constipation

Constipation et mal de dos : Quel lien ? (explications)

Des millions de personnes souffrent chaque jour de constipation et de mal de dos. Bien que ces deux affections ne semblent pas être liées, il existe un lien entre elles.

 

Dans cet article, nous allons explorer ce lien et discuter de la manière dont il peut conduire aux deux affections. Nous vous proposerons également des conseils pour prévenir et traiter la constipation et le mal de dos.

Untitled - November 5, 2022
Untitled - November 5, 2022

Définition et anatomie de la colonne vertébrale

 

La colonne vertébrale est une longue tige flexible composée d’os (vertèbres) et d’autres tissus qui s’étend de la base du crâne à l’extrémité de la queue. Elle soutient la tête et le tronc, protège la moelle épinière et permet au corps de se plier et de se tordre.

 

anatomie de la colonne vertébrale
Source

 

La colonne vertébrale est composée de 33 vertèbres : 7 cervicales (cou), 12 thoraciques (milieu du dos), 5 lombaires (bas du dos), 5 sacrées et 4 coccygiennes (coccyx). Les os de la colonne vertébrale sont reliés par des articulations appelées facettes, qui permettent à la colonne vertébrale de bouger.

 

Les articulations facettaires sont entourées de cartilage, un type de tissu qui aide à réduire la friction entre les articulations. L’espace entre les vertèbres est rempli d’un matériau de rembourrage appelé disque intervertébral.

 

Les disques sont constitués d’une couche externe résistante (annulus fibrosus) et d’un noyau interne gélatineux (nucleus pulposus). Ils agissent comme des amortisseurs, contribuant à protéger la colonne vertébrale des chocs.

 

La moelle épinière est un long et fin faisceau de nerfs qui traverse le centre de la colonne vertébrale. Elle transporte les messages entre le cerveau et le reste du corps. La moelle épinière est entouré d’une couche de tissu protectrice appelée la dure-mère.

 

 

Tout savoir sur le Système digestif

 

Le système digestif est un groupe d’organes chargés de décomposer les aliments et de les convertir en nutriments utilisables par l’organisme. Le processus de digestion commence dans la bouche, où les aliments sont mastiqués (mâchés) et mélangés à la salive.

 

digestion
Source

 

La salive contient des enzymes qui commencent à décomposer les glucides contenus dans les aliments. Les aliments descendent ensuite dans l’œsophage puis dans l’estomac, où ils sont encore dégradés par les acides gastriques.

 

À partir de l’estomac, les aliments pénètrent dans l’intestin grêle, où se déroulent la plupart des opérations de digestion et d’absorption des nutriments. L’intestin est tapissé de minuscules villosités, des saillies en forme de doigts qui augmentent la surface d’absorption.

À LIRE :   Mal de dos côté gauche : Signification et causes

 

L’intestin sécrète également des enzymes qui complètent la digestion des nutriments. Les aliments passent ensuite dans le gros intestin, où l’eau et les électrolytes sont absorbés et où les selles se forment. Les matières fécales sont ensuite éliminées par défécation.

 

Le système digestif est une partie complexe et essentielle du corps humain, qui remplit une variété de fonctions nécessaires à une bonne santé. En décomposant les aliments et en absorbant les nutriments, le système digestif fournit à l’organisme l’énergie et les matériaux dont il a besoin pour fonctionner correctement.

 

En outre, le système digestif contribue à la protection contre les micro-organismes nuisibles en produisant des substances antimicrobiennes et en protégeant physiquement l’organisme contre ces envahisseurs. Le système digestif est donc essentiel à la survie et à la bonne santé de l’organisme.

 

Composition du système digestif

 

Les organes du système digestif travaillent ensemble pour décomposer les aliments et absorber les nutriments. Ces organes comprennent :

 

système digestif
Source

 

  • La bouche : La bouche est responsable de la mastication (mâchage) des aliments et de leur mélange à la salive.

 

  • L’œsophage et l’estomac : L’œsophage conduit les aliments vers l’estomac, où ils sont dégradés par les acides gastriques.

 

  • Le pancréas : Le pancréas sécrète des enzymes qui aident à digérer les nutriments dans l’intestin grêle.

 

  • Le foie : Le foie produit également des enzymes qui contribuent à la digestion, tandis que les reins absorbent l’eau et les électrolytes.

 

  • Les reins : Les reins absorbent l’eau et les électrolytes.

 

  • L’intestin grêle : L’intestin grêle est responsable de la digestion et de l’absorption des nutriments

 

  • Le gros intestin : Le gros intestin absorbe l’eau et les électrolytes et produit les matières fécales et force la digestion des aliments vers le rectum, où les matières fécales sont éliminées.

 

Chacun de ces organes joue un rôle important dans le processus de digestion.

 

 

Causes de constipation

 

Il existe un certain nombre de causes différentes de la constipation :

 

constipation
Source

 

L’absence d’activité physique

 

Lorsque vous ne bougez pas assez, les muscles de votre intestin grêle se contractent moins bien et la digestion ralentit.

