mal de dos et ventre gonflé

Mal de dos et ventre gonflé : 6 causes possibles (et que faire ?)

Article revu et approuvé par Dr. Ibtissama Boukas, médecin spécialisée en médecine de famille

Mal de dos et ventre gonflé peuvent survenir en même temps, et provoquer des symptômes désagréables (parfois même inquiétants !). Cette association est plus fréquente qu’on pourrait imaginer, et les causes qui s’y rapportent sont généralement bénignes.

Dans cet article, nous discutons de 6 causes possibles expliquant la survenue de mal de dos et de ballonnements. Nous proposons également des solutions visant à soulager les symptômes. Finalement, nous exposons les situations où il est primordial de consulter pour éliminer une atteinte plus sérieuse.

Ventre gonflé douloureux et mal au dos : 6 causes possibles

Il existe plusieurs causes susceptibles de provoquer des douleurs au dos associées à des ballonnements. Ces causes comprennent :

1. Changements hormonaux

Tout changement hormonal peut affecter le corps humain. L’exemple le plus facile à conceptualiser est les règles. En effet, plusieurs femmes se plaignent de mal de dos accompagné de ballonnements juste avant – ou même pendant – leurs menstrues. Les femmes se plaignent parfois également de douleur au bas ventre (ou même aux ovaires).

Ces symptômes ne sont généralement pas inquiétants, surtout s’ils suivent un schème prévisible et ne causent pas de problèmes graves.

Outre les règles, une personne qui suit un traitement hormonal (comme un traitement hormonal substitutif) peut également ressentir une combinaison de douleur au dos et des ballonnements au ventre. Évidemment, il convient de discuter de ces changements avec son médecin traitant.

2. Grossesse

Pendant la grossesse (particulièrement au troisième trimestre), il n’est pas rare que le ventre gonflé s’accompagne de constipation, gaz, ou douleur lombaire. Ceci vient notamment du fait que l’utérus commence à comprimer les organes.

grossesse mal de dos Mal de dos et ventre gonflé

De plus, le poids supplémentaire et le déplacement du centre de gravité modifie les courbures de la colonne vertébrale, et peut ainsi occasionner un mal de dos.

Pour tout savoir sur la lombalgie durant la grossesse, consultez l’article suivant. 

Bien qu’il est toujours préférable d’avertir son médecin de tout changement, il faut savoir que ces changements sont inoffensifs pour le bébé, et disparaîtront généralement après l’accouchement.

3. Blessure au dos

Un large éventail de conditions médicales peut provoquer des douleurs au dos. Parfois, cette douleur peut irradier vers d’autres parties du corps et causer des changements ailleurs.

extrusion discale

À LIRE :   Hernie discale et ventre gonflé douloureux: Quel est le lien?

Par exemple, une hernie discale peut provoquer des douleurs lombaires irradiant vers le ventre, et provoquer une sensation de ventre gonflé en plus de divers troubles intestinaux.

4. Troubles gastro-intestinaux

Les troubles gastro-intestinaux sont multiples, et un médecin saura clarifier la source de vos symptômes. Un trouble aussi anodin que les gaz pourrait par exemple donner l’impression que l’abdomen est plein et douloureux. Cet inconfort peut également irradier vers la région lombaire, provoquant ainsi un mal de dos en plus de la sensation de ventre gonflé.

Par ailleurs, les troubles gastro-intestinaux sont souvent accompagnés de constipation ou de vomissement. Dans ce contexte, il n’est pas rare que certaines personnes développent des spasmes musculaires dans la région du dos en raison des efforts répétés.

5. Stress

Outre l’humeur affecté, il faut comprendre que le stress s’accompagne régulièrement de changements physiologiques. Ceci inclut des douleurs physiques, des troubles gastriques, etc.

stress fibromyalgie

Comment, exactement ? D’une part, le stress augmente les tensions musculaires, et il n’est pas rare de développer (ou voir aggraver) une lombalgie après un évènement stressant.

D’autre part, un mal de ventre et autres troubles gastro-intestinaux associés au stress donne fréquemment la sensation de ventre gonflé. Une condition sous-jacente comme le syndrome du colon irritable peut notamment aggraver les symptômes.

6. Maladies auto-immune

Une maladie auto-immune survient lorsque le système de défense naturel de l’organisme ne parvient pas à faire la différence entre ses propres cellules et des cellules étrangères, ce qui amène l’organisme à attaquer par erreur des cellules « normales ». Il existe plus de 80 types de maladies auto-immunes qui provoquent divers symptômes en fonction de leur étiologie.

Parmi les maladies auto-immunes les plus reconnues, on compte :

  • Polyarthrite rhumatoide
  • Lupus
  • Psoriasis et arthrite psoriasique
  • Maladie de Crohn
  • Maladie céliaque
  • Maladie d’Hashimoto
  • Etc.

En terme de symptômes, le mal de dos et les ballonnements d’estomac font partie du portrait clinique de plusieurs de ces maladies auto-immunes. À ceci s’ajoutent de la fatigue, des douleurs articulaires, des troubles dermatologiques (problèmes de peau), des problèmes digestifs, une fièvre récurrente, etc.

Pour tout savoir sur le mal de dos d’origine inflammatoire, consultez l’article suivant.

infographie expliquant la relation entre mal de dos et ventré

Quand consulter ? (causes sérieuses de mal de dos et ventre gonflé)

Heureusement, un mal de dos qui s’accompagne de ballonnements est généralement bénin. D’ailleurs, il est possible que les deux symptômes ne soient pas liés, comme par exemple chez une personne atteinte de lombalgie chronique pris de gaz provoquant des maux d’estomac.

