Névralgie intercostale : symptômes, causes et traitements

Névralgie intercostale : symptômes, causes et traitements

 

Les douleurs au niveau du thorax ne sont pas toujours liées à des problèmes cardiaques ou pulmonaires. Elles peuvent aussi être dues à une névralgie intercostale à la suite d’un faux mouvement, d’une infection ou d’une blessure. Qu’est-ce que la névralgie intercostale ? Quels sont ses symptômes ? Quand est-ce qu’il faut s’inquiéter ? Comment elle se traite ? Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur la névralgie intercostale.

 

 

Qu’est-ce que la névralgie intercostale ?

 

La névralgie intercostale, aussi appelée « douleur intercostale » indique une douleur au niveau du thorax, plus précisément entre les côtes. Elle est généralement due à une inflammation, une irritation ou un dommage d’un nerf intercostal. Ce dernier trouve sa racine dans la moelle épinière située entre les côtes.

 

Pour mieux comprendre ce type de névralgie, voici quelques notions d’anatomie du thorax. La cage thoracique est composée de :

 

  • 12 vertèbres dorsales (ou thoraciques) qui forment la colonne vertébrale à l’arrière ;
  • 12 paires de côtes qui s’articulent avec les vertèbres thoraciques sur les côtés ;
  • un sternum à l’avant.

 

côte flottante

 

Cette cage joue le rôle de protection de divers organes importants à l’instar du cœur, des poumons et des gros vaisseaux. Entre chaque espace intercostal, il existe un nerf spinal thoracique qui est responsable de la transmission des informations sensitives et motrices. Au total, chaque individu possède 22 nerfs intercostaux qui assurent la sensibilité d’une zone précise de la peau : 11 à gauche et 11 à droite.

 

Lors d’une névralgie intercostale, un ou plusieurs de ces nerfs intercostaux rencontrent un problème.

 

 

Quels sont les symptômes d’une névralgie intercostale ?

 

Le premier signe d’une névralgie intercostale est une forte douleur située dans la paroi thoracique. Elle peut concerner un point précis ou se propager le long d’une côte. Si généralement, elle est unilatérale (ne touche qu’un seul côté), elle peut également être bilatérale.

 

La douleur thoracique apparaît violemment et brutalement. Elle peut gêner des gestes aussi ordinaires que respirer, rire ou parler. Elle peut être amplifiée par les efforts, les mouvements de la colonne vertébrale, les mauvaises postures, l’éternuement ou une quinte de toux. Il en est de même lors de la palpation ou l’appui de la zone concernée.

 

névralgie intercostale aggravée par la toux

 

La douleur intercostale lors d’une névralgie peut être associée à d’autres symptômes comme :

 

  • une douleur abdominale ;
  • une fièvre ;
  • une perte d’appétit ;
  • un picotement ou un engourdissement ;
  • une douleur au niveau des bras ou des épaules.

 

 

Qu’est-ce qui provoque une névralgie intercostale ?

 

Les facteurs de risque d’une névralgie intercostale

 

La névralgie des nerfs intercostaux touche habituellement les personnes âgées de plus de 50 ans qui souffrent d’arthrose vertébrale, de zona, de pathologies pulmonaires ou de hernies discales. Ce trouble neurologique peut également être observé chez les sportifs ou les fumeurs. Si l’activité sportive expose souvent à des risques de traumatismes, le tabagisme occasionne l’apparition de toux et de maladies pulmonaires.

 

Quelles sont les causes d’une névralgie intercostale ?

 

L’origine d’une névralgie intercostale est multiple. Ce trouble peut être lié à

 

  • de faux mouvements qui peuvent entrainer un blocage au niveau des côtes et des vertèbres ;
  • une arthrose vertébrale qui cause la dégénérescence des vertèbres et la diminution des mouvements des vertèbres ;
  • une grossesse, car pendant cette période, la prise de poids peut être importante ce qui peut entrainer une augmentation du volume de la cage thoracique ;
  • une crampe violente et passagère des muscles intercostaux ;
  • un traumatisme (blessure, entorse ou fracture costale causées par un accident de la route…) ;
  • la pratique d’activité physique intense ou un long épisode de toux qui favorisent la rupture des muscles intercostaux.

 

syndrome de tietze

 

La névralgie intercostale peut aussi être liée à d’autres maladies telles qu’un trouble hépatique, une métastase vertébrale, une tumeur thoracique ou un myélome.

 

C’est également le cas du zona (névralgie post-herpétique). Comme le virus de la varicelle reste seulement latent dans certains ganglions ou certains nerfs crâniens, il peut se réactiver en cas de défaillance du système immunitaire. Cette défaillance peut être favorisée par la vieillesse, un grand stress ou une maladie.

 

 

Combien de temps dure ce trouble neurologique ?

 

Selon le degré de la douleur intercostale, on peut catégoriser la névralgie en 3 formes : légère, modérée et sévère.

 

En général, pour une forme légère, la névralgie disparaît en seulement deux à trois semaines. Pour une forme modérée, le patient peut prendre six à sept semaines pour se rétablir. Quant à la forme sévère, il faut compter huit à dix semaines pour une guérison totale. En effet, ce cas est souvent lié à une rupture complète des muscles intercostaux.

 

Lorsque la douleur intercostale n’est pas traitée, elle peut provoquer des complications telles qu’une pneumonie, une insuffisance respiratoire ou une douleur thoracique chronique.

 

 

Une névralgie intercostale : quand s’inquiéter ?

 

Généralement, un patient qui souffre de névralgie intercostale s’inquiète lors dès l’apparition des douleurs le long des côtes. Cela en raison du fait que cette douleur peut être confondue avec une douleur cardiaque ou pulmonaire.

 

douleur intercostale

 

Les symptômes suivants sont aussi considérés comme alarmants et nécessitent une prise en charge immédiate :

 

  • toux persistante associée à du mucus ;
  • sensation de déchirement dans la poitrine ;
  • difficultés respiratoires (dyspnée) ;
  • palpitations cardiaques ;
  • douleurs abdominales aiguës ;
  • paralysie ou aplasie des muscles ;
  • confusion, vertiges ou baisse de la conscience.

 

 

Comment traiter une névralgie intercostale ?

 

Comment se fait le diagnostic de cette maladie ?

 

Pour ce type de douleur, il faut contacter un médecin généraliste. Le diagnostic d’une névralgie intercostale commence par la description de la douleur. Le médecin fera ensuite un examen neurologique détaillé qui permet de déterminer l’origine de la douleur.

 

Au besoin, d’autres examens radiologiques peuvent être effectués à l’instar d’une IRM ou d’une radiographie thoracique. En cas de suspicion d’une origine infectieuse, le médecin traitant peut orienter le patient vers un pneumologue.

 

médecin qui analyse une imagerie médicale des côtes

 

Il faut noter que la douleur intercostale peut être diagnostiquée seulement à l’aide d’un interrogatoire bien mené et un examen neurologique. Les examens radiologiques sont secondaires et servent surtout à rassurer le patient. En effet, grâce à ces examens, l’hypothèse d’une origine cardiaque ou pulmonaire peut être totalement exclue.

 

Le traitement d’une névralgie intercostale

 

Dans un premier temps, le médecin prescrit des médicaments visant à apaiser les douleurs comme les antalgiques (paracétamol) ou les anti-inflammatoires s’il ne s’agit pas d’une infection. Par contre, il cherche les traitements adaptés à la cause de la névralgie intercostale si c’est une arthrose, une inflammation ou la conséquence d’un faux mouvement.

 

Si le traitement principal s’avère inefficace, le patient doit consulter un neurologue ou un spécialiste des douleurs. Un traitement par radiofréquence peut être proposé. Différents médicaments peuvent aussi être prescrits tels que :

 

médicaments pour la névralgie intercostale

 

  • des anti-inflammatoires non stéroïdiens (comme l’ibuprofène) ;
  • des médicaments antidépresseurs ;
  • des médicaments anticonvulsivants ;
  • des médicaments antihistaminiques pour les démangeaisons ;
  • du corticostéroïde ou de l’anesthésique local ;
  • des médicaments antiviraux…

 

Notez que la médecine alternative comme l’homéopathie, la naturopathie, l’ostéopathie ou l’acupuncture propose également des solutions pour soulager la névralgie intercostale. De plus, il est tout à fait possible de les utiliser comme un traitement adjuvant. Il convient toutefois de toujours demander l’avis de votre médecin traitant au préalable. Retenez qu’une douleur au niveau du thorax est toujours délicate.

 

Sources

 

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=nevralgie-intercostale_pm

https://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/douleur-intercostale.htm

https://www.femmeactuelle.fr/sante/sante-pratique/douleurs-intercostales-dois-je-minquieter-37928

 

Si vous avez aimé l’article, merci de le partager sur vos réseaux sociaux (Facebook et autre, en cliquant sur le lien ci-dessous). Ceci permettra à vos proches et amis souffrant de la même condition de bénéficier de conseils et de support.

 


 

Vous n'avez toujours pas trouvé de réponses à vos questions ?

 

Et si je vous proposais 36 façons naturelles de soulager un mal de dos rapidement ? (Oui oui, 36 !!!)

 

soulager un mal de dos rapidement

 

Consultez l'article suivant : Comment soulager un mal de dos rapidement : 36 conseils