Quel sport pour perdre du poids quand on a mal au dos ?

Quel sport pour perdre du poids quand on a mal au dos ?

Article revu et approuvé par Dr. Ibtissama Boukas, médecin spécialisée en médecine de famille

Une des raisons potentielles pour lesquelles on a mal au dos peut être le surpoids. Dans cette optique, il est recommandé de pratiquer une activité physique permettant la perte de poids, et la réduction des symptômes en même temps.

 

Quel sport peut-on pratiquer pour perdre du poids quand on a mal au dos ? Comme plusieurs mouvements sont douloureux en présence de lombalgie, il est important de suivre des règles précises afin de ne pas aggraver sa condition. Cet article vous propose 5 sports imposant au corps un stress minime, et permettant à ceux qui souffrent du dos de rester actifs.

 

5 propositions de sports (infographie)

 

Voici une proposition de 5 sports favorisant la guérison du mal de dos. En effet, ces loisirs, s’ils sont appliqués correctement, permettent une activité physique efficace et même thérapeutique, sans oublier la perte de poids associée.

 

5 exemples de sports après une hernie discale

 

1. La marche

 

marche pour traiter le mal de dos

 

La marche compte parmi les activités imposant le moins de stress au corps. Comme on peut choisir sa vitesse de marche, il est toujours possible de faire les adaptations nécessaires afin de ne pas aggraver son mal de dos.

 

En plus de la vitesse, il est également possible d’ajuster l’inclinaison (soit en marchant en montagne, soit en augmentant l’inclinaison sur un tapis roulant).

 

Finalement, il est possible d’ajuster le temps de marche pour être certain qu’on reste dans des zones “non dangereuses” (que ce soit pour votre cœur ou votre dos !).

 

Attention par contre : Dans certains cas, le mal de dos est aggravé par la marche en raison de la posture en extension de la colonne vertébrale ! Si jamais vous tentez la marche, et voyez une augmentation de votre douleur malgré l’ajustement des paramètres mentionnés ci-dessus, il faut à tout prix consulter !

À LIRE :   Canal lombaire étroit et perte de poids : Traitement efficace ?

 

2. Le vélo 

 

Le vélo permet de diminuer le stress sur les articulations (par exemple, les vertèbres lombaires, mais aussi les genoux si vous souffrez d’arthrose significative ou autre problème articulaire à ce niveau). De plus, le vélo permet de maintenir vos capacités cardiovasculaires suite à votre blessure au dos (essentiel pour éviter les effets néfastes du repos prolongé).

 

En plus de travailler votre cardio, pédaler permettra une activation de votre circulation sanguine nécessaire à une guérison optimale de votre condition. Il est préférable de faire du vélo sur un appareil stationnaire initialement pour maintenir un environnement sûr. Comme pour la marche, il est possible d’ajuster certains paramètres afin de protéger votre dos (vitesse, résistance, position de la selle, intervalles, etc.).

 

Attention par contre: Dans certains cas, le mal de dos causé par la hernie discale est aggravé par le vélo en raison de la posture en flexion de la colonne vertébrale! Si jamais vous tentez le vélo, et voyez une augmentation de votre douleur malgré l’ajustement des paramètres mentionnés ci-dessus, il faut à tout prix consulter !

 

vélo et mal de dos

 

3. La natation

 

Vous l’avez probablement déjà entendu de la bouche de votre médecin : La natation est très efficace lorsqu’on souffre de mal de dos.
En plus de diminuer la pression sur vos articulations, le fait de nager procure une sensation de confiance due à l’environnement favorable procuré par l’eau. Rassurez-vous, vous n’êtes pas obligé de nager aussi bien que Michael Phelps pour profiter des bienfaits de la natation sur votre dos ! D’ailleurs, personne ne vous oblige à faire des longueurs lorsque vous êtes en piscine.
Souvent, certains mouvements de base effectués dans l’eau auront un effet thérapeutique sur votre colonne vertébrale. Marche, mouvements de hanche, renforcements de muscles clés en utilisant un matériel adapté, etc.
Par contre, certains mouvements pourraient être à proscrire selon votre condition. Le fait d’être dans l’eau procure déjà un effet antalgique (ie. aide à diminuer la douleur). Il faut donc s’assurer d’y aller progressivement afin de ne pas avoir de mauvaises surprises en sortant de l’eau. Un professionnel saura vous guider si vous voulez intégrer un traitement “aquatique” à votre quotidien.

 

4. Le yoga et Pilates

 

Le yoga et le Pilates ont tous deux connus un énorme gain en popularité au cours des dernières années. Bien que similaires, ces deux disciplines ont aussi des différences. Avant de les nommer, il faut comprendre qu’il existe plusieurs variations à ces disciplines, surtout lorsqu’il s’agit du yoga.

 

De manière générale, le Pilates met l’accent sur le renforcement des muscles et le contrôle moteur (avec un accent particulier sur le tronc). De son côté, le yoga favorise des poses visant à améliorer la flexibilité en intégrant une composante davantage «spirituelle».

 

Ensemble, le yoga ET le Pilates intègrent des exercices visant à renforcer le tronc, assouplir les muscles et relaxer le corps. D’ailleurs, quelques études ont démontré que ces disciplines pouvaient être bénéfiques chez la population souffrant de lombalgie chronique.

 

yoga comme sport après une hernie discale

 

Il y a toutefois une nuance qu’il est primordial d’exprimer: Comme il n’y a pas de licence spécifique requise pour enseigner le yoga et le Pilates, il est difficile de recommander ces approches systématiquement.

 

De même, plusieurs instructeurs n’ont pas les connaissances anatomiques et biomécaniques nécessaires à la compréhension et la gestion efficace des hernies discales.

 

Par exemple, un professionnel qualifié saura ajuster certaines poses en fonction du diagnostic et de la symptomatologie, ce qui peut drastiquement diminuer le risque de blessure.

5. Les exercices thérapeutiques 

 

Si vous consultez un thérapeute (comme un kiné), il vous prescrira certains exercices en fonction de son évaluation, de votre stade de guérison et de vos intérêts. Ceux-ci intègrent plusieurs éléments essentiels à une santé optimale du dos.

À LIRE :   Lombalgie : Exercices à ne pas faire (conseils pratiques)

Que ce soit la flexibilité, la mobilité, la force ou la stabilité, un professionnel qualifié saura vous guider à travers des exercices sûrs et efficaces.

 

souplesse, mobilité, stabilité pour un dos en santé

 

 

Conclusion

 

Voilà 5 sports pour perdre du poids quand on a mal au dos. Outre l’aspect thérapeutique et sûr relié à la pratique de ces activités, il est important de choisir un loisir qui vous procure du plaisir et vous garde motivé. Si vous êtes forcé de pratiquer un sport en praticulier, il y a de grande chance que vous perdiez la motivation et cessiez en cours de route.

 

Pour perdre du poids et soulager son mal de dos, il faut demeurer actif et maintenir le cap. N’hésitez pas à consulter un professionnel qui vous guidera et adaptera les activités selon vos besoins. De même, pratiquer un sport en communauté procure beaucoup de plaisir, et aide à rester motivé.