medecin examinant l'imagerie medicale du dos de son patient

Hernie discale : rhumatologue ou neurochirurgien (quel spécialiste consulter ?)

Vous souffrez d’une hernie discale et vous ne savez pas quel spécialiste consulter. C’est un problème courant, car il existe de nombreux spécialistes qui traitent les hernies discales.

 

Dans cet article, nous aborderons les deux spécialistes les plus courants : les rhumatologues et les neurochirurgiens. Nous comparerons et opposerons leurs spécialités, afin que vous puissiez prendre une décision éclairée sur le choix du spécialiste à consulter.

Untitled - November 5, 2022
Untitled - November 5, 2022

Anatomie de la colonne vertébrale

 

La colonne vertébrale est une structure complexe composée d’os, de muscles, de ligaments et de tissus conjonctifs. Elle assure le soutien du corps et protège la moelle épinière. Les os de la colonne vertébrale sont appelés vertèbres.

 

anatomie de la colonne vertébrale
Source

 

Elles sont reliées les unes aux autres par des articulations à facettes et maintenues en place par des ligaments. Les muscles de la colonne vertébrale aident à déplacer les vertèbres et à protéger la moelle épinière.

 

La moelle épinière est un faisceau de nerfs qui part du cerveau et traverse la colonne vertébrale. Elle transporte les messages vers et depuis le cerveau. La colonne vertébrale est une partie essentielle du corps humain et joue un rôle vital dans la protection du système nerveux.

 

 

Une hernie discale c’est quoi ? Définition

 

La hernie discale est un type de lésion dorsale qui peut être très douloureux. Cela se produit lorsque la matière molle et gélatineuse située au centre du disque sort par une déchirure de la couche externe.

 

hernie discale
Source

 

La déformation qui en résulte peut exercer une pression sur les nerfs voisins, provoquant des douleurs, des engourdissements et des faiblesses. Dans certains cas extrêmes, une hernie discale peut également rendre difficile la miction ou l’évacuation des selles.

 

 

Explication de la hernie discale

 

Les disques de votre colonne vertébrale sont constitués de deux couches : une couche externe résistante et une couche interne souple. La couche interne est remplie d’une substance gélatineuse appelée noyau pulpeux. Cette substance agit comme un coussin qui protège les vertèbres des chocs.

 

anatomie du disque intervertébral
Source

 

La couche externe, appelée anneau fibreux, est beaucoup plus résistante et aide à maintenir le noyau pulpeux en place. Lorsque le disque est soumis à des contraintes trop importantes (par exemple, lorsqu’on soulève un objet lourd), la couche externe peut se déchirer.

À LIRE :   Hernie discale: Exercices à éviter (et autres erreurs courantes)

 

Cela permet à la couche interne de se bomber, et former une hernie.

 

Une hernie discale peut survenir à tout âge, mais elle est plus fréquente chez les personnes âgées de 30 à 50 ans. Le risque de développer une hernie discale augmente avec l’âge car les disques deviennent moins souples et plus susceptibles de se déchirer.

 

Bien que la plupart des hernies discales guérissent d’elles-mêmes en quelques semaines, certaines peuvent nécessiter des médicaments ou une intervention chirurgicale. En comprenant comment se produit une hernie discale, vous pouvez prendre des mesures pour éviter que ce type de blessure ne se produise en premier lieu.

 

Causes et symptômes de la hernie discale

 

L’une des causes de la hernie discale est l’affaiblissement du centre du disque et son gonflement vers l’extérieur. Cela peut être dû à l’usure naturelle au fil du temps ou à des causes moins courantes comme un accident ou une blessure.

 

Les symptômes d’une hernie discale varient en fonction de l’emplacement du disque dans la colonne vertébrale. Par exemple, une hernie discale dans le bas du dos peut provoquer des douleurs dans les fesses, les jambes et les pieds.

 

douleur au dos
Source

 

Si la hernie discale se situe dans le cou, elle peut provoquer des douleurs dans l’épaule, le bras et la main.

