trouble de sommeil et douleur la nuit

Tendinite du moyen fessier : douleur nocturne (que faire ?)

La tendinite du moyen fessier est très fréquente chez les sportifs et chez les femmes. Elle se manifeste par des douleurs à la fesse qui irradient parfois dans toute la partie basse du corps, et qui peuvent même persister durant la nuit. On en parle dans cet article.

Définition et anatomie

Muscle moyen fessier

Situé au niveau de la fesse, le muscle moyen fessier relie celui de la jambe à celui du tronc. Il est localisé dans la surface externe de la hanche et est inséré au-dessus de l’os iliaque et de l’os de la cuisse (grand trochanter).

muscle moyen fessier
Source

Il s’agit d’un muscle moteur indispensable à la marche et à la station debout. Il stabilise la partie latérale du bassin durant l’appui sur un pied (station unipodale), et permet d’écarter la cuisse sur l’axe du bassin. C’est également un rotateur de la jambe.

Tendinite du moyen fessier : c’est quoi ?

Aussi surnommée tendinite des abducteurs, la tendinite du moyen fessier désigne une inflammation du tendon rattaché à ce muscle. Elle se caractérise par des douleurs au niveau de l’insertion basse.

Untitled - November 5, 2022
Untitled - November 5, 2022

Soulignons qu’il n’existe pas toujours de processus inflammatoire expliquant la douleur. On parle alors de tendinopathie si on suspecte plutôt une désorganisation tissulaire responsable des symptômes et dysfonctions du muscle moyen fessier.

La tendinite d’insertion est due à la compression et à la sollicitation excessive du tendon. Ces deux facteurs induisent une tension au niveau des muscles du moyen fessier. Ce qui va susciter le frottement anormal du tendon sur sa gaine en provoquant la dégénérescence cellulaire. Les cellules mortes donnent naissance à des substances pyrogènes qui vont enflammer la gaine et déclencher une tendinite.

Par conséquent, les muscles qui permettent la marche sont majoritairement affectés. Cela s’amplifie lors de la montée en escalier, durant la station debout et pendant une position inappropriée au bureau et au lit. L’infection peut même induire une boiterie au niveau de l’articulation concernée.

Causes et symptômes de la tendinopathie

Causes de la tendinite du moyen fessier

L’origine de cette affection est mal connue. Elle est fréquemment aperçue chez les personnes qui pratiquent des activités sportives impliquant des appuis du bassin et des pieds. Ce qui laisse à supposer que sa cause est associée à des petits traumatismes. Les catégories de sport suivantes sont susceptibles d’entraîner la tendinite des abducteurs :

ski
Source
  • le ski ;
  • la gymnastique au sol ;
  • le roller ;
  • le patinage artistique ;
  • la bicyclette ;
  • les courses de marathon ;
  • la danse sportive ;
  • la ballerine.

La lésion tendineuse peut être engendrée par le port d’une prothèse de la hanche. Elle est aussi le résultat d’une rupture tendineuse liée à la consommation d’une famille d’antibiotiques appelée fluoroquinolones.

La pathologie est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. Ceci étant, les contraintes sur la partie glutéale augmentent en fonction de la largesse du bassin.

La pose de clou et de vis suit à un traitement chirurgical sur la partie peut également impacter les muscles fessiers et y engendrer une douleur.

Les facteurs de risques

L’âge ainsi que certaines pathologies influencent l’apparition de la tendinopathie. Les personnes qui sont concernées par les maladies suivantes doivent faire attention :

  • la dermatite appelée sclérodermie ;
  • la goutte ;
  • le diabète ;
  • la polyarthrite rhumatoïde ;
  • l’infection gonocoque.

Quels sont les symptômes ?

Des douleurs se ressentent au niveau des parties suivantes :

  • sur la hanche ;
  • sur la face externe en haut de la fesse ;
  • sur la partie postérieure des fesses.

Les souffrances irradient parfois vers l’extérieur de la cuisse, de la jambe et de la cheville. Dans certains cas, elles persistent durant la nuit. La tendinite du moyen fessier entraîne une faiblesse musculaire qui se traduit par la difficulté d’abduction, de rotation et de flexion au niveau de la hanche.

D’où vient la douleur nocturne après une tendinite du moyen fessier ?

