cicatrice après une opération du dos

Adhérence des cicatrices : traitement et prévention

Enfant, adolescent, adulte… tout le monde a au moins une cicatrice sur son corps. Il arrive que certaines cicatrices soient gênantes, voire douloureuses. Cela peut être dû à ce qu’on appelle adhérence des cicatrices. Découvrons dans cet article ce que c’est qu’une adhérence des cicatrices, quelles en sont les conséquences et comment les traiter et prévenir.

Définitions de cicatrice et adhérences

 

Cicatrice : qu’est ce que c’est ?

 

La cicatrice est une trace visible sur la peau. Elle apparaît après une brûlure ou une blessure, quelle qu’en soit la cause : chute, acte chirurgical… Dans le meilleur des cas, elle n’est qu’une fine ligne à peine visible. Cependant, elles peuvent aussi être gênantes et provoquer des démangeaisons ou de la douleur.

 

cicatrice adhérence des cicatrices

 

Une cicatrice se forme lorsque la deuxième couche du tissu cutané (le derme) est touchée par une lésion. La peau répare elle-même les petites lésions par des nouvelles cellules cutanées. Elle ne laisse aucune trace si ces lésions ne concernent que la couche externe (l’épiderme).

 

En cas de coupure profonde, comme une incision lors d’une opération ou une blessure liée à un éclat de verre ou une brulûre, la blessure atteint la couche interne de la peau. L’organisme lance donc le processus de remplacement du tissu lésé d’où la cicatrice.

 

La cicatrice est composée principalement de fibres de collagène. C’est une protéine du tissu conjonctif humain. Elle se distingue d’une peau saine par l’absence de poils et de transpiration. Comme les mélanocytes (cellules responsables de la pigmentation de la peau) sont également détruits, la couleur d’une cicatrice est différente de celle d’une peau saine.

 

Il existe différents types de cicatrices.

 

  • Les cicatrices hypertrophiques : ce sont les plus courantes. Elles sont saillantes, mais ne sont présentes que sur les bords de la plaie.
  • Les cicatrices atrophiques : elles font souvent suite à une poussée d’acné et se présentent sous forme de petits renfoncements.
  • Les cicatrices scléreuses : elles sont dures et se forment après une brûlure.
  • Les cicatrices chéloïdes : ce sont des cicatrices qui s’étendent au-delà des bords de la plaie. Elles sont des conséquences d’une prédisposition génétique.

 

Qu’en est-il de l’adhérence d’une cicatrice ?

 

Suite à une chirurgie, si certaines cicatrices sont bénignes, d’autres peuvent engendrer des adhérences cicatricielles. Au moment de la cicatrisation, une bande fibreuse se forme. Une adhérence traduit le fait que ces fibres relient des tissus ou des organes entre eux qui ne sont pas censés être reliés. En cas de formation d’adhérences, le tissu conjonctif des cicatrices n’est plus doté de la même souplesse ni de la même élasticité.

 

 

Conséquences d’une adhérence des cicatrices

 

L’adhérence des cicatrices peut avoir diverses conséquences :

 

  • douleur ;
  • raideur ;
  • manque de mobilité ou de souplesse ;
  • diminution de la cicatrisation et de l’innervation.

 

Ces conséquences peuvent varier selon la cause et la localisation de la cicatrice.

 

Adhérence de cicatrice suite à une césarienne

 

L’adhérence de cicatrice au niveau abdominal est la plus délicate. Après une césarienne, la cicatrice peut provoquer des perturbations importantes au niveau de l’organisme.

 

La paroi abdominale va être tendue ce qui va gêner la respiration abdominale. La patiente sera donc amenée à faire une respiration thoracique ce qui peut être responsable d’une douleur thoracique et cervicale.

 

Une adhérence cicatricielle sur le tube digestif ou sur les tissus environnants peut également limiter la circulation des aliments et entraîner une constipation, une douleur abdominale ainsi qu’un trouble de la menstruation. D’autres problèmes peuvent également survenir :

 

  • infertilité fonctionnelle par une adhérence sur l’utérus, la trompe ou l’ovaire ;
  • douleur au plexus solaire durant les rapports sexuels ou les règles ;
  • douleur au niveau du dos et du bassin.

 

Adhérence de cicatrice après une opération du genou

 

Quelle que soit la cause, l‘adhérence cicatricielle au niveau du genou peut causer une douleur articulaire sur le pied. La douleur peut aussi s’étendre sur le bassin et les lombaires. Une sciatique (douleur dans la fesse) peut également se manifester en cas de chronicité des troubles.