 

douleur cervicale
Source

 

Dans certains cas, une hernie discale peut également entraîner un engourdissement ou une faiblesse dans ces extrémités. Avec des soins appropriés, une hernie discale guérit généralement en quelques semaines ou mois.

 

 

Diagnostic : Quel médecin consulter ?

 

Que fait le rhumatologue ?

 

Le rhumatologue est responsable du diagnostic, du traitement et de la prise en charge médicale des patients atteints de maladies rhumatismales, telles que l’arthrite.

 

consultation médicale chez le médecin
Source

 

Son objectif est d’assurer au patient la meilleure qualité de vie possible non seulement en prescrivant des médicaments, des traitements ou d’autres visites spécialisées, mais aussi en indiquant au patient et à sa famille la meilleure façon de vivre avec des maladies chroniques.

 

Quelles sont les maladies traitées par le rhumatologue ?

 

Les maladies les plus souvent traitées par le rhumatologue sont :

 

  • Les rhumatismes inflammatoires, tels que les rhumatismes articulaires aigus et la polyarthrite rhumatoïde

 

  • Les maladies du tissu conjonctif, par exemple le lupus érythémateux disséminé, le syndrome de Sjögren, la poly myosite, la dermatomyosite, la sclérodermie et la vascularite

 

  • Arthrite causée par des agents infectieux, comme la maladie de Lyme

 

  • Les arthropathies dues à des altérations métaboliques, telles que la goutte

 

  • Les spondylarthropathies

 

 

  • Rhumatismes extra-articulaires, par exemple fibromyalgie, bursite et périarthrite

 

  • Les maladies osseuses, par exemple l’ostéoporose, l’ostéomalacie et la maladie de Paget

 

  • La maladie de Raynaud

 

  • Symptômes rhumatismaux associés à d’autres maladies

 

  • Syndromes paranéoplasiques et certaines tumeurs

 

Quelles sont les procédures les plus utilisées par le rhumatologue ?

 

À LIRE :   Travailler debout avec une hernie discale : Conseils

Le rhumatologue peut utiliser de nombreuses procédures différentes pour diagnostiquer et traiter les rhumatismes. Parmi les plus utilisés figurent :

 

irm cérébral
Source

 

  • Tests sanguins
  • Analyses d’urine
  • Examens du liquide synovial
  • Radiographie
  • Échographie articulaire
  • Tomodensitométrie
  • IRM
  • Arthroscopie
  • Capillaroscopie

 

Il peut prescrire des médicaments et recommander du repos, une activité physique adéquate, une alimentation équilibrée, des méthodes de réduction du stress, l’utilisation d’un écran solaire adéquat et, si nécessaire, une intervention chirurgicale.

 

Que fait le neurochirurgien ?

 

Le neurochirurgien est un médecin spécialisé dans le diagnostic et le traitement chirurgical des problèmes affectant le système nerveux central et le système nerveux périphérique.

 

consultation avec le chirurgien
Source

 

Quelles sont les pathologies les plus souvent traitées par le neurochirurgien ?

 

Les pathologies auxquelles le neurochirurgien doit faire face sont le plus souvent :

 

  • Anévrismes

 

  • Anomalies congénitales, par exemple malformations vasculaires

 

  • Dommages résultant d’un traumatisme, tels que des lésions nerveuses

 

  • Troubles vasculaires

 

  • Hémorragies cérébrales

 

  • Accident vasculaire cérébral

 

  • Infections du cerveau ou de la colonne vertébrale

 

  • Maladies du système nerveux comme la maladie de Parkinson, l’épilepsie, l’hydrocéphalie

 

 

  • Problèmes nerveux périphériques, tels que le syndrome du canal carpien

 

  • Problèmes de colonne vertébrale, tels que maladies dégénératives, fusions de vertèbres, blessures causées par un traumatisme, problèmes causés par l’arthrite, fractures et problèmes de disque intervertébral

 

  • Tumeurs du système nerveux central, des nerfs périphériques et du crâne

 

Quelles sont les procédures les plus utilisées par le neurochirurgien ?

