Le lumbago de A-Z: Au secours, je me suis coincé le dos!

lumbago
""Vous avez très mal au dos, et souhaitez en finir au plus vite avec cette crise de douleur.""

  Vous vous êtes réveillé un bon matin et votre dos s’est soudainement “coincé”. Peut-être que votre lumbago est survenu après un faux mouvement ou après avoir soulevé une charge plus lourde que d’habitude. Quoi qu’il en soit, ..

"Vous avez très mal au dos, et souhaitez en finir au plus vite avec cette crise de douleur."
PARTAGEZ L'ARTICLE

 

Vous vous êtes réveillé un bon matin et votre dos s’est soudainement “coincé”. Peut-être que votre lumbago est survenu après un faux mouvement ou après avoir soulevé une charge plus lourde que d’habitude. Quoi qu’il en soit, vous avez très mal au dos, et souhaitez en finir au plus vite avec cette crise de douleur. Bonne nouvelle: Dans cette article, vous trouverez TOUS les outils pour traiter votre tour de rein. Si vous souhaitez soulager votre mal de dos rapidement, c’est par ici!

Note: Si jamais vous voulez bénéficier de conseils plus détaillés, ainsi qu’un plan exhaustif et global vous permettant de réduire vos douleurs, procurez-vous ce guide intégral incluant explications de votre lumbago, exercices thérapeutiques, techniques d’auto-traitement, etc. 

 

Le lumbago, c’est quoi?

Comment diagnostiquer un lumbago?

Mais comment le lumbago apparaît en premier lieu?

À quoi m’attendre?

Comment traiter mon lumbago?

Conclusion

 

 

infographie sur la prise en charge du lumbago

 

Le lumbago, c’est quoi?

 

Lumbago, tour de rein, entorse lombaire, lombalgie aigue…tous ces qualificatifs sont utilisés pour désigner la même chose. De manière générale, le lumbago réfère à une atteinte des structures musculo-squelettiques (ligaments, muscles, tendons) de la région lombaire. La plupart du temps, il n’y a pas d’atteinte nerveuse.  Il peut s’agir d’un surétirement d’un muscle du dos, d’une irritation articulaire, ou même d’une microdéchirure ligamentaire. Quoi qu’il en soit, il s’ensuit un processus inflammatoire responsable de votre douleur.

 

“Lumbago, tour de rein, entorse lombaire, lombalgie aigue…tous ces qualificatifs sont utilisés pour désigner la même chose.”

 

Comment diagnostiquer un lumbago?

 

Le rayon X n’est pas très utile en présence de lumbago.”

 

On peut penser qu’un test d’imagerie médical comme une radiographie (Rayon X) puisse diagnostiquer un lumbago. Toutefois, il faut savoir que la radiographie n’est pas utile pour détecter un problème au niveau des tissus mous (comme les ligaments, muscles ou tendons). Ainsi, le Rayon X n’est pas très utile en présence de lumbago. Quant à l’imagerie par résonance magnétique (IRM), elle est plus précise et peut être utile dans certain cas . Par contre, elle est rarement indiquée en présence de lumbago, principalement car le pronostic est favorable.

 

imagerie médicale mal de dos
L’imagerie médicale, pas aussi efficace que vous puissiez l’imaginer en cas de lumbago!

 

Les symptômes associés au lumbago sont une douleur (souvent intense) dans la région du bas du dos. Cette douleur peut même irradier vers le milieu du dos, et même possiblement jusque la fesse. Si la douleur irradie plus bas dans la jambe, il peut s’agir d’une autre condition (comme une hernie discale ou une sciatalgie). Le lumbago est souvent associée à des raideurs et une incapacité de bouger la région lombaire dans des amplitudes complètes. Il peut également y avoir des spasmes musculaires et une posture altérée en raison de la douleur.

 

 

Mais comment le lumbago apparaît en premier lieu?

 

Les causes de lumbago sont multiples. La plupart du temps, elles sont reliés à une composante physique, mais il ne faut pas sous-estimer les facteurs psychologiques dans la douleur lombaire. Voici quelques exemples de causes pouvant expliquer votre lombalgie aigue: 

 

homme s'étant fait un lumbago suite a un soulevement charge

 

Évènement traumatique

 

 C’est la cause qu’on associe le plus au lumbago. L’évènement traumatique peut venir d’un accident de la route, de la pratique d’une activité sportive, ou d’un faux mouvement en général. Certains de mes patients me disent même qu’ils se sont coincés en se levant du lit un bon matin! Les autres cas que je vois souvent sont reliés à la prise d’une charge lourde impliquant un mouvement de flexion et de torsion du tronc.

