Hernie dorsale : C’est quoi (est-ce grave)?

Hernie dorsale : C’est quoi (est-ce grave)?

 

Qu’est-ce que la hernie dorsale, et comment la traiter ? Est-elle plus grave que les autres types de hernies discales ? Comment la diagnostiquer ?

 

Cet article vulgarisé vous explique tout ce qu’il faut savoir sur cette affection parfois responsable de maux de dos.

 

 

Définition et anatomie

 

Pour mieux comprendre la hernie dorsale, il faut réviser certaines notions d’anatomie qui vous permettront de mieux cerner les structures concernées.

 

rachis lombaire
Source

 

Le rachis dorsal (également appelé colonne dorsale, colonne thoracique ou rachis thoracique) est composé de 12 vertèbres juxtaposées. Entre chaque vertèbre se trouve un disque intervertébral. Celui-ci est composé d’un noyau gélatineux entouré d’un anneau fibreux.

 

Une hernie discale se produit lorsque les fibres de l’anneau fibreux entourant le disque sont fissurées, et que le noyau gélatineux migre vers la périphérie. Le disque déformé peut donc irriter les structures avoisinantes (moelle épinière, nerfs spinaux, racines nerveuses, ligaments, etc.) et provoquer des symptômes.

 

hernie dorsale

 

Pour tout savoir sur la hernie discale, consultez l’article suivant.

 

Dans la région dorsale, il y a très peu d’espace autour de la moelle épinière. Ainsi, une hernie discale à ce niveau peut s’avérer plus grave que les hernies situées au niveau cervical ou lombaire. Dans certains cas, une hernie dorsale peut même provoquer une faiblesse des muscles situés sous la taille, allant même jusqu’à la paralysie.

 

Heureusement, les hernies discales dans la région thoracique ne sont pas aussi fréquentes que dans la colonne lombaire.

 

 

Diagnostic

 

Le diagnostic de hernie dorsale se fait par imagerie médicale. Bien que la radiographie ou le scanner puisse fournir de l’information pertinente reliées aux disques intervertébraux, c’est l’imagerie par résonance magnétique (IRM) qui constitue l’examen de choix pour diagnostiquer cette affection.

 

irm dorsal

 

Par contre, il faut comprendre que l’IRM ne fournira pas un portrait complet de la condition du patient atteint de hernie dorsale. Ceci vient du fait que cette condition peut être asymptomatique chez certains sujets, principalement en raison de l’adaptation progressive du corps aux changements discaux.

 

Pour clarifier le diagnostic, le médecin (ou autre professionnel de santé) fera un examen clinique complémentaire, souvent avant même de prescrire une imagerie. Cet examen comportera des questions sur l’historique médical, ainsi que des tests cliniques (force, réflexes, sensibilité, mouvements du tronc, etc.) permettant d’exclure les atteintes sérieuses et observer les répercussions fonctionnelles de la hernie dorsale.

 

 

Symptômes

 

Tel que mentionné, les symptômes de hernie dorsale vont varier en fonction des individus, et seront même inexistants chez certains. Essentiellement, ils dépendent de la pression exercée sur les nerfs spinaux environnants, et le degré d’inflammation causé.

 

Voici les symptômes rencontrés chez les gens souffrant de hernie dorsale :

 

douleur dorsale

 

  • Une douleur au niveau du tronc qui se propage dans une jambe (ou les deux)
  • Un engourdissement ou des picotements des membres inférieurs
  • Une faiblesse musculaire de certains muscles de la jambe (ou des deux)
  • Une spasticité des jambes

 

La localisation et le type de symptômes rencontrés dépendent du (ou des) nerf spinaux irrités, ainsi que du degré de déchirure du disque intervertébral. De plus, une atteinte de la moelle épinière va grandement influencer le pronostic. En effet, une atteinte centrale constitue une urgence médicale (et même chirurgicale).

 

Si vous observez un des symptômes suivants, il faut consulter son médecin d’urgence. Ceci pourrait être relié à une atteinte de la moelle épinière :

 

  • Douleur et paresthésies bilatérale
  • Perte de sensibilité dans la région des organes génitaux
  • Incontinence urinaire ou fécale

 

Pour en savoir plus sur les atteintes sérieuses de la colonne vertébrale, consultez l’article suivant.

 

 

Traitement

 

Le traitement de la hernie dorsale ne diffère pas de la hernie discale conventionnelle.

 

Il débutera pas des approches conservatrices incluant la médication, la kinésithérapie (physiothérapie), l’ostéopathie, etc. Des produits naturels sont parfois recommandés, bien qu’ils ne sont pas supportés pas des évidences scientifiques solides.

 

diagnostic de hernie dorsale par le docteur

 

Si les symptômes persistent malgré un traitement conservateur bien conduit, des approches plus invasives seront considérées. On pense par exemple à l’infiltration et la chirurgie.

 

Pour connaître toutes les approches de traitement reliées à la hernie discale, consultez l’article suivant.

 

 


 

Vous n'avez toujours pas trouvé de réponses à vos questions ?

 

Et si je vous proposais 36 façons naturelles de soulager un mal de dos rapidement ? (Oui oui, 36 !!!)

 

soulager un mal de dos rapidement

 

Consultez l'article suivant : Comment soulager un mal de dos rapidement : 36 conseils