Test “Timed up and go” : indication et procédure

Test “Timed up and go” : indication et procédure

Le test “Timed Up and Go” (TUG) est un test de dépistage utilisé par les professionnels de santé pour déterminer le risque de chute. Il requiert très peu d’équipement, et prend moins de 3 minutes à administrer. Cet article détaille le test, et discute de l’interprétation des résultats.

Définition et indications

 

 

Le “Timed up and go” vise à déterminer la probabilité de chute chez les personnes âgées principalement. En plus de la population gériatrique, il est également validé pour les populations suivantes :

 

  • maladie de Parkinson
  • sclérose en plaques
  • fracture de la hanche
  • maladie d’Alzheimer,
  • AVC
  • arthroplastie totale du genou ou de l’arthroplastie totale de hanche et de genou
  • maladie de Huntington.

 

Finalement, le test peut être utilisé pour mesurer les progrès de l’équilibre statique et dynamique (par exemple après avoir suivi un programme d’exercices impliquant la marche et le passage de la station debout à assise).

 

Le TUG présente l’avantage d’être facile à expliquer et mettre en pratique (avec presqu’aucun matériel requis). Ses qualités métrologiques (spécificité, sensibilité, validité, etc.) sont fiables, et le test fournit des résultats utiles à la réduction du risque de chute chez les personnes à risque.Par contre, il est incapable de clairement prédire le risque de chute (contrairement à d’autres tests qui ont de meilleures capacités prédictives).

 

 

Procédure

 

Le matériel requis pour l’exécution du test est une chaise avec accoudoir, un chronomètre et un ruban adhésif (pour marquer 3 mètres de distance à partir de la chaise).

 

Pour effectuer le “Timed Up and Go”, les patients portent leurs chaussures habituelles et même peuvent utiliser une aide à la marche si nécessaire (comme une canne). La procédure est simple : Le patient commence en position assise, puis se lève sur ordre de l’examinateur. Il doit alors marcher 3 mètres, se retourner de 180 degrés, puis revenir vers la chaise où il s’assoit. Le temps s’arrête lorsque le patient est complètement assis.

 

Note : Le patient peut bénéficier d’un essai avant de voir sa performance chronométrée. Par sécurité, il est préférable de rester à proximité du patient pour éviter une chute.

 

Il existe certaines alternatives au “Timed Up and Go” permettant de mieux apprécier le risque de chute du patient. Par exemple, le “TUG manuel” implique que la personne évaluée transport un verre d’eau dans une main pendant qu’il effectue le TUG standard. Par ailleurs, le TUG cognitif est réalisé en demandant au patient de compter à rebours par bon de 3 (par exemple : 100, 97, 94, 91, etc.) tout en effectuant le test de TUG conventionnel.

 

 

Interprétation

 

Le temps écoulé depuis le début du test jusqu’à ce que le patient revienne en position assise constitue le score au “Timed Up and Go”. Une personne âgée qui met ≥ 12-14 secondes pour réaliser le TUG présente un risque de chute significatif. Selon d’autres sources, l’interprétation peut se faire de la manière suivante :

 

  • ≤ 10 secondes : Le patient présente un résultat dans les limites de la normale
  • ≤ 20 secondes : Le patient présente une mobilité adéquate, et pourrait sortir seule sans aide technique
  • ≤ 30 secondes : Le patient présente un mobilité problématique, requière une aide à la marche et n’est pas indépendant.

 

Outre le temps, l’examinateur peut observer plusieurs autres éléments comme la posture du patient, sa démarche, la longueur de ses pas, sa stabilité, le mouvement des bras, etc.

 

Par exemple, une démarche lente et hésitante peut indiquer d’autres troubles neurologiques nécessitant une évaluation plus poussée. Il en est de même pour les pertes d’équilibre, les foulées courtes, la rotation en bloc du tronc, une utilisation inadéquate de l’aide technique, etc.

 

 

Références

 

  • https://www.physio-pedia.com/Timed_Up_and_Go_Test_(TUG)
  • https://www.cdc.gov/steadi/pdf/TUG_test-print.pdf