 

Mouvements répétés 

 

Parfois, on peut développer un lumbago sans pour autant faire de faux mouvements. Si vous avez un travail physique, il se peut que les mouvements répétitifs aient surchargé votre dos au cours des derniers mois, et que le lumbago soit tout simplement la cerise sur le gâteau (il faut dire que ce n’est pas le meilleur des gâteaux!). D’ailleurs, même si vous avez un travail de bureau, il se peut que la position assise prolongée ait fragilisé certaines structures à la longue, et participé à votre lumbago. 

 

Causes sous-jacente

 

Tel que mentionné précédemment, il est possible que votre lumbago soit le résultat de facteurs non traumatiques. D’ailleurs, certains déséquilibres au sein de votre propre corps peuvent potentiellement avoir mené au lumbago. Imaginez que vous avez une hanche plus raide que l’autre, ou certains muscles plus faibles d’un côté. Forcément, ce déséquilibre peut causer une surcharge au niveau lombaire. À la longue, rend le dos plus propice à faire une lombalgie. Un autre facteur potentiellement relié aux lumbagos est l’instabilité lombaire, bien qu’il ne soit pas démontré scientifiquement. Si vous avez un mode de vie sédentaire, il est possible que vos muscles stabilisateurs du tronc ne travaillent pas optimalement pour protéger votre colonne vertébrale. À la longue, la région lombaire subit plus de stress car il n’y a pas de muscles qui puissent garantir une stabilisation adéquate. Le résultat? Bonjour les lumbagos!

 

Facteurs psychologiques 

 

Jusqu’à présent, on a discuté de facteurs physiques pouvant expliquer d’où venait votre lumbago. Par contre, il ne faut pas oublier (et surtout, ne pas sous-estimer!) l’implication des facteurs psychologiques dans les lombalgies. Par exemple, il n’est pas rare de voir des patients consulter pour un lumbago suite à un épisode de stress intense, ou une période creuse dans sa vie. Pourquoi?

 

femme stressée et a risque de faire un lumbago

 

La réponse est complexe, mais retenez que toute détresse psychique peut augmenter les tensions musculaires et hypersensibiliser le système nerveux central. Le dos devient ainsi plus fragile, et il en résulte parfois des lumbagos.

 

“(…) il ne faut pas oublier (et surtout, ne pas sous-estimer!) l’implication des facteurs psychologiques dans les lombalgies.” 

 

À quoi m’attendre?

 

Bon, vous avez un lumbago, et vous voulez savoir à quoi vous attendre dans les prochains jours. Vous avez peur que ça affecte votre travail, et bien évidemment vos activités familiales et sociales. Rassurez-vous! De manière générale, l’évolution d’un lumbago est favorable, et la grande majorité des patients guérissent à l’intérieur de 6 semaines. D’ailleurs, même si vous avez très mal au dos initialement, ne pensez pas que l’intensité élévée de la douleur soit synonyme d’une atteinte plus sévère.

 

homme ayant fait un lumbago
Malgré la douleur intense, le pronostic est généralement favorable…

 

Maintenant, il faut vous demander si c’est votre premier épisode de lombalgie aigue. Malheureusement, près de 75% des gens qui ont fait un lumbago ont des chances de récidives. Si c’est votre cas, il faut sérieusement chercher à traiter la source de votre problème, et non pas masquer la douleur comme vous avez probablement fait jusqu’à présent. 

 

Malheureusement, près de 75% des gens qui ont fait un lumbago ont des chances de récidives.”

 

Comment traiter mon lumbago? 

 

Avant toute chose, il faut mentionner que la meilleure option serait de consulter un professionnel de la santé.”

 

Espérons que vous avez à présent une meilleure idée de ce qu’est un lumbago, et que vous avez identifié certaines causes potentielles responsables de vos douleurs. Maintenant, il est temps d’adopter des stratégies pour que vos symptômes diminuent, et que vous puissiez reprendre vos activités comme avant! Avant toute chose, il faut mentionner que la meilleure option serait de consulter un professionnel de la santé. Le mal de dos, c’est complexe, et vous bénéficierez grandement de conseils plus adaptés à votre condition et votre histoire médicale. En attendant, voici quelques recommandations à intégrer pour vous faciliter la vie:

 

evaulation du thérapeute suite à un lumbago
Suivez toujours les conseils de votre professionnel de la santé!

