homme souffrant de lombalgie inflammatoire

Sténose spinale et cancer : Quel lien ?

Il n’est pas fréquent que deux maladies aussi différentes soient liées, mais dans le cas de la sténose spinale et du cancer, il semble y avoir un lien. Dans cet article, nous allons explorer ce lien et découvrir ce qu’il signifie pour les personnes touchées par l’une ou l’autre de ces maladies. Restez à l’écoute pour en savoir plus !

Anatomie de la colonne lombaire

Les os de la colonne vertébrale lombaire (le bas du dos) sont disposés en une colonne empilée, chaque vertèbre se trouvant au-dessus de celle qui lui est inférieure. Cinq vertèbres lombaires sont les plus grandes et les plus fortes de toutes les vertèbres.

anatomie de la colonne lombaire
Source

Elles sont désignées par leur numérotation romaine : L1 à L5. La vertèbre L1 est la plus petite et se trouve au sommet de la colonne lombaire, juste en dessous de la colonne thoracique (le haut du dos). La vertèbre L5 est la plus grande et se trouve au bas de la colonne lombaire, juste au-dessus de la colonne sacrée.

Entre ces vertèbres se trouvent des disques intervertébraux, qui agissent comme des amortisseurs et permettent à la colonne de se plier et de se tordre. Les vertèbres sont reliées les unes aux autres par des ligaments, et les muscles attachés aux os voisins aident à stabiliser la colonne vertébrale.

La moelle épinière passe par un canal situé au centre de chaque vertèbre, protégé par la colonne vertébrale. Les nerfs se ramifient à partir de la moelle épinière et passent par de petites ouvertures entre les vertèbres pour innerver (fournir des nerfs à) différentes parties du corps.

Sténose spinale : Définition

La sténose spinale est une condition qui résulte d’un rétrécissement du canal rachidien. Dans des conditions normales, le diamètre de la moelle épinière est suffisamment grand pour accueillir les fibres nerveuses qui partent de la moelle épinière.

À LIRE :   Sténose lombaire et marche : Conseillé ou à éviter ?
canal lombaire étroit
Source

Cependant, pour diverses raisons, la forme et la taille du canal rachidien peuvent changer, ce qui peut entraîner une compression nerveuse à l’origine de douleurs. La sténose spinale peut également affecter la moelle épinière, qui est contrainte d’occuper l’espace disponible dans le canal, ainsi que les structures adjacentes à la colonne vertébrale (ligaments, articulations, disques intervertébraux, etc.).

Le rétrécissement du canal rachidien provoque des douleurs (surtout au niveau de la sténose) et des symptômes dus à la compression d’une ou de plusieurs racines nerveuses, notamment des fourmillements et/ou un engourdissement (paresthésies), une faiblesse (perte de force) des membres et une diminution des réflexes le long de la section concernée.

Si le processus touche la colonne lombaire, des douleurs peuvent apparaître et irradier du dos vers les jambes lors de la marche ou de l’effort, et être associées à ce que l’on appelle une « claudication » ou une boiterie de la colonne vertébrale.

La sténose spinale est principalement acquise, mais peut également, bien que très rarement, être congénitale.

Sténose spinale : Causes

Il existe plusieurs causes possibles de sténose vertébrale. La plus fréquente est l’évolution dégénérative qui se produit avec l’âge, notamment l’usure des disques intervertébraux, la croissance d’éperons osseux (ostéophytes) et la formation de ligaments épaissis.

Parmi les autres causes possibles, citons :

Hernie discale

L’une des causes possibles de la sténose spinale est une hernie discale. Une hernie discale se produit lorsque la couche externe du disque se rompt, permettant à la substance gélatineuse interne de s’échapper. Cela peut exercer une pression sur les racines nerveuses environnantes, provoquant douleur, engourdissement et faiblesse.

Spondylolisthésis

Le spondylolisthésis est une affection dans laquelle une vertèbre glisse vers l’avant sur la vertèbre située en dessous d’elle. Cela peut rétrécir le canal rachidien et exercer une pression sur la moelle épinière ou les nerfs.

À LIRE :   Sténose spinale: Le guide complet (comment la traiter ?)

L’arthrose

 L’arthrose est le type d’arthrite le plus courant. Elle se produit lorsque le cartilage qui amortit les extrémités des os se décompose. Cela peut entraîner des éperons osseux (ostéophytes) et la formation de ligaments épaissis.

Maladie de Paget

La maladie de Paget est une affection qui provoque une croissance anormale des os. Elle peut entraîner la formation d’éperons osseux (ostéophytes) et l’épaississement des ligaments.

Blessure traumatique

Une blessure traumatique, comme un accident de voiture, peut entraîner une fracture ou une dislocation des os. Cela peut conduire à la formation d’os des éperons (ostéophytes) et la formation de ligaments épaissis.

Polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde est un type d’arthrite inflammatoire qui peut provoquer une dégradation des articulations de la colonne vertébrale. Cela peut entraîner la formation d’éperons osseux (ostéophytes) et l’épaississement des ligaments.

Cancer

Le cancer est une maladie qui peut causer des dommages importants au corps humain. L’une des façons dont il peut se manifester est d’envahir et de détruire les os de la colonne vertébrale.

Quel lien entre sténose spinale et cancer ?

Le cancer peut parfois causer une sténose spinale en se développant dans le canal rachidien ou en provoquant un affaissement de la colonne vertébrale. Cependant, le cancer n’est pas une cause courante de cette affection.

Le cancer est souvent considéré comme une maladie à croissance lente, Cependant, certains types de cancer peuvent se développer rapidement et se propager rapidement.

Le cancer peut provenir d’une tumeur peut être bénigne, maligne, ou encore provenir d’une métastase. Il peut se situer à l’intérieur ou à l’extérieur de la moelle épinière (et du canal rachidien).

Parmi les signes les plus courants du cancer, citons :

  • Une masse ou une bosse qui grossit rapidement ;
  • Une perte de poids inexpliquée ;
  • Des douleurs dorsales ;
  • Douleurs aux jambes ;
  • Engourdissement ou picotement des extrémités ;
  • Faiblesse dans les extrémités ;
  • Diminution des réflexes ;
  • Difficulté à marcher ou à rester debout pendant de longues périodes ;
  • Claudication (boiterie) ;
  • Dans certains cas, cela peut également entraîner des difficultés à uriner ou une perte du contrôle des intestins.
À LIRE :   Sténose spinale sévère : Que faire ? (Faut-il s'inquiéter ?)

Si vous ressentez l’un de ces symptômes, il est important de consulter immédiatement un médecin, car le cancer est une urgence médicale et nécessite souvent une intervention chirurgicale pour retirer la tumeur.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs / 5. Nombre de votes

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez une méthode unique vous permettant (ENFIN !) de mettre un terme à vos douleurs physiques...