Ostéotomie du bassin : Indication et procédure

Ostéotomie du bassin : Indication et procédure

Le bassin est une grande structure osseuse qui se trouve à la base de votre colonne vertébrale. Il se compose de deux os de la hanche (l’ilion et l’ischion), qui se rejoignent au niveau de l’os pubien situé à l’avant.

 

L’ostéotomie pelvienne est une intervention chirurgicale qui sert à corriger les déformations du bassin. Cette opération peut être pratiquée sur des adultes et des enfants, et est le plus souvent utilisée pour traiter la dysplasie de la hanche.

 

Dans cet article, nous aborderons les indications des ostéotomies pelviennes et la manière dont elles sont pratiquées.

L’ostéotomie du bassin c’est quoi ? Définition

 

Le bassin est une structure en forme d’anneau qui soutient la colonne vertébrale et le poids de la partie supérieure du corps. Il est constitué de plusieurs os, dont les os de la hanche, le sacrum et le coccyx.

 

anatomie du bassin
Source

 

Dans certains cas, il peut être nécessaire de modifier chirurgicalement le bassin afin de corriger une déformation ou de soulager une douleur. Cette procédure est connue sous le nom d’ostéotomie.

 

Lors d’une ostéotomie, le chirurgien pratique une incision à travers la peau et les tissus mous. Ensuite, il coupe un ou plusieurs os du bassin avant de les repositionner dans leur position correcte.

 

Les os sont ensuite maintenus en place à l’aide de vis ou de plaques. Dans certains cas, une greffe osseuse peut également être utilisée pour soutenir la réparation.

 

 

Indications et contre-indications

 

L’ostéotomie est une procédure chirurgicale par laquelle un os est coupé et réaligné. Les principales indications pour réaliser une ostéotomie sont de corriger une déformation ou de soulager une contracture articulaire.

 

ostéotomie du bassin
Source

 

Les ostéotomies les plus couramment pratiquées sont celles du fémur, du tibia et du bassin. Une contre-indication à l’ostéotomie est toute condition qui rendrait la procédure dangereuse ou inefficace.

 

Il s’agit notamment d’une infection active, d’une malnutrition sévère et d’un diabète non contrôlé. En outre, certains patients peuvent être inadaptés à l’ostéotomie en raison de la présence de tumeurs malignes ou de malformations vasculaires.

 

Comme pour toute intervention chirurgicale, l’ostéotomie comporte également des risques, tels que des lésions nerveuses, des pertes de sang et des infections. Cependant, ces risques peuvent généralement être minimisés en sélectionnant soigneusement les patients et en utilisant des techniques qui minimisent les dommages tissulaires.

 

 

Quelle est la procédure ?

 

Avant l’intervention, le patient sera soumis à une anesthésie générale. Cela lui permettra de rester endormi et de ne pas ressentir de douleur pendant toute la durée de l’opération. Le chirurgien pratique une incision à travers la peau et les tissus mous du bassin. Une fois l’os exposé, il utilisera des instruments spéciaux pour le couper.

 

anesthésie générale
Source

 

L’étape suivante consiste à repositionner l’os dans sa position correcte. Cela peut se faire à l’aide de vis, de plaques ou d’une greffe osseuse. Une fois que l’os est dans sa nouvelle position, il est maintenu en place par ces dispositifs de fixation.

 

Après l’opération, les patients doivent généralement rester à l’hôpital pendant plusieurs jours afin de pouvoir surveiller leur évolution. Ils peuvent également être amenés à porter une attelle d’abduction de la hanche afin de maintenir l’intégrité de la hanche et de permettre une bonne cicatrisation.

 

La récupération après une ostéotomie du bassin peut prendre plusieurs mois. Les patients doivent généralement suivre un programme de kinésithérapie (physiothérapie) pour favoriser la guérison et réduire le risque de complications. La plupart des patients retournent à une vie normale après avoir complété ce programme.

 

 

Existe-t-il des alternatives ?

 

Dans certains cas, il est possible de corriger une déformation ou une contracture articulaire sans avoir recours à une ostéotomie. Cela peut être accompli en utilisant des appareils orthopédiques tels que des attelles ou des prothèses.

 

Cependant, ces dispositifs ne sont pas toujours efficaces et peuvent entraîner des complications telles que des ulcérations cutanées et un risque accru d’infection. En outre, ils ne sont pas adaptés à tous les patients.

 

Par conséquent, l’ostéotomie reste la meilleure option pour corriger les déformations osseuses et articulaires. Elle permet également de soulager la douleur et d’améliorer la fonction articulaire.

 

 

Conclusion

 

L’ostéotomie est une procédure chirurgicale courante qui peut être utilisée pour corriger les déformations osseuses et articulaires. Elle présente de nombreux avantages, notamment une meilleure fonction articulaire et une réduction de la douleur.

 

Cependant, comme toute intervention chirurgicale, elle comporte des risques et doit être effectuée par un professionnel expérimenté.

 

Si vous souffrez de douleurs articulaires ou si vous avez une déformation osseuse, n’hésitez pas à consulter un médecin pour savoir si l’ostéotomie est la meilleure option pour vous.

 

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 3.8 / 5. Nombre de votes 6

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?