Côte flottante : Définition et anatomie (pathologies associées)

Côte flottante : Définition et anatomie (pathologies associées)

Article revu et approuvé par Dr. Ibtissama Boukas, médecin spécialisée en médecine de famille 

Qu’est-ce qu’une côte flottante ? Peut-elle être responsable de douleur, ou encore de douleur dorsale ?

 

Cet article vous explique tout ce qu’il faut savoir sur cette composante de la cage thoracique.

 

Définition d’une côte flottante

 

Chez la majorité des gens, il existe 12 paires de côtes au niveau de la cage thoracique. Elles sont constituées de cette façon :

 

  • Les “vraies” côtes : Les sept premières côtes sont fixées au sternum, un os vertical au milieu de la poitrine
  • Les “fausses” côtes : Les cinq côtes inférieures ne sont pas directement reliées au sternum, et sont appelées fausses côtes.
    Plutôt, les trois fausses côtes supérieures sont reliées aux cartilages costaux des côtes situées juste au-dessus d’elles.
  • Les côtes flottantes : deux dernières fausses côtes n’ont généralement pas d’attache. On les appelle côtes flottantes en raison de leur absence d’ancrage au niveau de la cage thoracique.

 

animation montrant une côte flottante
Source

 

En somme, une côte flottante est une côte qui ne s’attache pas au sternum ou à une autre côte, et qui constitue une des 2 dernières côtes. Son attache se fait à l’arrière de la cage thoracique, au niveau d’une vertèbre dorsale.

 

Pathologies reliées aux côtes flottantes

 

anatomie de la côte flottante
Source

 

En raison de leur disposition anatomique, plus spécifiquement leur absence d’attache, ces côtes sont plus sujettes aux blessures. Voici une liste de conditions associées aux côtes flottantes :