Fibromyalgie et travail : Quelles indemnisations ?

Fibromyalgie et travail : Quelles indemnisations ?

Responsables de douleurs localisées dans plusieurs parties du corps, la fibromyalgie peut grandement perturber les activités professionnelles et du quotidien. Qui plus est, ses symptômes évoluent avec le temps et finissent par devenir chroniques.

 

Pour les personnes encore en situation de travail, cette pathologie représente une contrainte majeure. Et, malheureusement, beaucoup de médecin du travail et d’employeur refusent d’admettre son existence.

 

Dans cet article, nous allons voir les possibilités d’aide financière pour les travailleurs souffrant de fibromyalgie.

Description générale de la fibromyalgie

 

La fibromyalgie est un syndrome marqué par des douleurs diffuses à caractère chronique. Les maux sont localisés sur plusieurs points différents (sur 9 à 18 points). Le syndrome dure plus de 3 mois avec une manifestation pénible qui touche les muscles, les os et les articulations. Éventuellement, elle fait partie du syndrome polyalgique idiopathique diffus (SPID) qui est associé à une fatigue prolongée dont les femmes sont les plus touchées.

 

fibromyalgie et mal de dos

 

Elle est différente des autres douleurs de sorte que son origine n’est pas liée ni à une lésion prédéfinie ni à une inflammation. Au fait, les médecins ont jusqu’à maintenant, tiré des hypothèses concernant les facteurs associés à cette affection. Selon eux, la fibromyalgie pourrait être d’origine physiologique.

 

Ils ont aussi recensé des facteurs externes comme les événements traumatiques. Les événements tragiques vécus durant l’enfance et l’adolescence engendrent un épuisement de l’axe hypothalamus-hypophyse-surrénalien, nommé axe du stress. Plusieurs des symptômes partent alors de cet axe de stress.

À LIRE :   Spondylarthrite ankylosante et travail : Options possibles

 

Elle est aussi due à une infection à savoir le virus de l’hépatite C ou B.

 

Le facteur de risque de l’affection est également lié à l’antécédent génétique ainsi qu’au manque de sommeil.

 

 

Peut-on ménager la fibromyalgie et le travail ?

 

Fibromyalgie et travail : les conséquences des symptômes

 

Ce syndrome entraîne une surcharge des activités. L’état psychologique et physique du patient est alors remis en question à cause des signes suivants :

 

  • des maux de tête ;
  • des vertiges ;
  • une céphalée ;
  • le côlon irritable ;
  • les intestins irritables ;
  • des troubles oculaires ;
  • des tremblements ;
  • des douleurs ;
  • des dépressions ;

 

stress fibromyalgie

 

Bien que la fibromyalgie ne soit pas mortelle, les signes qu’elle accompagne sont considérés comme invalidants, en absence de soins adéquats.

 

Au début, elle ne fait que s’installer suivant 2 stades. Ensuite, la souffrance qu’elle cause devient permanente et déprimante au bout du troisième stade. La douleur se répand autour des épaules, des bras et de la colonne vertébrale. Elle regagne ensuite la ceinture pelvienne, les cuisses et les genoux.

 

La souffrance persiste malgré que le patient se repose de manière prolongée. La douleur est aussi favorisée par la pratique d’efforts excessifs, le froid et le stress.

 

Ceci étant, la prise en charge du syndrome doit être multidisciplinaire en l’occurrence des soins kinésithérapeutiques, médicamenteux, psychologiques, et même chirurgicaux. Sans quoi, elle limite les heures et le nombre d’activités que le patient doit exercer.

 

Certains patients arrivent bien à concilier une fibromyalgie avec le travail, mais à condition que le type de profession qu’ils exercent soit adapté aux conditions de la pathologie.

À LIRE :   Temps de guérison d’une tendinite du psoas (Combien ?)

 

Toutefois, quelles que soient les conditions de travail établies pour le patient, il est impératif qu’il consacre partiellement son temps à la thérapie.

 

D’après les témoignages récoltés récemment, la plupart des entreprises ne reconnaissent pas l’affection. 7,3 % des patients affirment avoir perdu le travail à cause de la fibromyalgie.

 

Les travailleurs atteints de fibromyalgie peuvent-ils obtenir une indemnisation ?

 

Il est possible de bénéficier d’une indemnité lorsqu’on souffre de fibromyalgie. Pour cela, il faut toutefois prouver que la maladie est en lien avec l’activité professionnelle exercée. Il faut aussi qu’un médecin évalue les symptômes et constate par lui-même que ces derniers limitent les fonctions du travailleur.

 

questionnaire fibromyalgie

 

Dans ces mesures, s’il est prouvé que le malade est invalide à son emploi, il pourra recevoir une indemnité de remplacement de revenu reconnu par les institutions comme le CNESST au Québec (Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail).

 

Il faut cependant savoir que ces procédures sont loin d’être faciles. Pour réussir à convaincre le tribunal, il faut un dossier médical solide avec des témoignages fiables de spécialistes du domaine.

 

 

Références

 

https://www.vidal.fr/maladies/douleurs-fievres/fibromyalgie.html

https://www.avocat.qc.ca/public/iifibromyalgie.htm