Vertébroplastie : Une solution après la fracture vertébrale

Vertébroplastie : Une solution après la fracture vertébrale

 

Suite à une fracture vertébrale, la vertébroplastie peut être envisagée si les modalités tentées préalablement échouent.

 

Qu’est-ce que la vertébroplastie, et quand faut-il la considérer ? Cette intervention comporte-t-elle des risques ? Comment se déroule la procédure ?

Cet article vulgarisé vous explique tout ce qu’il faut savoir si jamais votre médecin (ou vous-même) considérez cette infiltration.

 

Définition

Procédure

Alternatives à la vertébroplastie

Complications

Ressource

 

Bonne lecture !

 

 

Définition

 

La vertébroplastie est une intervention durant laquelle on injecte un ciment spécial dans une vertèbre fracturée. On la considère comme une chirurgie minimalement invasive car elle n’implique pas d’incision de la peau.

 

Le ciment osseux remplit alors les fissures de la vertèbre afin de créer une espèce de « plâtre interne ».

 

vertébroplastie

 

L’objectif est principalement de stabiliser une fracture par tassement vertébral (par exemple, dû à l’ostéoporose). Ceci permet de soulager la douleur vertébrale, retrouver la mobilité et regagner la fonction.

 

Le taux de réussite est de près de 75%. Par contre, elle n’est pas indiquée pour toutes les fractures vertébrales. Elle n’est pas non plus indiquée pour les hernies discales ou douleurs arthrosiques.

 

 

Procédure

 

Suite à une fracture vertébrale, le médecin va déterminer si le patient est candidat à une vertébroplastie. Il prendra en considération l’historique médicale, les conditions associées, le type de fracture, et les résultats de l’imagerie médicale.

 

Idéalement, il faut réaliser la vertébroplastie au plus 8 semaines après la fracture vertébrale. Passé ce délai, la guérison aura déjà été entamé, et la procédure pourrait ne pas être aussi efficace.

 

L’intervention en tant que telle dure environ une heure. Elle est précédée d’une anesthésie locale, d’un sédatif ou d’une anesthésie générale (en fonction du patient). On stérilise ensuite l’endroit où se fera l’infiltration.

 

La vertébroplastie est guidée d’une radiographie tout au long de la procédure. Ceci permet de guider l’infiltration en temps réel afin qu’elle atteigne la vertèbre fracturée.

 

Une fois la vertèbre fracturée localisée, un ciment est injecté dans la vertèbre. On utilise principalement le polyméthacrylate de méthyle (PMMA). Il faut parfois des infiltrations subséquentes pour remplir la vertèbre de ciment.

 

vertébroplastie
Source

 

Suite à l’intervention, le patient est gardé en observation pour une période allant jusqu’à 2-3 heures. Bien que les symptômes puissent être soulagés aussitôt après la vertébroplastie, il n’est pas rare de ressentir plus de douleur tout de suite après. Des médicaments anti-douleur seront prescrits pour lutter contre cette douleur temporaire.

 

Le patient quitte généralement le cabinet le jour même. On estime que l’effet thérapeutique sera à son comble environ 72 après l’intervention. Un retour progressif aux activités et au travail pourra alors être entamé.

 

Un rendez-vous de suivi est généralement effectué quelque temps après la vertébroplastie.

 

 

Alternatives à la vertébroplastie

 

Suite à une fracture vertébrale, la vertébroplastie n’est pas indiquée d’emblée. En effet, des approches plus « conservatrices » sont tentées initialement. Ceci peut inclure :

 

  • Repos au lit
  • Les médicaments (analgésiques, décontractants)
  • Corset
  • Kinésithérapie (physiothérapie)
  • Cyphoplastie

 

Ce n’est que lorsque les traitements mentionnés ci-haut échouent que la vertébroplastie est considérée.

 

Plus spécifiquement, si la douleur persiste et limite les activités suite à une fracture vertébrale, on va alors considérer la vertébroplastie.

 

On peut également la considérer si la fracture vertébrale a causé des complications graves comme une thrombose veineuse, de l’ostéoporose, des problèmes respiratoires ou autres.

 

 

Complications

 

Bien que rare (moins de 4% des cas), la vertébroplastie vient avec son lot de complications potentielles. Ceci inclut :

 

  • Hémorragie
  • Perte sanguine
  • Fractures des côtes
  • Fièvre
  • Irritation des racines nerveuses avoisinantes
  • Faiblesse musculaire ou paralysie (atteinte de la moelle épinière)
  • Infection
  • Écoulement du ciment injecté

 

 

Ressource

 

La vertébroplastie en vidéo 

 

Forum discutant de la vertébroplastie 

 


 

Vous n'avez toujours pas trouvé de réponses à vos questions ?

 

Et si je vous proposais 36 façons naturelles de soulager un mal de dos rapidement ? (Oui oui, 36 !!!)

 

soulager un mal de dos rapidement

 

Consultez l'article suivant : Comment soulager un mal de dos rapidement : 36 conseils