 

Initialement, éviter les mouvements douloureux

 

Dans les premières heures après un lumbago, il convient d’éviter les mouvements douloureux pour ne pas aggraver le processus inflammatoire. Vous lirez partout sur Internet qu’il faut éviter le repos complet au lit après un épisode aigu. C’est absolument vrai, mais il ne faut pas non plus faire le contraire et surcharger son dos en faisant des mouvements extrêmes. Par exemple, si votre douleur augmente lorsque vous vous penchez vers l’avant, utiliser plutôt vos jambes pour ramasser un objet au sol. Si possible, continuez de marcher et de vaquer à vos activités tant que la douleur ne s’aggrave pas après un léger repos.

 

Si possible, éviter les supports lombaires

 

Plusieurs personnes sont tentées de mettre une ceinture lombaire après un lumbago. Sachez que ces supports viennent avec leur lot d’inconvénients (ils rendent les muscles “paresseux”, limitent la respiration optimale et rigidifient la colonne). Si jamais vous voulez absolument utiliser une ceinture, limitez au moins leur utilisation! Par exemple, portez-la lorsque la douleur est plus importante pendant quelques heures seulement. Ou encore, portez-la lorsque vous êtes obligés de faire une activité à risque d’augmenter la douleur (par exemple soulever un bébé ou cuisiner).

 

Des façons naturelles de contrôler la douleur et calmer l’inflammation 

 

Pour soulager les symptômes, il peut être pertinent d’utiliser la glace ou la chaleur. Comment choisir entre les deux? En réalité, il n’y a pas de bonnes réponses, et chaque personne peut réagir différemment et avoir certaines préférences. De manière générale, on recommande d’utiliser la glace pour les premières 24-48 heures en raison de ses capacités anti-inflammatoires. On peut même en appliquer régulièrement pour contrôler la phase aigue (15 minutes avec une compresse, répété à chaque 2 heures). Après quelques jours, on peut mettre de la chaleur pour diminuer les tensions musculaires en utilisant sac chauffant ou une serviette induite dans de l’eau chaude.

 

 

glace dans le bas du dos suite a un lumbago

 

Note: Que ce soit pour la glace ou la chaleur, il existe des risques de brûlure à la peau. Pour cette raison, assurez-vous de ne pas appliquer directement la glace sur la peau (utilisez un intermédiaire). Également, l’application de ces modalités ne devrait pas dépasser 15-20 minutes à la fois.

 

Les médicaments, un incontournable?

 

Pour plusieurs, le premier réflexe lorsqu’on fait un lumbago, c’est de prendre des médicaments. Pour d’autres qui sont “anti-pillules”, il faut tout faire pour éviter d’avoir recours à des produits chimiques. Comment savoir si les médicaments sont recommandés suite à un lumbago?

 

médicaments mal de dos
Suivez toujours les recommandations du médecin!

 

Comme tout le monde réagit différemment aux médicaments, il est préférable de consulter son médecin pour déterminer s’il est pertinent d’en prendre. Généralement, ils servent à aider les patients lorsque les symptômes deviennent intolérables et limitent le quotidien ou le sommeil. De façon globale, on considère qu’une douleur est tolérable lorsqu’elle se situe à un seuil en-dessous de 4/10 sur une échelle de douleur. Lorsqu’elle dépasse 7/10, il faut sérieusement considérer cette option (surtout les stratégies “naturelles” tels que la glace ou la chaleur ne font pas effet). Les médicaments généralement prescrits suite à une lombalgie aigue sont les anti-inflammatoires, anti-douleurs, et relaxants musculaires. Votre médecin saura adapter les doses en fonction de votre situation personnelle.

 

Trouver une posture de sommeil adéquate

 

Il est facile de concevoir que si le dos nous fait souffrir, cela va forcément affecter la qualité de sommeil. C’est pour cela qu’il est important de trouver une position de sommeil confortable qui diminue le stress sur les vertèbres lombaires. Je recommande souvent à mes clients d’adopter une des deux positions suivantes pour optimiser leur nuit de sommeil:

 

  • -Couché sur le dos avec un oreiller sous les genoux: Cette position permet de diminuer l’antéversion du bassin (hyperlordose lombaire), ce qui diminue le stress sur les facettes articulaires. En gros, le fait de maintenir les genoux légèrement pliés va empêcher votre dos de s’arquer excessivement, réduisant ainsi le stress sur vos vertèbres.