 

Il est donc important de faire de l’exercice régulièrement pour aider à prévenir la constipation. L’exercice physique stimule les muscles du côlon et favorise le transit intestinal. Les activités comme la marche, le jogging, la natation ou le vélo sont idéales pour prévenir la constipation

 

Une alimentation pauvre en fibres et une hydratation insuffisante

 

Les aliments riches en fibres, comme les fruits et légumes, les céréales complètes, les légumineuses et les noix, aident à prévenir la constipation en aidant le côlon à mieux se contracter et en augmentant le volume des selles.

À LIRE :   Quel médicament pour mon mal de dos? (Bienfaits et limites)

 

Les aliments pauvres en fibres, comme la viande, le poisson, les œufs, les produits laitiers et les aliments frits ou gras, peuvent contribuer à la constipation.

 

De plus, boire suffisamment d’eau est important pour prévenir la constipation. L’eau permet de maintenir les selles molles et facilite leur passage dans le côlon.

 

Problèmes psychiques ou au stress

 

Le stress peut avoir un impact négatif sur le système digestif et entraîner des problèmes de constipation.

 

Arrêter de fumer

 

Quand les gens arrêtent de fumer, ils ont plus de chances de souffrir de constipation. C’est à cause des changements qui se produisent dans leur corps quand ils arrêtent de fumer.

 

Mal de dos

 

La déshydratation peut également provoquer des déséquilibres électrolytiques, ce qui peut contribuer à des spasmes musculaires et à des douleurs dans le bas du dos.

 

 

Lien entre constipation et mal de dos

 

Bien que la constipation soit souvent considérée comme une nuisance mineure, elle peut en fait entraîner de graves problèmes de santé. Une complication potentielle de la constipation est le mal de dos.

 

Ce lien peut sembler déroutant au premier abord, mais il existe en fait plusieurs façons dont la constipation peut contribuer au mal de dos.

 

douleur au sacrum
Source

 

  • Premièrement, la constipation peut entraîner une tension des muscles abdominaux, ce qui peut provoquer des douleurs dans le bas du dos.

 

  • Deuxièmement, la constipation peut entraîner la formation de poches de selles dans l’intestin, ce qui exerce une pression sur les tissus et les nerfs environnants.

 

  • Troisièmement, la constipation peut entraîner un débordement de toxines dans l’intestin, ce qui peut provoquer une inflammation et des douleurs dans le bas du dos.

 

Lorsque vous êtes constipé, votre intestin ou votre côlon a du mal à faire passer les selles dans votre système digestif. Les complications de la constipation peuvent inclure les hémorroïdes, le prolapsus rectal et le fécalome.

 

  • Les hémorroïdes sont des vaisseaux sanguins gonflés dans l’anus et le rectum qui peuvent saigner et provoquer des douleurs.

 

  • Le prolapsus rectal se produit lorsque le rectum glisse hors de sa place et sort par l’anus.

 

  • Le fécalome est une accumulation de selles dures qui se coincent dans les intestins et peuvent bloquer le passage d’autres selles.

 

 

Symptômes associés à la constipation

 

Les symptômes associés à la constipation peuvent inclure :

 

mal au ventre représentant une douleur viscérale
Source

 

  • Selles dures ou compactées
  • Douleurs abdominales
  • Ballonnements et gaz intestinaux
  • Sensation de malaise ou de blocage intestinal
  • Nausées ou vomissements
  • Manque d’appétit

 

 

Traitements de la constipation

 

Tout le monde souffre de constipation occasionnelle. Cela ne signifie pas nécessairement qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Mais si vous êtes constipé la plupart du temps, cela peut être le signe d’un problème médical.

À LIRE :   Douleur à la hanche et bas ventre : Quel lien ? (explications)

 

Si le fait de changer votre régime alimentaire et votre mode de vie ne vous aide pas, parlez-en à votre médecin. Il pourra rechercher une affection sous-jacente et vous prescrire des médicaments.

 

Il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour soulager la constipation occasionnelle et éviter qu’elle ne se reproduise :

 

boire de l'eau
Source

 

  • Buvez beaucoup de liquides, surtout de l’eau. Visez six à huit verres par jour.

 

  • Adoptez un régime alimentaire riche en fibres, comprenant des céréales complètes, des fruits, des légumes et des haricots. Les fibres donnent du volume à vos selles et les rendent plus molles, ce qui facilite leur évacuation.

 

  • Évitez les aliments qui peuvent aggraver la constipation, comme les produits laitiers, les aliments transformés et les aliments riches en sucre ou en graisse.

 

  • Faites régulièrement de l’exercice. L’activité physique aide à faire passer les aliments dans votre système digestif. Faire une marche rapide pendant 30 minutes par jour est un bon point de départ.

 

  • N’hésitez pas à aller aux toilettes quand vous en avez besoin. Si vous retenez vos selles, vous aurez plus de difficultés à les évacuer par la suite.

 

  • Utilisez des émollients fécaux ou des laxatifs si c’est nécessaire. Ces médicaments peuvent faciliter l’évacuation des selles et réduire la douleur. Parlez-en à votre médecin avant de les utiliser, car certains peuvent causer des effets secondaires indésirables.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 1 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez ce qu'on ne vous jamais dit sur vos douleurs chroniques...