Traitement de la hernie discale : 10 solutions à envisager

Traitement de la hernie discale : 10 solutions à envisager

 

Le traitement de la hernie discale doit se faire de façon précoce, et doit absolument être adapté à la condition de chaque patient. 

 

Dans cet article, nous allons couvrir tous les aspects reliés au traitement de cette condition, qu’il soit conservateur (aussi appelé «non invasif») ou chirurgical.

 

Plus spécifiquement, nous allons faire la revue de 10 approches souvent utilisées dans le traitement de la hernie discale, en mentionnant leurs bénéfices, inconvénients, alternatives, et application pratique.

 

Bonne lecture !

 

1. Médication

2. Différents thérapeutes à votre rescousse

3. Appareils et produits anti mal de dos

4. Ceinture lombaire

5. Appareils à traction

6. Supports plantaires

7. Appareils de massage

8. Stimulateur électrique (TENS)

9. Infiltration

10. Opération

 

 

Note : Avant de proposer les 10 solutions, il est primordial que vous vous familiarisez avec le diagnostic de hernie discale. Pour tout savoir sur cette condition (causes, symptômes, subtilités du diagnostic), consultez l’article suivant. Ceci vous permettra de mieux appliquer les approches de traitement présentées ci-dessous.

 

Le traitement conservateur (ie. non invasif)

 

Avant de commencer, laissez-moi vous révéler une bonne et une mauvaise nouvelle reliées au traitement de la hernie discale.

 

La bonne nouvelle : Une hernie discale peut guérir et se résorber SEULE avec le temps. Il y a donc toujours de l’espoir !

 

guérison d'une hernie discale
Les disques intervertébraux ont un potentiel de guérison.

 

La mauvaise nouvelle : À part l’opération, il est très difficile d’agir sur une hernie discale (surtout lorsqu’il s’agit d’une extrusion discale ou d’une hernie séquestrée). 

 

Maintenant, ne pensez surtout pas qu’il soit impossible d’aller mieux sans chirurgie! Ce que je veux dire, c’est que les traitements conservateurs visent davantage à contrôler les symptômes et corriger les facteurs potentiellement responsables de vos douleurs.

 

Certes, vous avez peut-être déjà entendu des professionnels dire  que certains mouvements mécaniques pouvaient permettre au disque de revenir dans sa position originelle. Ou encore, que des tractions pouvaient corriger une hernie discale. Certains thérapeutes affirment même que des manipulations spécifiques peuvent corriger l’alignement du bassin et enlever le stress sur les racines nerveuses. 

 

mythe vertèbre déplacée

 

Sans vouloir rentrer dans les détails, il s’agit d’affirmations qui ne sont pas supportées par les études scientifiques. Par exemple, certaines études démontrent même que les tractions ou techniques manuelles n’ont pas d’effet direct sur les disques intervertébraux. (Clarke et al, 2007).

 

Mais alors, pourquoi va-ton mieux lorsqu’on prend un médicament, consulte un thérapeute ou utilise un certain appareil pour son dos?

 

Pour répondre à cette question, il faut comprendre le rôle général du traitement conservateur. On a mentionné qu’il ne corrigeait probablement pas directement la cause de la hernie discale. Mais ça peut entre autres diminuer l’inflammation, corriger les déséquilibres musculaires et réduire le stress mécanique sur les vertèbres.

 

Tous ces facteurs participent à votre douleur, et les corriger va forcément améliorer votre qualité de vie. Et le plus important dans tout ça, c’est qu’une hernie discale n’est pas nécessairement associée à des douleurs lombaires. Ça peut difficile à concevoir, mais il est possible que votre hernie discale reste inchangée malgré le fait que vous alliez mieux.

 

Maintenant, on fait comment pour aller mieux? Examinons ensemble 10 options thérapeutiques qui s’offrent à vous.

 

Médication

 

«Il faut prendre le moins de médicaments possible, à la dose minimale, et pendant le moins de temps possible.»

 

Un mal parfois nécessaire…

 

Prendre une pilule, personne n’aime ça! Mais ça s’avère parfois nécessaire pour permettre au corps de guérir. Évidemment, il est préférable d’utiliser des méthodes alternatives pour contrôler la douleur et l’inflammation.