Les douleurs peuvent être très vives la nuit pour diverses raisons.

mauvais sommeil la nuit
Source

D’une part, certaines personnes ont tendance à solliciter régulièrement la hanche, et ce, de manière répétitive. Ces mouvements répétés peuvent irrités le tendon et provoquer de la douleur nocturne.

À l’inverse, d’autres personnes sont complètement immobiles la nuit, ce qui peut entraîner de la raideur et de la douleur provoqué par l’inactivité. En effet, un mouvement minimal est nécessaire pour lubrifier les articulations et optimiser la circulation sanguine, et un repos prolongé aggrave généralement les symptômes.

Durant le sommeil, on adopte souvent une mauvaise posture et cela va impacter sur le mouvement d’abduction. En effet, lorsqu’on dort, il nous est difficile de contrôler nos mouvements. De ce fait, nous exerçons des positions inappropriées telles que les jambes croisées, les pieds écartés, ou les genoux rassemblés. Par conséquent, soit nous faisons subir une pression, soit nous provoquons de la tension sur le muscle moyen fessier. Cela va engendrer les douleurs qui, à la longue, deviennent insupportables.

Traitement de la tendinite du moyen fessier : que faire ?

Traitement médical et alternatif

Quels sont les soins apportés à la tendinopathie ?

Pour soulager les souffrances, les traitements via des antalgiques sont souvent recommandés avant de recourir aux anti-inflammatoires non stéroïdiens. Dans certains cas rares, il est possible que le médecin prescrive de la morphine ou de l’endorphine.

prise de médicaments
Source

En cas d’échec de ces premières interventions, une méthode d’infiltration locale à la cortisone sera possible, surtout lorsque les mesures conservatrices n’auront pas apporté de résultats positifs. Celle-ci doit être mélangée avec d’autres types de médicaments anti-inflammatoires, et doit parfois se réaliser plus d’une fois en fonction de la réponse à la première infiltration.

En présence des calcifications du tendon, l’os qui y est rattaché peut subir une désinsertion. Cela va rompre le tendon et va empirer l’état des zones inflammatoires. À ce stade (rare), la chirurgie permet de tout réinsérer, puis de nettoyer les dégâts causés par les calcifications.

La kinésithérapie

La kinésithérapie apporte fréquemment des résultats favorables dans le soulagement des douleurs. Des modalités antalgiques et techniques manuelles associées à des exercices thérapeutiques sont souvent utilisés. Ils permettent de réduire les symptômes et améliorer la fonction.

exercice en kinésithérapie

Les exercices de renforcement

Le repos peut être pertinent à court termine pour éviter d’aggraver la lésion musculaire et tendineuse. Mais pour récupérer rapidement, il convient de reprendre progressivement les activités en pratiquant des exercices de rééducation. Ceux-ci ont pour objectif de :

  • renforcer les muscles autour de la hanche ;
  • étirer les structures raides ;
  • stabiliser le bassin.

Comment dormir avec la tendinite du moyen fessier ?

Coucher sur le côté

Pendant le sommeil, il est primordial de réduire la charge de compression qui se soumet au sein de la hanche et de la colonne vertébrale. Pour ce faire, il faut essayer de se coucher sur le côté en mettant un coussin entre les deux jambes. Cela va limiter le mouvement d’abduction de la hanche et minimiser la tension des muscles glutéaux.

posture de sommeil contre le mal de dos

Coucher sur un oreiller sous le ventre

Afin d’éviter la pression qui s’exerce sur la zone fessière, essayez de dormir sur le ventre. Pour ce faire, placez un grand oreiller en dessous du ventre et évitez d’en mettre sur le coude.

sommeil sur le ventre

Autres conseils pour favoriser le sommeil 

  • Faites des exercices d’étirement avant le coucher
  • Appliquer de la chaleur ou de la glace avant de dormir
  • Si besoin, prenez vos médicaments une heure avant le coucher afin qu’ils fassent effet au moment de vous mettre au lit
  • Considérez un nouveau matelas si la douleur vous réveille fréquemment la nuit

N’hésitez pas à consulter pour une prise en charge adaptée et individualisée à vos besoin.

Références

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez ce qu'on ne vous jamais dit sur vos douleurs chroniques...