Hernie discale et jambe qui lâche : Quel lien ?

Hernie discale et jambe qui lâche : Quel lien ?

Plusieurs personnes souffrant de hernie discale établissent une relation entre cette condition et une jambe qui lâche (ou se dérobe). En effet, certains semblent penser que l’un entraîne l’autre. Mais que dit la recherche ? Existe-t-il vraiment un lien entre ces deux problèmes ?

 

Dans cet article, nous allons examiner les preuves et voir s’il existe réellement un lien entre les hernies discales et les jambes qui lâchent.

Anatomie de la colonne vertébrale

 

La colonne vertébrale est une structure fascinante et complexe. Elle est composée de 33 vertèbres, chacune séparée par un disque intervertébral. Ces disques agissent comme des amortisseurs, absorbant l’impact des mouvements et protégeant les vertèbres des dommages.

 

anatomie de la colonne vertébrale
Source

 

Elle abrite également la moelle épinière, un faisceau de nerfs qui relie le cerveau au reste du corps.

 

La colonne vertébrale est divisée en quatre sections : la colonne cervicale (cou), la colonne thoracique (haut du dos), la colonne lombaire (bas du dos) et la colonne sacrée (coccyx). Chaque section comporte un nombre différent de vertèbres, qui sont toutes de formes et de tailles différentes.

 

Les vertèbres de la colonne cervicale sont plus petites que celles de la colonne thoracique, qui sont elles-mêmes plus petites que celles de la colonne lombaire. La colonne sacrée est composée de cinq vertèbres seulement, fusionnées en un seul os.

 

Anatomie de la colonne lombaire, disque intervertébraux

 

La colonne lombaire, est constituée de cinq vertèbres. Ces os sont empilés les uns sur les autres et séparés par des disques intervertébraux. Les disques agissent comme des amortisseurs de chocs, en amortissant les vertèbres et en absorbant les impacts.

 

anatomie de la colonne lombaire
Source

 

Ils permettent également à la colonne vertébrale de se déplacer librement, ce qui permet des mouvements de flexion et de torsion.

 

Les disques intervertébraux sont constitués d’un noyau pulpeux central entouré d’une couche externe résistante, l’annulus fibrosus. Le noyau pulpeux est une substance gélatineuse qui aide à répartir le poids uniformément et à absorber les chocs.

 

L’anneau fibreux est une série d’anneaux concentriques de collagène qui entourent le noyau pulpeux et lui confèrent force et stabilité.

À LIRE :   Hernie discale de A à Z: Mieux comprendre votre diagnostic (symptômes et causes)

 

Entre chaque vertèbre se trouvent deux facettes articulaires. Ces articulations permettent aux vertèbres de se déplacer en douceur l’une sur l’autre et assurent la stabilité de la colonne vertébrale. Des ligaments et des muscles s’attachent également aux vertèbres, apportant un soutien supplémentaire.

 

L’anatomie de la colonne lombaire est complexe, mais il est essentiel de comprendre ses composants pour pouvoir prodiguer des soins et des traitements appropriés.

 

Qu’est-ce qu’une hernie discale ?

 

Une hernie discale, est une affection dans laquelle l’intérieur, ou noyau pulpeux, d’un disque intervertébral fait saillie à travers une déchirure de la couche externe du disque, ou annulus fibrosus.

 

hernie discale
Source

 

Cela peut souvent entraîner des douleurs, des engourdissements et des faiblesses dans la zone touchée, car le disque bombé exerce une pression sur les nerfs situés à proximité.

 

Les hernies discales se produisent le plus souvent dans la région lombaire (bas du dos) de la colonne vertébrale, mais peuvent également affecter la colonne cervicale (cou) et thoracique (haut du dos), ainsi que les épaules et les bras.

 

 

Quelles sont les causes d’une hernie discale ?

 

Une hernie discale se produit lorsque le centre mou d’un disque de la colonne vertébrale s’échappe par une déchirure dans l’extérieur plus résistant du disque. Cela peut se produire en raison du vieillissement naturel ou de l’usure générale des disques, ce qui les rend moins flexibles et plus sensibles aux blessures.

 

Un événement traumatique, tel qu’un accident de voiture ou une chute, peut également provoquer la rupture d’un disque. L’hernie peut exercer une pression sur les nerfs voisins, provoquant des douleurs, des engourdissements ou des faiblesses dans la zone du corps concernée.

