névralgie intercostale

Mal aux côtes quand j’appuie dessus : explications

Vous est -il déjà arrivé d’avoir mal aux côtes quand vous appuyez dessus ? La douleur était si vive que vous vous êtes hâté à consulter un médecin en urgence ?

Vous n’aviez pas complétement tort. Du fait de leur anatomie complexe, les douleurs costales peuvent être divisées en plusieurs types, chacun étant la conséquence d’une pathologie précise.

Pour une meilleure compréhension, l’article présent abordera des explications concernant les différentes causes liées à l’apparition de maux au niveau des côtes ainsi que les différents moyens pour les soulager.

Rappel anatomique

Définition

Les côtes sont des os longs de forme arquée, qui forment avec le sternum : la cage thoracique. Cette dernière représente l’armature ostéo-cartilagineuse dont le rôle est la protection de multiples organes vitaux : cœur, poumon, aorte thoracique, etc.

Mal de dos après une chute : Quand...
Mal de dos après une chute : Quand s’inquiéter (que faire ?)

cage thoracique Mal aux côtes quand j'appuie dessus
Source

Situation

Le gril costal est formé de 24 côtes, donc 12 paires de côtes. Celles-ci s’articulent en avant avec le sternum et en arrière avec les vertèbres thoraciques.

Chaque côte s’articule avec deux vertèbres, en effet elles sont positionnées entre les deux corps des vertèbres, sauf la première et la dernière côte qui ne touchent qu’une seule vertèbre. Il existe initialement 03 types de côtes.

Ce sont de haut en bas :
• Les vraies côtes, au nombre de 7 et possédant chacune une articulation propre avec le sternum.
• Les fausses côtes sont au nombre de 3 et sont reliées entre elles par un cartilage, lui-même relié à la 7e vraie côte.
• Les côtes flottantes sont au nombre de 2, elles sont plutôt courtes et ne s’articulent pas avec le sternum.

Espacement

Les côtes sont espacées les unes des autres, cet espace est appelé : espace intercostal. À son niveau, s’insèrent initialement les muscles intercostaux jouant un rôle accessoire dans la respiration.

anatomie des muscles intercostaux
Source

Douleur aux côtes, quelles causes

En raison de la complexité anatomique de la douleur aux côtes, il en existe plusieurs types, chacun associé à une cause précise.

Douleurs osseuses et articulaires

Fracture et fêlure

Fracture de côte : c’est une solution de continuité sur l’os avec déplacement d’un segment osseux.
Fêlure de côte : c’est une fracture sans déplacement.

À LIRE :   Douleur intercostale : Est-ce un cancer ? (explication)
fracture de côte
Source

Elles font généralement suite à un traumatisme. Par exemple, dans un contexte d’accident de la voie publique ou la pratique d’un sport à forte amplitude.

Elles peuvent aussi survenir sur des côtes fragilisées par de l’ostéoporose (diminution de la masse osseuse) ou une tumeur métastatique, par exemple.

La douleur liée à une fracture/fêlure de côte est aggravée par tout mouvement et par la palpation. Un repos strict de plusieurs semaines est préconisé afin de rétablir la continuité osseuse.

Arthrose sterno-costale

Aussi connue sous le nom de Syndrome de Tietze, l’arthrose sterno-costale est une inflammation de l’articulation liant le sternum aux côtes.

Cette inflammation sera responsable d’une gêne thoracique aigue avec une palpation douloureuse des côtes. Néanmoins, elle n’est pas responsable de déformation visible et disparaît après 02 à 04 semaines.

syndrome de tietze
Source

Douleurs intercostales

Plusieurs causes sont possibles, car elles peuvent affecter plusieurs structures.

Névralgie intercostale

Elle est témoin de la compression et de l’inflammation du nerf intercostale à son origine (au niveau des vertèbres). Il en résulte une douleur sur son trajet.

Cette douleur peut être particulièrement invalidante, à type de décharge électrique ou encore de brûlure. La cause peut être tout à fait bénigne (contracture des muscles paravertébraux) ou plus complexe (hernie discale…).

Déchirures des muscles intercostaux

De façon un peu plus grave, une rupture des muscles intercostaux peut survenir lors d’exercices dépassant les limites de la capacité respiratoire ou lors de longues et violentes quintes de toux.

Il en résulte une douleur costale qui est exacerbée par :

• Les mouvements respiratoires.
• Les efforts de toux. 
• Les éternuements.

La palpation et la compression thoracique reproduisent également la douleur.

Il faut laisser aux muscles le temps de cicatriser, ce qui peut être relativement long. Le traitement de la mobilité de la cage thoracique favorise la récupération.

