marche après une chirurgie de hernie inguinale

Fracture du bassin chez la personne âgée : pronostic

La fracture du bassin peut toucher tout le monde. Chez les plus jeunes, elle ne survient généralement qu’après un traumatisme ou un accident violent. En revanche, chez les sujets âgés, un choc moindre peut conduire à cette affection. La gravité d’une fracture osseuse au niveau de la hanche varie selon les types. Toutefois ce qui est sûr c’est que plus le patient est âgé, plus les dégâts peuvent être majeurs. Dans cet article, on va parler du pronostic de la fracture du bassin chez une personne âgée.

Généralités sur la fracture du bassin 

 

Le bassin est la partie du squelette qui assure la continuité entre le haut du corps et les membres inférieurs. Il joue un rôle crucial dans tous nos mouvements. Il est constitué de plusieurs os et articulations. Le type de fracture du bassin dépend de l’os concerné et aussi des structures touchées (vaisseaux, nerfs, organes nobles : génitaux, urinaires, etc.).

Coccyx cassé : Que faire en cas de...
Coccyx cassé : Que faire en cas de fracture ? (Est-ce grave ?)

 

anatomie du bassin

 

On peut classer les fractures du bassin en 3 catégories : fracture stable, fracture partiellement stable et fracture instable avec atteinte d’autres organes. Cette dernière catégorie est la plus grave.

 

Beaucoup de sujets jeunes, surtout de sexe masculin, sont atteints de ce type de fracture. Il est principalement d’origine traumatique. 

 

Pour les plus âgés, ce sont plutôt les femmes qui sont les plus touchées. Cela pourrait être lié à l’ostéoporose, favorisée par la ménopause.

 

Pour tout savoir sur l’ostéoporose, consultez l’article suivant.

 

En effet, quand on commence à vieillir, les structures osseuses se fragilisent ce qui est favorable aux diverses fractures. De plus, les fractures ostéoporotiques sont des facteurs de risques d’autres fractures. Ainsi, la structure du squelette pourrait subir de multiples fractures. Chez les personnes âgées, cela pourrait davantage aggraver les fractures du bassin.

À LIRE :   Fracture du bassin sans opération : Éviter la chirurgie

 

ostéoporose de la hanche

 

Des études ont montré que les fractures du bassin, qui surviennent après l’âge de 60 ans, sont majoritairement (à 94 %) liées à l’ostéoporose. Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, cliquez ici.

 

 

Comment la fracture du bassin évolue chez la personne âgée ?

 

L’évolution d’une fracture du bassin est conditionnée par des facteurs pronostiques, notamment le type de la fracture, sa sévérité et les structures atteintes.

 

L’âge du patient constitue aussi un critère important. Plus la personne est âgée, plus son état sanitaire est fragile.

 

 

 

Fracture de la hanche chez la personne âgée  : pronostic

 

Pronostic général en absence de traitement

 

Pronostic pour une fracture stable

 

En absence de soin, le pronostic est plutôt favorable, dans le cas d’une fracture stable (non déplacée et moins sévère). La fracture se rétablit naturellement après environ 6 à 8 semaines. C’est un cas fréquemment observé chez les sujets âgés.

 

Si elle s’est accompagnée de déplacement, il faudrait 3 à 4 mois pour que les fragments d’os se consolident. On peut espérer une évolution positive, mais avec une longue période de repos.

 

repos au lit après une fracture du bassin
Source

 

Les symptômes, notamment les douleurs, obligent généralement le patient à s’immobiliser. Cela engendre une fonte musculaire très rapide et porte atteinte à la mobilité du patient et au pronostic fonctionnel.