 

Adhérence de cicatrice par une déchirure musculaire

 

Une adhérence cicatricielle par une déchirure musculaire provoque principalement un déséquilibre postural. Cela augmente les risques de récidives de déchirure.

 

Un déséquilibre musculaire est aussi une conséquence importante d’une adhérence de cicatrice. Les muscles agonistes et antagonistes tels que les muscles permettant l’extension et la flexion de la jambe sont les plus concernés.

 

Par la compression de la cicatrice sur les vaisseaux, il est également probable qu’une mauvaise circulation se produise. Celle-ci peut avoir des répercussions locales ou à distance.

 

Adhérence de cicatrice et mammectomie

 

Une adhérence cicatricielle après la mammectomie (ablation chirurgicale du sein) occasionne des tensions dans la cage thoracique. Ci-après, quelques signes caractéristiques :

 

  • perte de la mobilité ;
  • douleur à l’épaule ;
  • douleur dorsale et costale ;
  • sensation de sein dur ;
  • mauvaise circulation de sang dans le bras ;
  • signes neurologiques dans le bras (fourmillements, picotements…).

 

Adhérence de cicatrice et sternotomie

 

La sternotomie est une intervention chirurgicale qui consiste à ouvrir le thorax par une incision verticale sur le sternum. Elle permet d’atteindre le cœur et les gros vaisseaux (aorte). Les séquelles au niveau musculo-squelettique sont souvent une fracture des côtes, une luxation sterno-costale, une névralgie intercostale, une instabilité articulaire et une pseudarthrose.

 

L’adhérence de cicatrice de la stéréotomie provoque des tiraillements au niveau du thorax, une douleur dorsale et une difficulté respiratoire.

 

 

Traitement et prévention d’une adhérence des cicatrices

 

Le traitement des adhérences de cicatrices dépend de la partie du corps concernée et des problèmes qu’elles engendrent. On peut vous suggérer une nouvelle chirurgie ou une autre option. La nouvelle chirurgie est surtout conseillée lorsqu’il y a un risque vital. L’opération consistera à couper et relâcher les adhérences cicatricielles qui se sont formées.

 

Il existe également de nombreux remèdes naturels pour limiter les adhérences de cicatrices. Vous pouvez utiliser des huiles essentielles ou des plantes. Toutefois, cette technique requiert beaucoup de patience.

 

produits naturels pour le dos

 

D’autres traitements naturels comme la kinésithérapie (physiothérapie) semblent plus raisonnables. Cette approche est recommandée dans le cadre d’un traumatisme ou d’une opération. Elle utilise une technique manuelle spécialisée et adaptée à la situation. Le kinésithérapeute va vous aider à réduire l’inconfort lié à l’adhérence des cicatrices. Il réalisera des massages afin de relâcher les tissus profonds. Pour travailler la cicatrice, il applique un massage doux et progressif avec ses doigts.

 

La consultation d’un kinésithérapeute ou d’un ostéopathe est conseillée dès lors que la plaie est guérie. Celle-ci doit se faire 5 à 6 semaines après l’opération ou le traumatisme. Cela permet de prévenir une adhérence des cicatrices.

 

La prévention d’une adhérence cicatricielle consiste à réaliser un petit massage une à deux fois par jour pendant 5 à 10 minutes. Le massage doit toujours se faire avec douceur et lenteur. Une cicatrice peut demeurer sensible, même si elle ne présente plus de plaie. N’oubliez pas d’hydrater votre cicatrice avec une lotion sans alcool ni parfum. Vous pouvez aussi opter pour une crème cicatrisante.

 

Pour conclure, l’adhérence des cicatrices est une complication qu’on rencontre assez souvent après une intervention chirurgicale. Une fois la cicatrisation terminée, opter pour des traitements manuels permet de prévenir une adhérence ainsi que toute autre complication.

 

 

Références

 

https://www.reflexosteo.com/blog-sante-bien-etre/adherences-cicatrices-417?fbclid=IwAR0XoS4MLaXHoiKY2qDQeyUNQLZlPr61xB3aP1D9ZPo5OyQSFrfTn7jCJOU

https://toulouseosteopathe.com/adherences-cicatricielles/?fbclid=IwAR0Ppl9Qaaiiu3tpd0vuq8i5mWGfB7QAZUpZ3o3Jhv43DIm17-D1PwQRW_Y

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Douleurs physiques : Mini consultation gratuite

Répondez à ce court questionnaire en ligne pour bénéficier de recommandations spécifiques à VOTRE situation.