Douleurs d’origine viscérale

Enfin, des douleurs liées à une atteinte d’organe peuvent être perçues au niveau de la cage thoracique et typiquement au niveau de côtes, bien qu’elles ne soient pas liées à une atteinte de ces dernières.

À LIRE :   Douleur intercostale : Comment dormir ? (Conseils)
névralgie intercostale

En effet, ces douleurs irradient de manière plus large et on les identifie en suivant leur topographie :

Douleur en barre au niveau du thorax : cette douleur, appelée précordialgie, signe le plus souvent une atteinte d’origine cardiaque.

Douleur aux côtes à gauche : cette douleur, lorsqu’elle survient soudainement, peut être le signe d’un infarctus ou autre trouble du cœur. Elle peut également être témoin d’une atteinte pulmonaire gauche.

Douleur aux côtes à droite : elle peut-être le signe d’une atteinte hépatique (foie), du poumon droit, voir dans des cas atypiques, le cœur. Une souffrance de ces organes se manifestera par des douleurs lancinantes aux niveaux des côtes droites.

Dance ce contexte, nous vous prions de consulter un médecin en urgence.

Que faire quand on a un mal aux côtes ?

En règle générale, toute douleur costale ou thoracique doit faire l’objet d’une consultation chez un professionnel de santé dans les plus brefs délais. Le but étant d’éliminer toute étiologie pouvant mettre en jeu le pronostic vital.

accueil du patient pour sa consultation

L’examen recherchera en premier lieu des signes en faveur de fractures en cas de traumatismes, une atteinte pulmonaire ou cardiaque en cas de douleur aux côtes latéralisée à gauche ou à droite.

Les thérapies ci-dessous ne seront envisagées qu’après avoir fait l’objet d’une visite médicale et avoir éloigné tout danger.

Prenez des calmants

Les médicaments disponibles en vente libre (telle que le paracétamol) sont efficaces si vous avez mal aux côtes, surtout lorsque cette douleur est exacerbée par la respiration.

médicaments pour la névralgie intercostale

Veuillez par ailleurs respecter les instructions indiquées sur la notice du médicament et de toujours consulter votre médecin avant d’entamer un traitement antalgique visant à calmer vos douleurs.

Appliquez de la chaleur

La thermothérapie pour soulager les douleurs surtout lorsqu’elles sont d’origine musculaire (déchirure des muscles intercostaux par exemple) est une recette ancestrale.

Posez des compresses humides et chaudes sur la zone endolorie pendant 15-20 min et répétez cela pendant 02-03 jours.

Reposez-vous

Le repos est le meilleur remède pour accélérer le processus de guérison. Détendez-vous en attendant la guérison complète de vos côtes, qu’elles soient contusionnées, fracturées ou siège d’une inflammation.

Évitez toute activité physique pendant la convalescence, sauf indication contraire de votre médecin.

À LIRE :   Combien de temps dure une douleur intercostale ? (explications)

Refroidissez la zone affectée

Le refroidissement de la zone affectée réduit la douleur ainsi que l’inflammation et accélère la guérison des tissus blessés. Dès que vous ressentez une douleur, appliquez de la glace sur la zone touchée et continuez ce traitement pendant 2 jours.

Résistez à l’envie de remplacer la glace par des compresses chaudes. Si vous utilisez un sac de glace, ne le laissez pas appliqué pendant plus de 15 ou 20 minutes.

Ostéopathie pour les douleurs de côtes

Une prise en charge ostéopathique peut être proposée chez les patients se plaignant de douleurs aux côtes, dont la cause est un blocage costal, le patient ressentira typiquement :

– Des douleurs à l’inspiration.
– Des douleurs nocturnes rebelles aux antalgiques usuels.
– Des blocages au niveau du dos et/ou lors de la mobilisation des épaules.
– Des douleurs au haut du dos ou bien entre les omoplates.

Des manipulations ostéopathiques permettra de soulager les symptômes de douleur costale. Il faut noter que la côte bloquée est un mythe. Pour en savoir plus, consultez l’article suivant.

traitement osteopathique

 

Références

https://saintesante.com/anatomie/thorax/cotes-ou-gril-costal

https://www.reflexosteo.com/blog-sante-bien-etre/nevralgie-intercostale-traitement-et-osteopathie-308#:~:text=Une%20consultation%20d’ost%C3%A9opathie%20permet,risques%20d’une%20%C3%A9ventuelle%20r%C3%A9cidive.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez ce qu'on ne vous jamais dit sur vos douleurs chroniques...