 

médicaments contre la hernie discale

 

Par exemple, je demande souvent à mes patients d’appliquer des compresses de froid ou de chaud pour soulager leurs symptômes en premier lieu. Par contre, lorsque la douleur devient difficile à gérer et affecte le quotidien, votre médecin pourrait vous prescrire des médicaments.

 

Je ne rentrerai pas dans les détails, mais voici différentes options pour contrôler vos symptômes:

 

  • Anti-inflammatoires
  • Relaxants musculaires
  • Opioides
  • Anti-dépresseurs
  • Anti-épileptiques

 

Lorsqu’on discute de médicaments, il est très important de retenir la prémisse suivante: «IL FAUT PRENDRE LE MINIMUM DE MÉDICAMENTS, À LA DOSE MINIMALE, PENDANT LE MOINS DE TEMPS POSSIBLE». Concrètement, ça veut dire quoi? Tout simplement qu’il faut limiter la prise de médicaments à tous les niveaux pour éviter les effets secondaires et les risques de dépendance.

 

Différents thérapeutes à votre rescousse

 

Kinésithérapeute (physiothérapeute), ostéopathes, chiropracticien, massothérapeute… il existe une panoplie de spécialistes du dos pouvant vous aider à traiter votre hernie discale. Certains utilisent des approches plus actives, et d’autres plus douces.

 

massage pour traiter la hernie discale

 

Je peux comprendre qu’il soit difficile de faire un choix éclairé. Et encore plus lorsqu’on considère toutes les options qui s’offrent à vous!

 

Mon objectif ici n’est pas de vous inciter à choisir un certain type de thérapeute, et d’en éviter d’autres. D’ailleurs, mon discours serait probablement biaisé, car je suis moi-même kiné. Je vais simplement comparer les différents thérapeutes, puis faire valoir les caractéristiques les différenciant les uns des autres.

 

Tableau résumé des différents thérapeutes traitant le mal de dos

 

  Ce que rend ce thérapeute unique Quand ça vaut la peine de consulter Quand il est préférable d’éviter de consulter
Kinésithérapeute (physiothérapeute)
  • Intègre des exercices thérapeutiques
  • Approche très scientifique et basée sur des recherches cliniques
 

  • Envie d’être plus actif, de trouver les bons exercices et bouger de façon sûre
  • Vous êtes une personne sportive

 

 

  • Aucune envie de faire des exercices pour son dos
Ostéopathe
  • Intègre plusieurs systèmes (sympathique, parasympathique, viscéral, etc.)
 

  • Douleurs qui irradient vers le ventre
  • Vous appréciez les techniques plus «douces» et superficielles
 

  • Vous désirez bénéficier d’une approche très «scientifique»
  • Vous voulez des techniques plus «profondes»
Massothérapeute
  • Accent sur le relâchement musculaire et myofascial
 

  • Si vous ressentez des tensions musculaires, des noeuds, vos muscles tendus
 

  • Vous sentez que votre problème n’est pas «musculaire»
Chiropracticien  

  • Manipulations articulaires (quand ça fait «crac»)
  • Accent sur l’alignement de la colonne à travers des ajustements
  • Utilise des tests d’imagerie médicale (comme une radiographie)

·

 

  • Vous vous sentez «coincés»
  • Ça fait du bien quand votre dos craque
 

  • Vous avez peur de vous faire craquer!
Acupuncteur  

  • Approche complémentaire utilisant la médecine chinoise (méridiens)
  • Utilise des aiguilles sèches
 

  • “Plateau” thérapeutique avec les approches de médecine conventionnelle
 

  • Vous avez peur des aiguilles !

 

 

N’oubliez pas qu’il est quasi impossible de corriger une hernie discale à travers des techniques manuelles. Plutôt, on peut travailler sur les conséquences reliées à cette hernie.

 

Par exemple, certains muscles peuvent devenir plus tendus en raison du processus inflammatoire déclenché par l’irritation nerveuse. D’autres muscles, quant à eux, peuvent s’inhiber en raison de la douleur par un mécanisme protectif. La posture peut changer pour décharger la région atteinte, et par le fait même ajouter de la pression supplémentaire à d’autres articulations.

 

Bref, vous aurez compris que ce n’est pas uniquement la région lombaire qui est à en cause suite à une hernie discale. Ainsi, un thérapeute peut favoriser une guérison optimale, et s’assurer que vous ne surchargez pas vos tissus. Par ailleurs, à travers certains exercices thérapeutiques, on peut renforcer certains muscles pour augmenter la stabilité du tronc, et ainsi prévenir les récidives de blessure.

