Douleur cervicale : chaud ou froid (Quoi choisir ?)

Douleur cervicale : chaud ou froid (Quoi choisir ?)

Une douleur cervicale est un symptôme très fréquent. Elle peut être due à divers troubles comme le stress ou le torticolis. Pour la soulager, opter pour la chaleur ou pour une poche de glace est tout aussi efficace. Chaud ou froid, que choisir alors pour calmer un mal à la nuque ?

Définition et anatomie de la colonne cervicale

 

La douleur cervicale ou cervicalgie est une douleur ressentie au niveau du cou. Elle se traduit souvent par une raideur qui entraine une gêne sur les mouvements du cou.

 

Pour mieux comprendre ce type de douleur, je vais vous expliquer quelques notions d’anatomie.

 

La colonne cervicale est formée par les 7 premiers os de la colonne vertébrale. Elle s’étend depuis la base du crâne jusqu’à la partie supérieure de la colonne thoracique. Ce sont les deux premières vertèbres qui assurent la stabilité et la mobilité de la tête. Elles ont donc une configuration unique.

 

anatomie des vertèbres cervicales
Source

 

La première vertèbre est appelée atlas. C’est sur celui-ci que repose le crâne. Elle lui sert de pivot. Elle permet un mouvement d’avant en arrière. L’axis, la deuxième vertèbre située sous l’atlas, permet la rotation du cou ainsi que le mouvement de la tête d’un côté à l’autre.

 

Les vertèbres sont entourées de muscles, de ligaments, de vaisseaux sanguins et de nerfs. Comme tout le long de la colonne vertébrale, entre les vertèbres se trouvent des disques intervertébraux qui leur servent d’amortisseur.

 

L’ensemble des vertèbres cervicales forme un support structurel qui fournit une souplesse au niveau du cou.

 

Douleur cervicale 

 

La douleur cervicale peut donc avoir différentes origines. Il peut s’agir d’une contracture musculaire (torticolis), une inflammation des tendons, un étirement des ligaments, une arthrose cervicale ou une hernie discale.

À LIRE :   Rhizotomie : Définition et procédure (y a-t-il danger ?)

 

À part la douleur, d’autres symptômes peuvent se manifester en cas de cervicalgie, tels que :

 

arthrose cervicale

 

  • des maux de tête ;
  • une raideur de nuque ;
  • une fatigue ;
  • des troubles visuels ;
  • des troubles auditifs…

 

 

Chaud ou froid, que choisir pour se soulager d’une cervicalgie ?

 

Le choix entre le chaud et le froid pour soulager la douleur cervicale se fait en fonction de l’origine de la douleur. Si la douleur est liée à une inflammation, la thérapie par le froid est plutôt recommandée. En revanche, si la douleur cervicale est causée par une tension particulière, l’application de la chaleur est la mieux adaptée.

 

chaleur ou glace dans le traitement de la douleur cervicale
Source

 

Le traitement par le froid est connu sous le nom de cryothérapie. Le froid a une action anti-inflammatoire qui soulage la douleur. Grâce à son effet vasoconstricteur, le froid réduit le diamètre des vaisseaux sanguins ainsi que le flux sanguin. Le froid est aussi réputé pour son effet antalgique contre la douleur comme la cervicalgie.

 

Le froid est donc indiqué pour atténuer les états inflammatoires, le gonflement, les entorses, les arthrites et les tendinites.

 

La chaleur, quant à elle, est un remède naturel bien connu contre la douleur cervicale. En cas de douleur, notre corps réagit immédiatement à la chaleur. Elle possède triple effet bénéfique, qui est :

 

  • la dilatation des vaisseaux sanguins ;
  • la restauration des tissus endommagés ;
  • la réduction de la perception de la douleur.

 

À l’opposé du froid, la chaleur a un effet vasodilatateur. Autrement dit, elle augmente la circulation sanguine. Cela aide à l’élimination des toxines dans les muscles et va permettre de soulager les raideurs musculaires. Le chaud permet donc de détendre les tensions et les contractures musculaires au niveau de la nuque et des épaules. Il a un effet relaxant.