 

Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour retirer la matière herniée et soulager la pression sur les nerfs. Une hernie discale peut être une affection très douloureuse, mais il existe heureusement des options de traitement pour aider à gérer la douleur et améliorer la qualité de vie.

 

 

Quels sont les symptômes d’une hernie discale ?

 

Bien qu’une hernie discale puisse survenir n’importe où le long de la colonne vertébrale, elle est plus susceptible de se produire dans la région lombaire (bas du dos). Les symptômes d’une hernie discale sont les suivants :

 

À LIRE :   Les 8 meilleurs groupes d'échange et forums sur le mal de dos
douleur au dos
Source

 

  • Douleur : L’hernie discale peut exercer une pression sur les nerfs voisins, provoquant une douleur dans la zone du corps concernée. Cette douleur peut être sourde et douloureuse ou vive et fulgurante.

 

  • Engourdissement : La pression exercée sur les nerfs peut également provoquer des engourdissements ou des picotements dans la zone du corps concernée.

 

  • Faiblesse : Le nerf affecté peut également entraîner une faiblesse des muscles contrôlés par ce nerf.

 

  • Jambe qui lâche : Dans certains cas, l’hernie discale peut entraîner une perte de sensation dans la jambe. Ce phénomène est parfois qualifié de jambe molle ou jambe qui flanche, et peut rendre difficile la marche ou la station debout.

 

Ces symptômes peuvent varier en intensité, et peuvent apparaître et disparaître ou être constants. Ils peuvent également s’aggraver avec certaines activités, comme rester assis ou debout pendant de longues périodes, tousser ou éternuer.

 

 

Jambe qui lâche en raison d’une hernie discale : Pourquoi ?

 

Imaginez que votre jambe est un arbre. Le tronc de l’arbre est votre fémur, et les branches sont vos muscles et vos tendons. Les racines de l’arbre sont votre nerf sciatique, qui innerve la jambe.

 

Une hernie discale irrite souvent le nerf sciatique, ce qui entraîne une faiblesse musculaire dans certains muscles de la jambe.

 

sciatique
Source

 

Cela peut donner lieu à une sensation d’instabilité et à une jambe qui cède. Plus le nerf est touché, plus la jambe sera affectée.

 

Plus la compression nerveuse est longue, plus le pronostic est mauvais. Heureusement, il existe des traitements qui permettent de soulager la compression nerveuse et de réduire la faiblesse de la jambe.

 

Grâce à un traitement approprié, de nombreuses personnes sont en mesure d’améliorer leurs symptômes et de retrouver une fonction normale de leurs jambes.

 

 

Diagnostiquer une hernie discale

 

Lorsqu’une personne consulte un médecin pour des douleurs dorsales, l’une des causes potentielles envisagées est une hernie discale. Afin de confirmer ou d’infirmer ce diagnostic, le médecin prendra connaissance des antécédents médicaux et procédera à un examen physique.

 

Il demandera probablement aussi des tests d’imagerie tels qu’une radiographie, une IRM ou un scanner. L’examen clinique peut comprendre des tests tels que le test de l’élévation de la jambe droite (test de Lasegue ou SLR), ou le test de l’affaissement (test de Slump).

À LIRE :   Hernie discale et paralysie de la jambe : quel lien ?

 

irm
Source

 

L’examen neurologique permettra d’évaluer l’irritation des nerfs grâce aux tests du myotome et de Lasègue. Si une hernie discale est suspectée, les tests d’imagerie seront demandés pour confirmer le diagnostic et aider à déterminer le meilleur traitement.

 

 

Traitement : Que faire ?

 

En ce qui concerne le traitement d’une hernie discale, plusieurs options sont possibles. Pour un traitement conservateur, votre médecin peut vous recommander des médicaments antidouleur en vente libre, une thérapie par la glace et la chaleur et une thérapie physique.

 

Si votre douleur est plus intense, il peut vous prescrire des analgésiques plus puissants ou vous faire une série d’injections épidurales de stéroïdes. Si vous recherchez un traitement alternatif, l’acupuncture ou la massothérapie peuvent être utiles.

 

Enfin, si les traitements conservateurs et alternatifs n’ont pas fonctionné, votre médecin peut recommander une intervention chirurgicale pour retirer la hernie discale. En plus du traitement spécifique de l’hernie discale, votre médecin peut également vous recommander des exercices pour renforcer la jambe et améliorer la proprioception.

 

En suivant les recommandations de votre médecin, vous pouvez contribuer à la réussite de votre rétablissement.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs / 5. Nombre de votes

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?