 

Appareils et produits anti mal de dos

 

Là, on tombe dans un sujet délicat, croyez-moi ! Si vous cherchez sur Internet, vous trouverez une panoplie de gadgets spécialement désignés pour traiter votre hernie discale. Malheureusement, nombreux d’entre eux promettent (à tort) des résultats instantanés et garantis! C’est une approche que je juge malhonnête et non fondée. Après tout, si ces appareils étaient aussi miraculeux, pourquoi les chirurgiens et thérapeutes auraient encore du travail?

 

Je ne dis pas que ces appareils n’ont aucun rôle à jouer dans votre guérison. Par contre, il faut reconnaître leurs limites, et les utiliser avec parcimonie. N’oubliez pas, c’est une approche proactive qui vous aidera à traiter votre condition sur le long terme. Toute forme de traitement passif aidera davantage à contrôler les symptômes sur le court terme seulement.

 

Maintenant, explorons les divers outils qui s’offrent à vous.

 

Ceinture lombaire

 

Pour les lombalgies, certaines personnes recommandent de porter une ceinture lombaire. L’objectif visé est de protéger le dos et diminuer la douleur. Il est vrai que ces ceintures soutiennent la colonne vertébrale et offrent un support supplémentaire. Par contre, elles présentent des limites pour les raisons suivantes :

 

  1. Ça rend les muscles paresseux (pourquoi travailler quand on fait le travail pour nous?!)
  2. Ça limite la mobilité lombaire (n’oublions pas que le mouvement est nécessaire pour lubrifier les articulations)
  3. Ça limite la respiration diaphragmatique (il y a moins d’expansion abdominale, donc la respiration est forcément affectée)

 

ceinture lombaire

 

Pour en savoir plus sur l’utilisation de ceinture lombaire (avantages, inconvénients, alternatives et recommandations), consultez l’article suivant : Ceinture lombaire : Avis d’un professionnel de santé 

 

Appareils à traction

 

Vous voyez régulièrement des annonces publicitaires où quelqu’un est couché sur une machine qui étire le dos. Il est mentionné que la décompression des vertèbres va diminuer la douleur et ramener le disque «en place». Il y a également une mention que c’est démontré scientifiquement. (Étrangement, la même compagnie qui vous vend le produit est celle qui a effectué les études cliniques!).

 

Ça termine par quelques témoignages de personnes qui ont été «sauvé» par cet appareil, et qui se disent enfin «revivre». Et finalement, la fameuse mention: Achetez maintenant!

 

traction mécanique pour douleurs au dos

 

Malheureusement, il y a très peu d’évidences scientifiques qui supportent l’utilisation des tractions pour soulager les lombalgies. Et même quand ça soulage, l’effet est le plus souvent temporaire.

 

Maintenant, si vous êtes en souffrance, ça peut être une possibilité intéressante pour diminuer la douleur à court terme! Assurez-vous d’abord qu’il n’y a pas de danger reliés à la machine (par exemple, les tables d’inversion sont contre-indiquées si vous souffrez d’hypertension ou de condition cardiaque).

 

Également, il est primordial de suivre le mode d’utilisation à la lettre. Et surtout, assurez-vous de ne pas vider votre compte bancaire pour vous procurer ces appareils! En effet, certaines machines peuvent coûter jusqu’à 385 euros !

 

Voici certains exercices pouvant reproduire l’effet de traction lombaire :

 

Traction entre 2 chaises

 

Placez une chaise à votre droite et une autre à votre gauche. Les dossiers des chaises seront utilisés pour s’appuyer avec vos bras. En ayant les bras aussi tendus que possible, pliez les genoux de sorte que vos bras supportent le poids de votre corps. Vos pieds doivent cependant demeurés en contact avec le sol en tout temps. Maintenez la position pendant une dizaine de secondes, puis revenez en position initiale. Répétez autant de fois que nécessaire.

 

traction lombaire entre 2 chaises

 

Contre-indications: Ne pas faire l’exercice si vous avez des problèmes de cervicales, épaules, coudes ou poignets.

