Spondylolisthésis : Reconnaissance de handicap ?

Spondylolisthésis : Reconnaissance de handicap ?

Un spondylolisthésis est une affection de la colonne vertébrale qui peut provoquer des douleurs et un handicap. Si vous souffrez de cette affection, il est important d’obtenir la reconnaissance et le soutien dont vous avez besoin.

 

Dans cet article, nous allons parler du spondylolisthésis et de ce que vous pouvez faire pour obtenir l’aide dont vous avez besoin.

Spondylolisthésis : définition

 

Le spondylolisthésis est une affection caractérisée par le déplacement vers l’avant d’une vertèbre sur une autre. Ce phénomène se produit le plus souvent dans les vertèbres inférieures de la colonne, car la partie inférieure de la colonne est naturellement plus mobile que les autres zones.

 

spondylolisthésis
Source

 

Les niveaux auxquels le spondylolisthésis peut se produire sont généralement situés entre la 4e et la 5e vertèbre lombaire (L4-L5) ou entre la 5e vertèbre lombaire et la 1re vertèbre sacrée (L5-S1). Dans les deux cas, une vertèbre glisse et se déplace vers l’avant, par rapport aux vertèbres qui l’entourent.

 

Cela peut provoquer un certain nombre de symptômes, en fonction de la gravité de l’affection. Toutefois, si vous pensez souffrir d’un spondylolisthésis, il est important de consulter un médecin ou un autre professionnel de la santé afin d’obtenir un diagnostic précis.

 

Le spondylolisthésis peut être traité par diverses méthodes, en fonction de la gravité de l’affection. Les options de traitement peuvent inclure des exercices, une thérapie physique et une chirurgie. Avec un traitement approprié, le spondylolisthésis peut être géré efficacement.

 

 

Causes du spondylolisthésis

 

Le spondylolisthésis est une maladie dans laquelle une vertèbre de la colonne vertébrale glisse hors de sa position et appuie sur la vertèbre sous-jacente. Il existe plusieurs causes possibles de spondylolisthésis, qui peuvent être congénitales ou acquises :

 

Congénital : Ce spondylolisthésis dérive d’un manque d’ossification de l’isthme vertébral et se définit comme un spondylolisthésis par lyse de l’isthme.

À LIRE :   Spondylolisthésis: C’est quoi, et quel est le traitement ?

 

Ils sont principalement dus à un manque d’ossification du cartilage de conjugaison de l’isthme (pars interarticularis), ce qui crée une séparation entre le corps vertébral et l’arc postérieur, qui ne se déplacent plus solidairement lors des mouvements du tronc.

 

Le corps vertébral glisse ainsi sur celui qui se trouve en dessous. Elle se produit le plus souvent à L5-S1 (dans la lyse de l’isthme de L5) et peut être identifiée comme une dysplasie basse ou haute selon le degré de lésion osseuse qu’elle provoque sur les corps vertébraux.

 

Acquis : Il s’agit plutôt de ces spondylolisthésis qui apparaissent à la suite d’une arthrose vertébrale et qui se classeront dans la phase connue sous le nom de phase instable de la cascade dégénérative du métamère vertébral.

 

Dans ce cas, le spondylolisthésis survient à la suite de l’usure des masses articulaires et du disque intervertébral, qui deviennent progressivement hypermobiles et génèrent moins de résistance dans les articulations vertébrales, ce qui entraîne une instabilité.

 

Ils ne s’accompagnent jamais d’une lyse isthmique et sont presque toujours associés à une compression arthritique des structures neurales, qui se traduit par des hernies discales, une sténose canalaire et une spondylodiscarthrose.

 

 

Symptômes du spondylolisthésis

 

Les symptômes du spondylolisthésis dépendent de la gravité de l’affection. Dans les cas légers, il peut n’y avoir aucun symptôme. Cependant, à mesure que l’affection progresse, les symptômes peuvent inclure les éléments suivants :

 

douleur au dos
Source

 

  • Des douleurs dorsales ;
  • Des douleurs dans les jambes ;
  • Une faiblesse musculaire ;
  • Une mobilité limitée ;
  • Engourdissement ou picotement dans les jambes.

 

Si vous ressentez l’un de ces symptômes, il est important de consulter un médecin ou un autre professionnel de la santé pour obtenir un diagnostic précis.

À LIRE :   Rétrolisthésis : Définition et prise en charge (que faire ?)

 

Le spondylolisthésis peut souvent être traité avec succès par une combinaison d’exercices, d’étirements et de perte de poids. La chirurgie n’est recommandée que dans les cas graves où les autres traitements ont échoué

 

 

Spondylolisthésis, maladie professionnelle ?

 

Il n’y ait pas de réponse définitive à la question de savoir si le spondylolisthésis est une maladie professionnelle. Si le spondylolisthésis peut être causé par des facteurs congénitaux, il peut également être acquis plus tard dans la vie.

 

Cependant, certaines professions et sports peuvent augmenter le risque de développer un spondylolisthésis en raison de la tension accrue sur la colonne vertébrale. Il s’agit notamment des professions suivantes :

 

  • Le travail manuel : Les emplois qui impliquent de soulever, de tordre ou d’autres activités pénibles peuvent exercer une pression sur la colonne vertébrale et peuvent éventuellement entraîner un spondylolisthésis.

 

  • Les sports de contact : La participation à des sports de contact tels que le football ou le hockey peut également entraîner un spondylolisthésis en raison de la nature à fort impact de ces activités.

 

  • Ballet et gymnastique : L’étirement et le stress constants sur les la colonne vertébrale requise pour la danse classique peut également entraîner un spondylolisthésis.

 

Les professions qui impliquent le soulèvement de charges lourdes, la position assise prolongée ou la torsion et la flexion de la colonne vertébrale sont considérées comme des facteurs de risque potentiels de spondylolisthésis.

 

Le spondylolisthésis est-il reconnu comme maladie professionnelle ? Actuellement, seules la sciatique et la radiculalgie par hernie discale sont inscrits aux tableaux des maladies professionnelles du régime général (RG) ou du régime agricole (RA) de la Sécurité sociale. Ceci veut dire que le spondylolisthésis ne peut être considéré comme maladie professionnelle.

 

À LIRE :   Lombalgies chez l'enfant: Faut-il s’inquiéter?

Il existe toutefois des moyens de faire reconnaître son spondylolisthésis comme maladie professionnelle (expliqué dans cet article). Il est recommandé de discuté avec son médecin pour déterminer les options qui s’offrent à vous si jamais votre lombalgie limite la pratique de votre métier (arrêt de travail, reclassement professionnelle, etc.).

 

 

Pronostic du spondylolisthésis

 

Le pronostic du spondylolisthésis dépend de la gravité de l’affection. Dans la plupart des cas, le spondylolisthésis peut être traité avec succès par une combinaison d’exercices, d’étirements et de perte de poids.

 

La chirurgie n’est recommandée que dans les cas graves où les autres traitements ont échoué. Avec un diagnostic et un traitement précoces, le pronostic du spondylolisthésis est généralement bon.

 

Toutefois, si l’affection n’est pas traitée, elle peut entraîner de graves complications telles que des lésions nerveuses et une paralysie.

 

Dans les cas graves, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour stabiliser la colonne vertébrale et prévenir d’autres dommages.

 

Le taux de réussite de la chirurgie est élevé, mais il est important de noter qu’il existe un risque de complications telles que l’infection et les caillots sanguins. Avec un traitement approprié, la majorité des personnes atteintes de spondylolisthésis peuvent bénéficier d’une bonne qualité de vie.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 2.5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?