).

 

La rééducation abdominale ne doit être débutée qu’après avoir stabilisé la région périnéale, soit 6 à 8 semaines après l’accouchement (beaucoup plus tôt grâce à la rééducation du périnée).

 

rééducation abdominale
Source

 

Elle a pour but de renforcer les muscles de la sangle abdominale pour (entre autres) soulager le dos, et ce, grâce à des exercices doux et adaptés : exercices de respiration abdominale, massages… La femme pourra, après quelques séances, réaliser des exercices classiques de renforcement des abdominaux, aussi bien chez le kinésithérapeute qu’à la maison.

 

Amélioration de la posture

 

Pour réduire les douleurs au dos après l’accouchement, il est important de maintenir une posture correcte en toute circonstance. Notamment lors du port prolongé du bébé.

 

Voici donc quelques ajustements à faire lorsque vous portez votre bébé :

 

  • Utilisez un porte-bébé (dorsal ou ventral) et gardez votre bébé toujours en contact avec votre corps, au plus près de votre centre de gravité, afin de répartir harmonieusement son poids sur votre colonne vertébrale.
À LIRE :   Comment soulager un mal de dos rapidement? (36 conseils)

 

  • Évitez les mouvements de torsion de la colonne vertébrale. Lorsque vous voulez vous tourner pour prendre votre bébé, tournez tout votre corps.

 

  • Évitez de courber le dos lorsque vous soulevez votre bébé. Fléchissez les genoux tout en gardant votre dos droit, en contractant les muscles abdominaux et en serrant les fessiers.

 

  • Ajustez la hauteur des poignets de la poussette pour éviter de vous pencher lorsque vous sortez avec votre bébé.

 

  • Installez-vous confortablement et calez bien le bas de votre dos avec un oreiller lorsque vous allaitez votre bébé.

 

Séances d’ostéopathie

 

L’ostéopathe pourrait aider à débloquer les os du bassin (le sacrum et le coccyx restés en position postérieure suite à l’accouchement) et soulager les maux du bas du dos.

 

massage pour traiter le syndrome de maigne

 

Pour plus de solutions contre les douleurs au dos, n’hésitez pas à consulter notre article : soulager le mal de dos.

 

 

Références

 

[1]  V. Charlier, G. Brichant, P.-Y. Dewandre, J.-M. Foidart, et J.-F. Brichant, « Analgésie péridurale obstétricale et lombalgie du post-partum : un lien de cause à effet? », Revue Médicale de Liège, vol. 67, no 1, janv. 2012, Consulté le: 2 juin 2022. [En ligne]. Disponible sur : https://orbi.uliege.be/handle/2268/112672

[2]  V. Foltz et S. Rozenberg, « Lombalgie et grossesse », Revue du Rhumatisme Monographies, vol. 88, no 1, p. 34‑40, 2021.

[3]  C. Rempp, « Lombalgies et lombosciatalgies de la femme enceinte: à propos de 150 cas », ACUPUNCTURE ET MOXIBUSTION, vol. 4, no 4, p. 298, 2005.

[4]  M. Batonat, « Petits maux de la grossesse : étude de la lombalgie », 2010.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs / 5. Nombre de votes

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez ce qu'on ne vous jamais dit sur vos douleurs chroniques...