 

Traction avec ballon suisse

 

Allongez-vous sur le ventre, de sorte que votre nombril se situe au milieu de la grosse balle rebondissante. Dans cette position, votre tête devrait pendre vers l’avant, et vos pieds devraient à peine toucher le sol. Le support devrait se faire grâce à vos bras de part et d’autre du ballon Suisse. Maintenez la position pendant 1 minute (ou selon tolérance) en prenant des pauses au besoin. Répétez autant de fois que nécessaire.

 

traction lombaire sur ballon suisse

 

Contre-indication: Ne pas faire l’exercice si vous souffrez d’hypertension ou de problèmes cardiaques (étant donné la position inversée de la tête).

Supports plantaires

 

Certains podiatries ou chiropracticiens attestent que des semelles sur mesure pourront vous aider à corriger vos maux de dos. Souvent, c’est parce qu’ils observent une «différence de longueur de vos jambes». Ou bien c’est dû à vos pieds plats. Ou votre façon de marcher (par exemple si vous marchez «trop» sur les talons). Quoi qu’il en soit, plusieurs supports plantaires et talonettes sont proposés pour traiter le mal de dos. Mais est-ce vraiment efficace?

 

 

Au risque de vous décevoir (encore une fois!), très peu d’études ont démontré une efficacité des supports plantaires pour traiter et prévenir les lombalgies. Toutefois, certaines personnes disent avoir moins mal après avoir porté des orthèses plantaires.

 

Par contre, le contraire peut également être vrai! Personnellement, j’ai même vu des cas où le patient avait davantage de douleur après avoir porté une paire de semelles. Et comme pour les ceintures lombaires, porter des semelles peut affecter la musculature de vos pieds en rendant les muscles «paresseux».

 

Que peut-on conclure? Idéalement, il serait préférable de ne pas porter de supports plantaires en premier lieu. Et si vous optez pour ces orthèses, assurez-vous de ne pas en devenir dépendant à la longue. Personnellement, je recommande souvent à mes patients qui envisagent cette option d’aller d’abord à la pharmacie, et de se procurer des talonnettes et/ou semelles offrant un support aux arches plantaires.

 

Il convient de les essayer pendant une période limitée, et de voir l’impact sur vos symptômes. Ça coûte beaucoup moins cher qu’une consultation chez un podiatre. Si jamais l’effet est favorable, on peut alors considérer de porter des orthèses sur mesure, et entreprendre les démarches nécessaires chez un spécialiste.

 

Appareils de massage

 

Tel que mentionné, certains muscles peuvent être plus tendus en présence de douleur. Pour cette raison, la détente musculaire peut s’avérer efficace pour soulager les symptômes et calmer la douleur temporairement.

 

Oui, temporairement. À moins que vos muscles tendus soient la cause principale de votre douleur…ce qui n’est pas vraiment le cas en présence d’une hernie discale !

 

outils de massage
Avez-vous la collection chez vous?

 

Sur le marché, vous trouverez une panoplie de gadgets et d’outils vibratoires ayant pour objectifs de diminuer vos tensions musculaires. Pour déterminer leur efficacité, il convient d’y aller par essai-erreur. Faites attention toutefois à ne pas dépenser trop d’argent sur des appareils onéreux.

 

À la place, commencez par utiliser une balle de tennis pour soulager vos muscles tendus. Votre porte-feuille vous en remerciera!

 

Voici quelques exercices pouvant être faits avec une balle de tennis à domicile :

 

Points de tensions fréquents sur lesquels on peut appliquer une balle de tennis

 

  • Placez-vous contre le mur en plaçant une balle de tennis près de la colonne vertébrale (faites attention à ne pas la placer directement sur les vertèbres). Cherchez des points de tension et maintenez la pression de la balle pendant une minute de façon statique (sans bouger). Faites ensuite des petits mouvements latéraux et de haut en bas pour que la balle vous procure un massage dynamique.

 

balle de tennis comme traitement pour relâcher les muscles

 

  • La progression serait d’appliquer la balle de tennis sur la même région, mais cette fois en étant couché au sol. Encore une fois, cherchez des points de tension et maintenez la pression de la balle pendant une minute de façon statique (sans bouger). Faites ensuite des petits mouvements latéraux et de haut en bas pour que la balle vous procure un massage dynamique.