 

Pour en savoir plus sur la différence entre chaleur et glace dans le traitement des douleurs vertébrales, consultez l’article suivant.

 

Que faire pour soulager une douleur au cou avec le chaud et le froid ?

 

À LIRE :   Plexus cervical : Définition et anatomie

Soulager une douleur au cou avec le froid

 

Pour soulager la douleur cervicale par le froid, préparez une compresse de glace. Mettez la poche de glace sur votre cou. Elle doit être enveloppée soit dans un tissu chaud, soit dans une serviette sèche. Cette dernière évitera le contact direct de la glace sur la peau et ses éventuels effets nocifs (brûlure). En ce qui concerne le tissu chaud, il favorisera l’adaptation progressive au froid afin d’optimiser ses effets.

 

La compresse ne doit pas être laissée sur la zone douloureuse plus de 20 à 30 minutes par application. Si votre douleur cervicale est due à un coup de lapin (lors d’un accident de voiture), il est recommandé d’appliquer une poche de glace 10 minutes toutes les heures d’éveil durant les 24 à 48 heures suivant l’accident. Entre temps, la poche de glace doit être replacée dans le congélateur pour qu’elle gèle à nouveau.

 

Traiter la cervicalgie avec le chaud

 

Pour le traitement thermique, il existe une variété de techniques et de remèdes en fonction de vos besoins. L’un des remèdes traditionnels contre la douleur cervicale est la bonne vieille bouillotte. Elle est surtout pratique lorsque vous restez à la maison. Son principal avantage c’est qu’elle est réutilisable.

 

Actuellement, il existe des coussins et des patchs chauffants pour calmer la douleur cervicale. Ils sont plus pratiques que la bouillotte, car ils peuvent être fixés sur la zone douloureuse pendant une longue période. Dans ce cas, vous pouvez les porter discrètement sous vos vêtements où que vous alliez sans gêner vos mouvements. Que vous soyez à la maison, au bureau ou en train de faire de la gymnastique, vous pouvez les porter confortablement. La chaleur pénètre profondément dans les tissus pendant que vous les portez, ce qui garantira un effet durable.

 

Le sauna est également une thérapie par la chaleur très efficace pour soulager la tension du cou. On parle ici de la variante classique comme le sauna finlandais, dont la température peut atteindre 110 ° C. En alternative, vous avez aussi le sauna infrarouge. Ce dernier chauffe directement le corps à 70 °C. Le rayonnement infrarouge pénètre dans le corps et fournit une chaleur agréable. le sauna infrarouge a un effet positif sur les différentes tensions.

À LIRE :   Traitement de la hernie discale : 10 solutions à envisager

 

Vous avez aussi d’autres techniques pour traiter la cervicalgie par le chaud, à savoir :

 

  • le bain chaud complet ;
  • la lampe à lumière infrarouge ;
  • le rouleau chaud ;
  • les pommades chauffantes…

 

En bref, la chaleur est une méthode douce et naturelle pour soulager les tensions musculaires et la douleur cervicale.

 

De nombreuses autres approches peuvent également vous aider à traiter votre mal de cou. On peut citer :

 

  • l’ostéopathie ;
  • l’argile verte ;
  • le bain aux sels ;
  • les huiles essentielles ;
  • l’automassage ;
  • des exercices de détente…

 

massage cervical
Source

 

Ce qu’il faut retenir c’est que le froid et la chaleur sont tous efficaces à leur manière pour traiter la cervicalgie. Si le froid s’utilise surtout pour les douleurs inflammatoires, le chaud, lui, est recommandé en cas d’une douleur liée à une tension. Si le mal au cou persiste malgré les traitements naturels, il convient de consulter votre médecin au plus vite.

 

 

Références

 

https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/multimedia/video/anatomie-de-la-colonne-cervicale?fbclid=IwAR1KOCeTTZ1fD9A7tSyFkVvVqI45lnXJcozXRNrkfoYDjmQlT6GsIOe5hLY

https://www.reflexosteo.com/pathologies/cervicalgie-mal-au-cou-2?fbclid=IwAR2eCBiPP9gflLuzjgg0GDAbmLjfZDj6m0pu_Ud-Hb8Ke66eX9W1gOfxz90