Par contre, il arrive que ces symptômes proviennent d’une atteinte sérieuse nécessitant une intervention médicale urgente. On pense par exemple aux conditions médicales suivantes :

  • affection de la moelle épinière
  • cancer (pancréas, ovaires, etc.)
  • troubles du foie
  • anévrismes de l’aorte abdominale
  • troubles gastro-intestinaux graves (tels que péritonite ou l’occlusion intestinale)

Considérant le risque potentiel, il est préférable de consulter son médecin si les symptômes ne se résorbent pas à l’intérieur de quelques jours, ou encore si vous observer un des signes suivants :

stethoscope qui représente une consultation médicale
  • douleur  insupportable et d’apparition rapide
  • saignement du rectum
  • condition médicale associée
  • histoire récente de blessure à la colonne vertébrale
  • fièvre
  • vomissements

Traitement : Que faire ?

Pour pouvoir traiter efficacement un mal de dos associé ou non à une sensation de ventre gonflé, il convient d’identifier la source exacte du problème. Cette étape est essentielle pour observer des résultats concluants, et un professionnel de santé qualifié pourra vous guider dans ce processus.

Par exemple, un médecin pourra procéder à un examen physique visant à évaluer la mobilité de vos vertèbres, l’intégrité de votre système nerveux, votre force musculaire, etc. Il vous posera préalablement des questions sur vos symptômes, vos antécédents médicaux, vos habitudes alimentaires, votre état de stress général, etc.

Au besoin, il vous prescrira un examen d’imagerie médical visant à évaluer l’intégrité des structures potentiellement responsables de vos symptômes. Il peut s’agir d’une radiographie, d’un scanner, d’une IRM, etc. Un bilan sanguin pourra également permettre de clarifier le diagnostic.

irm machine Mal de dos et ventre gonflé

En terme de traitement, celui-ci va dépendre des résultats aux tests mentionnés ci-haut. La prise en charge sera individualisée, et surveillée régulièrement pour assurer une progression optimale. Parmi les stratégies régulièrement conseillées par les professionnels de santé, on compte :

Qu’en est-il des remèdes naturels ?

Bien qu’ils ne soient pas supportés d’évidences scientifiques solides, plusieurs produits naturels et remèdes de grand-mère sont utilisés pour traiter les douleurs lombaires, notamment pour leur pouvoir anti-inflammatoire.

Voici une liste non exhaustive de plantes et d’huiles essentielles efficaces pour contrôler la douleur et l’inflammation. Les produits sont disponibles sur le site Kalae. Utilisez le code promo LOMBAFIT15 si vous désirez vous procurer un des produits suivants, ou n’importe quel remède visant à soulager vos symptômes et améliorer votre qualité de vie :

  • Le curcuma. Grâce à ses pouvoirs anti-oxydants et anti-inflammatoires très puissants, le curcuma est l’une des plantes les plus utilisées dans un cadre culinaire et thérapeutique. La composition du curcuma est essentiellement faite d’huiles essentielles, de vitamines (B1, B2,B6,C,E,K) et d’oligo-éléments. Mais c’est à sa composition riche en curcumine et curcuminoides que l’on doit les propriétés anti-inflammatoires de cette épice.
  • Le gingembre. Outre la saveur particulière qu’il apporte en cuisine et ses vertus aphrodisiaques, le gingembre est une racine très connue pour ses pouvoirs anti-inflammatoires. Le gingérol lui confère son action anti-inflammatoire. Il s’agit un composant actif agissant sur les douleurs inflammatoires liées aux maladies inflammatoires articulaires chroniques, notamment la polyarthrite rhumatoïde, le lupus, les maladies rhumatismales, etc. Il a été prouvé que cet élément actif est aussi efficace pour agir sur l’inflammation liée aux arthrites et à la sciatique.  Le gingembre possède également d’autres bienfaits grâce à sa haute teneur en potassium et à sa richesse en oligo-éléments (calcium, magnésium, phosphore, sodium) et en vitamines (provitamine et vitamine B9).
  • Les oméga-3. Les oméga-3 sont des acides gras polyinsaturés qui jouent un rôle très important dans le fonctionnement de notre organisme. Ils sont apportés par l’alimentation sous trois formes naturelles : l’acide docosahexaénoique (DHA), l’acide alpha linolénique (ALA) et l’acide éicosapentaénoique (EPA). Au-delà de leur action sur le cerveau et le système cardiovasculaire, les oméga-3 s’avèrent très efficaces contre l’inflammation. En effet, ils ont la capacité d’agir sur les mécanismes inflammatoires dans l’arthrose en freinant la destruction cartilagineuse, ainsi ils réduisent l’intensité des douleurs arthrosiques. La sciatique, étant le plus souvent liée à une inflammation secondaire à une hernie discale, elle peut aussi répondre aux oméga-3 à condition d’en consommer régulièrement. 
  • L’eucalyptus citronnéL’eucalyptus est une plante utilisée le plus souvent sous forme de tisane ou d’huile essentielle. Elle aurait des effets anti-inflammatoires qui lui conférent la capacité d’agir sur les douleurs ostéoarticulaires en générale et les douleurs de la sciatique en particulier.
  • La gaulthérie. La gaulthérie est un arbuste dont on extrait une huile essentielle très intéressante. C’est l’une des huiles essentielles les plus utilisées en aromathérapie. Cette huile extraite de l’arbuste portant le même nom, est utilisée en massage pour soulager la sciatique et agit comme un antalgique. En effet, elle procure un effet chauffant grâce à sa capacité d’activer localement la circulation sanguine.

Ressources

Références

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 3

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez une méthode unique vous permettant (ENFIN !) de mettre un terme à vos douleurs physiques...