 

balle de tennis sur le dos

  

Stimulateur électrique (TENS)

 

Un outil particulièrement à la mode chez les gens qui se plaignent de douleurs chroniques est le TENS. Il s’agit d’une machine connectée à des électrodes qu’on pose sur la région lombaire (ou n’importe quelle autre articulation).

 

Elle libère un micro-courant à travers la peau ayant pour objectif de bloquer le message de douleur au cerveau, en plus d’activer la circulation et relâcher les muscles tendus. Les patients ressentent souvent une sensation de bien-être similaire à un massage.

 

TENS pour soulager l'allodynie

Toutefois, comme la majorité des approches passives, les évidences scientifiques en faveur de son utilisation sont limitées. Ainsi, il peut s’agir d’un outil supplémentaire lorsque la douleur devient difficile à contrôler (le prix varie énormément selon la machine, et peut aller de 10 euros à 300 euros).

 

Par contre, n’oubliez pas que ça ne traitera pas la cause de votre problème, et que ça ne remplacera jamais une approche proactive pour traiter votre lombalgie.

 

 

Les traitements invasifs

 

Malheureusement, il arrive que les stratégies conservatrices ne soient pas suffisantes pour contrôler les symptômes. Si votre douleur demeure intolérable et limite les activités de tous les jours, il faut peut-être envisager des techniques plus “draconienne”.

 

Par contre, ne commettez pas l’erreur que font certains de mes patients lorsqu’ils souffrent du dos. En effet, je vois parfois des gens recevoir une infiltration au niveau lombaire avant même d’essayer les médicaments ou consulter un thérapeute.

 

J’ai même vu quelques cas où le patient a opté pour l’opération alors que les symptômes étaient encore “sous contrôle” (Là, il faut blâmer le spécialiste qui accepté d’opérer sans essayer autre chose avant!).

 

Retenez ceci: Il faut avoir essayé d’autres approches plus douces avant de considérer l’injection ou l’opération. Évidemment, il existe des exceptions.  Un professionnel qualifié (et honnête!) saura fournir les réponses à vos questions en cas de besoin.

 

Infiltration

 

Dans le meilleur des mondes, il faut avoir épuisé les autres méthodes avant de se faire piquer. Et surtout, n’oubliez pas qu’une injection de cortisone ne remplace pas un travail musculaire visant à prévenir les récidives de blessure.

 

infiltration suite à une hernie discale
Source

 

J’ai vu trop de patients qui ont opté pour l’infiltration et qui se sont reposés sur leurs lauriers, pour ensuite réaliser que la douleur étaient revenue encore plus intensément qu’avant!

 

Pour tout savoir sur les infiltrations lombaires (types, applications, reprise du sport), consultez l’article suivant.

 

Opération

 

Tel que mentionné précédemment, la chirurgie est la seule façon de corriger une hernie discale d’un point de vue anatomique. Par contre, il faut être certain que ce soit la hernie en question qui soit responsable de vos symptômes !

 

chirurgie pour un mal de dos suite à une hernie discale

 

Qui peut bénéficier d’une chirurgie? Avant tout, voici une liste de symptômes qui nécessite une évaluation d’urgence par un spécialiste (orthopédiste ou neurochirurgien), et qui mènent souvent à une chirurgie:

 

  • Faiblesse des jambes sévère et progressive affectant la marche, possiblement associée à des engourdissement et picotements
  • Sensation altérée dans la région des organes génitaux
  • Incontinence urinaire ou fécale (impossible de se retenir d’aller aux toilettes!)
  • Douleur sévère et constante non améliorée par le repos

 

Vous avez probablement remarqué que ces symptômes sont également des signes et symptômes d’atteintes potentiellement graves et qui ne peuvent être traitées de manière conservatrice. Pour le reste, il faut idéalement épuiser les autres méthodes avant de se tourner vers la chirurgie. Et surtout, s’assurer que la chirurgie va corriger le problème !

 

Quels sont les types de chirurgies disponibles pour le traitement de la hernie discale ? :

 

 

 

 

 


 

Vous n'avez toujours pas trouvé de réponses à vos questions ?

 

Et si je vous proposais 36 façons naturelles de soulager un mal de dos rapidement ? (Oui oui, 36 !!!)

 

soulager un mal de dos rapidement

 

Consultez l'article suivant : Comment soulager un mal de dos rapidement : 36 conseils