activité physique

Uncodiscarthrose et sport : Est-ce possible ?

De nombreuses personnes aiment rester actives et faire du sport, mais que se passe-t-il lorsque vous souffrez d’une uncodiscarthrose ?

Untitled - November 5, 2022
Untitled - November 5, 2022

Dans cet article, nous allons examiner cette question de plus près et fournir quelques conseils à ceux qui souhaitent rester actifs.

Uncodiscarthrose : Définition

L’uncodiscarthrose, ou uncocervicarthrose, est une pathologie osseuse définie par des lésions anatomiques dégénératives des vertèbres cervicales inférieures (C3 à C7) liées à leur usure naturelle.

uncodiscarthrose à la radiographie
Source

Ces vertèbres ont la particularité de présenter une sorte de crochet latéral appelé uncus, également appelé processus unicuspidus, processus semi-lunaire ou processus unicuspidus.

Ces crochets relient les vertèbres entre elles comme un puzzle. L’uncus aide à stabiliser la colonne cervicale en limitant l’inclinaison latérale et la translation vers l’arrière et en servant de guide lors des mouvements de flexion et d’extension.

L’uncodiscarthrose cervicale apparaît alors à l’imagerie comme une perte de définition et/ou une destruction des corps vertébraux à ce niveau avec ou sans ossification du ligament longitudinal postérieur.

Cette lésion provoque des douleurs qui sont aggravées par les mouvements du cou. La douleur est aggravée par le maintien de postures contraignantes ou par le port d’un collier qui comprime la zone cervicale. Il peut également y avoir des contractures musculaires dans les épaules et le haut du dos. Cependant, à ses débuts, cette pathologie ne provoque généralement aucun symptôme.

Ce n’est que lorsqu’elle progresse qu’elle peut entraîner des maux de tête, des vertiges ou même des paresthésies dans les membres supérieurs. Un diagnostic et un traitement précoces sont essentiels pour empêcher la progression de cette maladie et limiter ses conséquences.

Pour en savoir plus sur l’uncodiscarthrose cervicale, consultez l’article suivant : https://www.lombafit.com/uncodiscarthrose/

À LIRE :   Uncodiscarthrose cervicale : Peut-on la guérir ? (Guide complet)

Traitement de l’uncodiscarthrose cervicale

Il existe deux types de traitement pour l’uncodiscarthrose cervicale : conservateur et invasif.

Traitement conservateur

L’approche conservatrice comprend :

La kinésithérapie (physiothérapie)

La kinésithérapie (physiothérapie) est une approche conservatrice qui utilise différentes techniques pour aider les patients souffrant d’uncodiscarthrose cervicale. L’objectif principal de la physiothérapie est d’améliorer l’amplitude des mouvements, la douleur et la fonction.

Le traitement peut inclure :

exercice colonne cervicale
  • Des exercices ;
  • Une thérapie manuelle ;
  • Des modalités antalgiques (comme la stimulation électrique, chaleur, glace, etc.).

Un kinésithérapeute (physiothérapeute) travaillera avec vous pour créer un plan de traitement spécifique à vos besoins.

Médication

Il existe différents types de médicaments qui peuvent être utilisés pour traiter l’uncodiscarthrose cervicale, notamment :

prise de médicaments
Source
  • Les analgésiques ;
  • Les anti-inflammatoires ;
  • Et les relaxants musculaires.

Votre médecin décidera du type de médicament qui vous convient le mieux en fonction de votre cas particulier.

Ostéopathie

L’ostéopathie est un type de thérapie manuelle qui peut être utilisé pour traiter diverses affections musculo-squelettiques, dont l’uncodiscarthrose cervicale. Le traitement ostéopathique se concentre sur la structure et la fonction du corps.

massage cervical
Source

Le traitement peut inclure :

  • Des massages ;
  • Des manipulations articulaires ;
  • Et des exercices.

Un ostéopathe travaillera avec vous pour trouver le meilleur traitement possible pour vos besoins individuels.

Traitement invasif

En cas de non-réponse au traitement conservateur, les options de traitement invasif comprennent :

Infiltration

L’infiltration, est un type de procédure médicale utilisée pour soulager la douleur et/ou le gonflement. Le médecin pratique une petite incision afin d’insérer une aiguille dans la zone affectée. Une fois l’aiguille en place, le médecin injecte une solution dans les tissus environnants.

infiltration
Source

De manière générale, on considère l’infiltration lorsque les traitements conservateurs n’ont pas porté fruit. La décision d’utiliser l’infiltration sera prise par votre médecin en fonction de vos besoins médicaux individuels.

À LIRE :   Uncodiscarthrose : Risques et pronostic

Chirurgie

L’intervention chirurgicale est pratiquée lorsque toutes les autres mesures conservatrices ont échoué. Cela se produit généralement lorsque le patient souffre de douleurs persistantes et sévères qui limitent ses activités de la vie quotidienne. Elle est également employée suite à une atteinte nerveuse ou spinale significative.

cicatrice et douleur suite à une chirurgie cervicale
Source

L’objectif de la chirurgie est de soulager la douleur et d’améliorer la fonction. L’opération consiste à retirer le disque endommagé et à fusionner les vertèbres. Elle peut être réalisée par une approche ouverte ou mini-invasive.

L’approche ouverte implique une grande incision dans le cou et nécessite un séjour hospitalier plus long. L’approche mini-invasive utilise de petites incisions et est associée à un séjour hospitalier plus court. Le type d’approche utilisé dépendra de l’état de santé de chaque patient. La chirurgie n’est pas sans risque, mais elle peut être la meilleure option pour ceux qui n’ont pas répondu à un traitement conservateur.

Uncodiscarthrose et sport

Si vous souffrez d’une discarthrose cervicale, il est toujours important de suivre les recommandations de votre médecin traitant. Il saura quelles sont les activités que vous pouvez pratiquer en toute sécurité et celles que vous devez éviter.

approche proactive pour traiter le mal de dos
  • Commencez par des activités à faible risque comme la natation, la marche et l’entraînement elliptique. Ces activités vous permettront d’accroître l’amplitude de vos mouvements et de renforcer les muscles de votre cou sans trop les solliciter.
  • Ensuite, évitez les sports de contact jusqu’à ce que votre médecin vous donne le feu vert pour les reprendre.
  • Troisièmement, consultez votre médecin si de nouveaux symptômes apparaissent, comme un engourdissement, une faiblesse, une paralysie ou une douleur.
  • Quatrièmement, les aspects psychologiques de l’uncodiscarthrose sont également importants à prendre en compte. Dans la mesure du possible, essayez d’éviter la kinésiophobie, la peur du mouvement. Cet état d’esprit peut être difficile à surmonter, mais il est important de se rappeler qu’une surprotection de la région cervicale peut entraîner une raideur et une faiblesse à long terme.
  • Enfin, faites attention à votre posture et faites régulièrement de l’exercice. Suivre les recommandations d’un kinésithérapeute (physiothérapeute) peut vous aider à réduire les symptômes de l’uncodiscarthrose et à améliorer votre santé globale.
À LIRE :   Uncodiscarthrose cervicale : Peut-on la guérir ? (Guide complet)

Référence

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=uncodiscarthrose

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03297455/document

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs / 5. Nombre de votes

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez ce qu'on ne vous jamais dit sur vos douleurs chroniques...