 

posture de sommeil sur le dos pour soulager le lumbago
Posture de sommeil contre le mal de dos

 

  • -Couché sur le côté avec un oreiller entre les jambe: Le fait de garder un oreiller entre les jambes permet une réduction de la torsion lombaire (souvent douloureuse après un lumbago!).

 

posture de sommeil sur le côté pour soulager le lumbago
Posture de sommeil contre le mal de dos

 

Une façon de respirer pour avoir moins mal

 

Le lumbago peut occasionner des douleurs tellement intenses que c’est à en couper le souffle…littéralement! Plusieurs de mes patients ressentent une douleur lombaire après une inspiration profonde, ou lorsqu’ils toussent ou éternuent. Par contre, il peut être intéressant de pratiquer un certain type de respiration visant à soulager les symptômes et favoriser la guérison. Il s’agit de la respiration lente. Avant toute chose,
 il est CRUCIAL de consulter votre médecin si vous 
souffrez de n’importe quel type de dysfonction
 respiratoire, pulmonaire ou cardiaque. Si vous 
avez le feu vert ou ne souffrez pas de problèmes
 respiratoires, la respiration lente peut 
grandement vous aider.

 

exercices de respiration pour soulager le lumbago

 

Le concept est ultra
 simple: il suffit de diminuer la fréquence de votre respiration pendant un certain temps. Vous pouvez continuez à respirer de la même façon (par le nez ou la bouche, selon votre confort). Par contre, il faudra inspirer et expirer plus profondément que d’habitude. L’idéal serait de viser 6 respirations en 1 minute, mais il est important d’y aller progressivement et de cesser si vous ressentez un quelconque inconfort. Répétez cette exercice plusieurs fois dans la journée, idéalement dans un environnement propice à la détente. En pratiquant la respiration lente, vous aurez un effet positif sur votre circulation sanguine ainsi que sur l’oxygénation de vos tissus. 

 

Votre thérapeute à la rescousse

 

Que va faire votre thérapeute lorsque vous consulterez pour un lumbago? De manière générale, il débutera par une évaluation initiale. Ceci lui permettra d’identifier les dysfonctions sur lesquelles il pourra travailler par la suite. Il pourra également s’assurer qu’il n’y a pas d’atteinte sévère ou grave (et vous rassurer par le fait même!). Une fois ces informations en main, il pourra appliquer des techniques spécifiques visant à soulager vos symptômes et diminuer votre douleur. Également, il vous donnera des exercices de bases en fonction de votre stade de guérison. Certains exercices ressembleront probablement aux exercices partagés dans ce  programme de 21 jours gratuit disponible  dans la section GUIDES EN LIGNE.

 

explication du médecin a sa patiente qui souffre d'un lumbago
Les différents thérapeutes et professionnels vous aideront à soulager votre mal de dos!

 

Maintenant, quel est le meilleur thérapeute à consulter en fonction de vos symptômes? Entre le physiothérapeute (kiné), ostéo, chiro, et massothérapeute, il peut être difficile de choisir. Sachez qu’il n’y a pas vraiment de bonne réponse, et qu’il faut surtout choisir un thérapeute en qui on a confiance (attention aux charlatans!) et qui est à l’aise avec le traitement des lombalgies aigues. Comme il s’agit d’une condition très fréquente, la très grande majorité des thérapeutes pourront vous aider à guérir, et/ou vous référer aux ressources appropriées en cas de besoin.

 

 Il faut surtout choisir un thérapeute en qui on a confiance, et qui est à l’aise avec le traitement des lombalgies aigues.” 

 

Conclusion

 

Voilà, j’ose espérer que vous êtes plus instruit sur les lumbagos à la lecture de cet article. Surtout, j’espère que vous vous sentez plus serein et confiant(e), et ce malgré la douleur importante. Un lumbago, ça guérit généralement bien et sans complications. Et encore plus si vous appliquez les conseils partagés dans cet article. N’oubliez pas que la meilleure option serait de consulter un professionnel de la santé. Et encore plus si vous avez fait plusieurs épisodes de lumbago au cours des derniers mois.

 

En attendant, vous pouvez également vous procurer ce guide intégral  qui vous permettra de couvrir TOUS les éléments reliés à votre lumbago. Ce guide axé sur la résolution de vos symptômes intègre des exercices thérapeutiques, ainsi que plusieurs trucs pour réduire la douleur rapidement. Consultez tous nos guides dans la section  GUIDES EN LIGNE.

 

 

3 réponses sur “Le lumbago de A-Z: Au secours, je me suis coincé le dos!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *