ajustement du rétroviseur en voiture

Peut-on conduire avec une cruralgie ? (explications)

Les déplacements en voiture deviennent relativement compliqués lorsqu’on souffre de cruralgie. Dans certains cas, la douleur se révèle intenable que les voyages ou certains loisirs sont à rayer de l’agenda. Plusieurs questions se posent alors : peut-on conduire avec une cruralgie ? Est-il possible d’optimiser les trajets en voiture si on souffre de cruralgie ? La réponse dans cet article.

Rappel sur la cruralgie

Définition

La cruralgie, aussi appelée névralgie crurale, est un trouble similaire à la sciatique, mais qui découle d’une compression du nerf crural ou nerf fémoral. Il s’agit d’un nerf sensitif et moteur de la face antérieure de notre cuisse à proximité des vertèbres lombaires. Ce phénomène de compression entraîné par les disques intervertébraux provoque une douleur sur le devant de cette zone jusqu’aux pieds, en passant par la face interne du genou.

douleur cuisse conduire avec une cruralgie

Si l’atteinte se situe au niveau de la racine du nerf, les sensations douloureuses peuvent remonter jusqu’au bas du dos. Cela s’apparente à une lombocruralgie avec ou sans blocage.

La douleur lancinante provenant d’une irritation nerveuse et d’un processus inflammatoire s’accompagne d’autres symptômes. Cela va d’une faiblesse musculaire de la jambe à une paralysie totale ou partielle du membre en question. Des sensations de fourmillements et de brûlure au niveau de la cuisse jusqu’au genou peuvent avoir lieu.

Les causes de la cruralgie et les facteurs aggravants

La fréquence de la cruralgie augmente avec l’âge. Cette affection a souvent pour origine une arthrose, un tassement vertébral ou une hernie discale.

Elle peut également se manifester suite à un hématome du muscle psoas rattachant la cuisse au tronc et rarement après une infection ou une tumeur cancéreuse.

À cela s’ajoute une position assise prolongée ou une posture qui favorise la migration du disque vers l’arrière.

Les longs déplacements en voiture se révèlent particulièrement difficiles pour les personnes qui souffrent de névralgie crurale ou « sciatique du devant ». La situation peut s’aggraver si l’espace du véhicule est limité ou que les sièges manquent de confort. Les conditions ne sont donc pas idéales dans le cas où l’on doit se servir fréquemment de sa voiture pour aller travailler par exemple.

À LIRE :   Cruralgie de A à Z: Comment se soulager naturellement ?

En bref, conduire avec une cruralgie n’est pas du tout évident.

Est-il possible de conduire avec une névralgie crurale ?

Les longs déplacements en voiture se révèlent particulièrement difficiles pour les personnes atteintes de névralgie crurale ou « sciatique du devant ».

conduite

Tout comme avec la hernie discale, la position assise prolongée durant la conduite de véhicule risque d’accentuer la charge qui pèse sur la colonne vertébrale, notamment au niveau de la région lombaire. De plus, le long du trajet, le corps subit constamment des vibrations et de nombreux chocs. Cette condition expose davantage à des risques de compression des racines du nerf crural ce qui va favoriser la douleur ainsi que les autres symptômes de la cruralgie.

La situation peut s’aggraver si l’espace du véhicule est limité ou que les sièges manquent de confort.

Devant ces conditions, on peut penser que le voyage en voiture s’avère pénible pour les personnes qui souffrent de cruralgie. Toutefois, rien ne dit qu’il est interdit de conduire. Il faut juste essayer de trouver les bonnes astuces pour préserver le dos et de prévenir les tensions qui s’exercent sur le nerf crural.

Conduire avec une cruralgie : 5 conseils pour faciliter vos trajets en voiture

La majorité des cas de cruralgie ne demande pas obligatoirement d’opération chirurgicale. Apprendre à vivre avec les symptômes est une bonne alternative. Il est nécessaire d’ajuster ses activités pour éviter d’aggraver la situation et entraîner une récidive de la maladie.