 

Il existe plusieurs types d’abords chirurgicaux réalisés par le neurochirurgien :

 

chirurgie
Source

 

  • En ce qui concerne les pathologies néoplasiques : ablation des néoplasmes cérébraux bénins et malins par voies traditionnelles, voies mini-invasives;

 

  • Pathologies vasculaires : approche microchirurgicale et endovasculaire (mais aussi traditionnelle) pour le traitement des anévrismes et autres pathologies vasculaires (hémorragies cérébrales, accidents vasculaires cérébraux, malformations vasculaires, angiomes caverneux) ;

 

  • Pathologies du rachis : techniques mini-invasives et percutanées (mais aussi traditionnelles) pour le traitement de pathologies telles que hernie discale, sténose, instabilité vertébrale, tandis que pour l’ostéoporose : arthrodèse des vertèbres, discectomie, laminectomie, laminoplastie, reprises d’arthrodèses antérieures, remplacement des disques intervertébraux, implantation de prothèses discales, insertion de vis et de barres pour améliorer la stabilité de la colonne vertébrale ;

 

  • Pathologies nerveuses : techniques de décompression microchirurgicale pour le traitement des neuropathies, rhizotomie, reconstruction et transplantation des lésions traumatiques des principales branches nerveuses ;

 

  • Autres pathologies : neurochirurgie fonctionnelle et stéréotaxique pour le traitement chirurgical de la maladie de Parkinson et des troubles du mouvement, des douleurs chroniques non cancéreuses, de la spasticité et des épilepsies.

 

Quand demander un examen neurochirurgical ?

 

En règle générale, le patient est référé pour une visite neurochirurgicale par d’autres médecins afin de déterminer si le problème neurologique nécessite une intervention chirurgicale.

 

 

Autres spécialistes impliqués dans la prise en charge de la hernie discale

 

Les autres spécialistes qui participent au traitement des hernies discales sont les suivants :

À LIRE :   Nucléolyse : Une solution à la hernie discale ? (risques)

 

  • Médecin généraliste : pour le diagnostic et pour la première approche thérapeutique ;

 

  • Physiatre : pour la rééducation des patients souffrant d’une hernie discale ;

 

  • Radiologue : pour effectuer des examens d’imagerie diagnostique tels que les radiographies, le scanner, l’IRM ;

 

 

  • Un chirurgien orthopédiste qui, outre les hernies discales, traite d’autres problèmes de l’appareil locomoteur tels que les fractures, les déchirures des ligaments et des tendons, l’arthrose ;

 

  • Un kinésithérapeute qui vous aidera à retrouver votre force et l’amplitude de vos mouvements par des exercices et d’autres méthodes ;

 

  • Un chiropracteur qui utilise la manipulation manuelle pour traiter les hernies discales et autres problèmes de l’appareil locomoteur.

 

  • Ostéopathe : il utilise des techniques manuelles pour traiter les hernies discales et autres problèmes musculo-squelettiques.

 

Le choix du spécialiste à consulter dépend de la gravité de vos symptômes et des résultats de vos examens. Si vous souffrez de douleurs intenses ou de déficits neurologiques, vous serez probablement orienté vers un neurochirurgien.

 

 

Quels sont les traitements non chirurgicaux pour soulager une hernie discale ?

 

Les traitements non chirurgicaux les plus courants pour les hernies discales sont les suivants :

 

  • Le repos : vous devrez peut-être limiter vos activités pendant quelques jours ou semaines ;

 

  • Glace : appliquez des poches de glace pendant 20 minutes plusieurs fois par jour pour réduire l’enflure ;

 

  • Chaleur : appliquer des packs de chaleur pendant 20 minutes plusieurs fois par jour pour réduire la douleur ;

 

  • Médicaments : les médicaments en vente libre ou prescrits comme l’ibuprofène, le naproxène et l’acétaminophène peuvent aider à réduire la douleur et l’inflammation ;

 

  • Kinésithérapie : exercices et autres méthodes pour vous aider à retrouver votre force et votre mobilité.

 

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs / 5. Nombre de votes

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez ce qu'on ne vous jamais dit sur vos douleurs chroniques...