 

Pronostic pour une fracture instable

 

Sans traitements, une fracture instable présente un mauvais pronostic. En effet, toutes ruptures au niveau de l’anneau pelvien engendrent des hémorragies importantes. Sans prise en charge, cela pourrait menacer le pronostic vital. Qui plus est, la fracture s’accompagne fréquemment de complications :

fracture bassin3 Fracture du bassin chez la personne âgée 

  • perte de sang : dans 50 % des cas ;
  • lésions cérébrales : 26 à 55 % des cas ;
  • lésions pulmonaires ;
  • lésions urologiques : relativement rares. Environ 4 à 17 patients sur une centaine atteinte de fractures du bassin souffriraient de lésions urinaires basses, notamment au niveau de l’urètre. L’atteinte de la vessie est fréquente : 5 à 25 % des cas ;
  • lésions ano-rectales ou gynécologiques : ils sont rares et ne se produisent généralement qu’en cas de traumatismes ouverts ;
  • lésions nerveuses : elles se rencontrent dans 10 à 40 % des cas ;
  • complications à long terme : elle peut favoriser des coxarthroses, des cals vicieux.
À LIRE :   Fracture du bassin : Est-ce grave ? (Comment la soigner ?)

 

Pronostic avec traitement

 

Si la fracture du bassin est traitée dans les plus brefs délais, le pronostic est forcément meilleur.

 

Avec le repos et l’immobilisation, la consolidation osseuse sera favorisée. 

 

En cas de négligence au niveau des mesures d’hygiène, les interventions chirurgicales peuvent aboutir à des risques d’infections et de sepsis, qui pourraient menacer la vie du patient.

 

Le pronostic fonctionnel d’un patient âgé qui souffre d’une fracture du bassin

 

Dans tous les cas, la fracture du bassin a des effets fonctionnels considérables. Il arrive même que le patient ne retrouvera plus vraiment ses capacités fonctionnelles d’avant. De plus, les effets de la fracture perdurent sur le long terme ce qui engendre un pronostic fonctionnel assez négatif. Des études ont montré que, après 5 ans et même au-delà, la fracture du bassin n’est pas complètement rétablie.

 

Des séquelles fonctionnelles peuvent persister :

 

séquelles après une fracture du bassin

 

  • diminution de la mobilité ;
  • perte d’autonomie ;
  • diminution de la souplesse de la hanche ;
  • dépendance ;
  • déambulations ;
  • raccourcissement de l’un des membres inférieurs ;
  • douleurs persistantes.

 

Ces séquelles ont des conséquences négatives sur la qualité de vie du patient.

 

Pronostic vital 

 

Il est rare que la fracture du bassin à elle seule engendre le décès de la personne atteinte. Cela n’arrive que dans 12 % des cas. 

 

Les risques de décès sont plutôt en relation avec les lésions engendrées par la rupture osseuse. Vu que le bassin abrite des organes nobles (vaisseaux, nerfs, viscères, etc.), la moindre lésion au niveau de ces organes peut mettre en jeu le pronostic vital.

À LIRE :   Fracture du bassin et toilette : Conseils

 

Une rupture des artères fémorales et une hémorragie risquent d’aboutir à la mort (50 % des décès).

 

Une fracture qui survient à la suite d’un accident violent (cas d’une rupture majeure au niveau de l’anneau pelvien) représente aussi un taux de mortalité élevé chez les patients âgés, à cause de la sensibilité de leur état de santé. Il en est également de même pour les fractures à ouverture cutanée.

 

position de la jambe pendant une fracture de la hanche
Source

 

D’un point de vue général, comme tous les traumatismes du bassin, le taux de mortalité après une fracture du bassin chez les personnes âgées ne dépasse pas les 50 %. Environ 5 à 15 personnes sur 100 en meurent.

 

 

Références

 

https://www.santelog.com/actualites/fractures-des-effets-tres-prolonges-ou-vie-chez-les-personnes-agees

https://www.google.com/url?sa=t&source=web&rct=j&url=http://t2econgress.com/files/127/2019/coms/20-apres-midi/Chassagne.pdf&ved=2ahUKEwirk_muiKL3AhVCZMAKHQw6BY0QFnoECAcQAQ&usg=AOvVaw0Gkcpa68QcugjpxsxYXTn8

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 2.5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez ce qu'on ne vous jamais dit sur vos douleurs chroniques...