Favoriser la position la plus confortable possible avant le départ

Si des sensations de douleur surviennent lorsque vous vous installez dans votre voiture, commencez par ajuster votre siège. Il faudra également positionner le miroir du rétroviseur au plus haut possible. Cette astuce sera utile pour préserver une bonne posture et empêcher de s’affaisser.

À LIRE :   Massages pour soulager la cruralgie : est-ce indiqué ?

Installer une serviette ou un coussin dans le creux de votre dos

Une position droite soulage la douleur au dos, à la cuisse ou à la jambe. Il est recommandé d’utiliser une serviette roulée ou un coussin lombaire à placer dans le bas du dos. Augmenter la lordose (courbure au niveau de la colonne vertébrale) réduit souvent les symptômes de la cruralgie lorsqu’on est derrière le volant.

Si vous optez pour la serviette roulée, il est préférable d’ajuster son épaisseur afin d’éviter une hyperlordose.

coussin lombaire voiture fleuralia conduire avec une cruralgie

Se servir du régulateur de vitesse si la possibilité se présente

Le régulateur de vitesse ou « Cruise Control » est un dispositif très utile lors des longs trajets en voiture. Il permet de moins mettre en tension les nerfs, dont le nerf crural. Concrètement, le fait de ne pas allonger les jambes comme en conditions de conduite classique peut apaiser les douleurs.

Bouger dans votre voiture

Généralement, la douleur lombaire s’aggrave lorsque l’on est inactif ou que l’on adopte une posture assise prolongée. Il est utile de réaliser quelques mouvements de temps à autre pour éviter que les articulations et les muscles s’ankylosent. Vous pouvez par exemple bouger les muscles profonds, rétracter les cervicales ou basculer votre bassin.

Bouger également en dehors de votre véhicule

L’activité physique est une des méthodes les plus efficientes pour le traitement des problèmes de dos, notamment des névralgies crurales. Qu’il s’agisse d’exercices de stabilisation lombaire ou d’exercices aérobiques, une routine physique régulière peut grandement aider à soulager la douleur au bas du dos, dans la cuisse, et au niveau des jambes. Cela apporte également plusieurs bienfaits sur votre état de santé général.

La réintroduction de l’activité physique est préconisée pour se remettre rapidement d’une cruralgie. Cela doit se faire au moyen du travail musculaire et idéalement du gainage abdominal. L’objectif est de remuscler son dos, les stabilisateurs de son bassin et sa sangle abdominale.

Le travail effectué sera utile pour traiter efficacement l’affection tout en limitant les risques d’une éventuelle rechute. Le renforcement musculaire en question pourra être complété par la pratique d’une activité cardiovasculaire quotidienne d’une durée de 30 minutes.

À LIRE :   Comment débloquer le nerf crural ? (Est-ce possible ?)

L’idéal est d’opter pour des activités non douloureuses comme la natation, le vélo ou la marche rapide.

activité physique

Il est conseillé d’envisager la kinésithérapie, reconnue pour ses bons résultats dans la majorité des cas de névralgie crurale. Un kinésithérapeute pourra vous aider à définir un programme adapté et favorisera la réduction des symptômes. Ce programme vous sera aussi utile pour prévenir les risques de récidives et pour optimiser vos capacités fonctionnelles y compris durant vos trajets en voiture.

Bref, si vous devez conduire avec une cruralgie, mieux vaut prendre les précautions nécessaires pour limiter la douleur et les éventuelles complications.

Ressources

Références

https://www.sport-orthese.com/blog/zoom-sur-la-cruralgie-n135?fbclid=IwAR2qm-QDL0PO-NNy4Hs3o2VoQ84POic8BCbIwqFSs4KUPguHnUVJpuee93g

https://www.reflexosteo.com/blog-sante-bien-etre/comment-menager-son-dos-en-voiture-154

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 1 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez une méthode unique vous permettant (ENFIN !) de mettre un terme à vos douleurs physiques...