Entorse cervicale : Le guide complet

Entorse cervicale : Le guide complet

Article revu et approuvé par Dr. Ibtissama Boukas, médecin spécialisée en médecine de famille 

L’entorse cervicale arrive généralement après un accident, et cause plusieurs maux. Ceux qui en souffrent cherchent désespérément des solutions pour aller mieux.

 

Qu’est ce que l’entorse cervicale, et quelles en sont les conséquences ? Peut-on travailler avec une entorse cervicale ? Quelles sont les traitements permettant de reprendre ses activités sans douleur ?

 

Cet article vulgarisé vous explique tout ce qu’il faut savoir sur l’entorse cervicale, en mettant l’accent sur les diverses solutions naturelles et médicales pour y remédier

Définition et anatomie

 

Avant de parler d’entorse cervicale, il convient de discuter le l’anatomie de la région cervicale.

 

La colonne cervicale est une structure composée d’os, de nerfs, de muscles, de ligaments et de tendons. La colonne cervicale est délicate – elle abrite la moelle épinière – mais elle est aussi remarquablement forte et flexible, ce qui permet le mouvement du cou dans toutes les directions.

 

La colonne cervicale est constituée de 7 os superposés (appelés vertèbres), numérotées de C1 à C7. La partie supérieure de la colonne cervicale est reliée au crâne, tandis que la partie inférieure est reliée aux vertèbres dorsales.

 

anatomie des vertèbres cervicales
Source

 

Étymologiquement, l’entorse cervicale se définit comme étant un surétirement ou une lésion des ligaments de la région cervicale. C’est un mal qui survient principalement lors des divers chocs ou encore lorsque la tête est subitement projetée vers l’arrière ou l’avant par exemple.

 

 

Symptômes d’entorse cervicale

 

Évidemment, les principaux symptômes d’une entorse cervicale sont des douleurs ressenties au cou. Ces douleurs peuvent irradier vers la tête et causer des céphalées, ou encore vers le bras pour reproduire des symptômes de névralgie cervico-brachiale.

 

Ces symptômes peuvent apparaître tout de suite après une blessure, mais il arrive qu’elles surviennent quelques jours plus tard. En effet, l’adrénaline et le choc peuvent faire en sorte qu’on ne ressente presque pas de symptômes après un trauma.

 

Ce n’est qu’après le choc passé qu’on commence à ressentir les douleurs, et la raideur s’installe progressivement au fur et à mesure. Les symptômes varient en fonction de la gravité de la blessure.

 

raideur suite à une entorse cervicale

 

Comment savoir si l’entorse cervicale est grave ? En général, ces symptômes indiquent une atteinte sérieuse qui mérite une attention médicale immédiate :

 

  • Traumatisme important ou chirurgie du cou.
  • Troubles systémiques (perte de poids, sueurs nocturnes, fièvres).
  • Douleurs intenses qui ne sont pas soulagées par le repos.
  • Douleur nocturne.
  • Signes de compression de la moelle épinière (douleur dans les 4 membres, picotements et engourdissements).
  • Antécédents de chirurgie cervicale, tuberculose, de VIH, de cancer ou d’arthrite inflammatoire.
  • Troubles de la parole
  • Syncopes

 

 

Causes d’entorse cervicale

 

Tel que mentionné, la principale cause d’entorse cervicale est d’origine traumatique. Elles sont généralement causées par des accidents de voiture, surtout lorsque l’impact se fait par-derrière. Cela peut également être reproduit par un sport de contact (football, rugby, hockey, etc.)

 

Bref, tout choc causant une hyperextension ou un stress en torsion du cou (aussi appelé coup de lapin) peut irriter les ligaments de la région cervicale.

 

entorse cervicale suite au rugby

 

Des chocs répétitifs peuvent également provoquer de l’irritation des ligaments cervicaux. C’est le cas des sportifs qui subissent un des micro-traumas importants (comme les boxeurs).

 

Indirectement, certains facteurs peuvent aggraver les symptômes d’entorse cervicale :

 

  • Sédentarité
  • Âge
  • Faible musculature du cou

 

 

Diagnostic : Comment savoir si on a une entorse cervicale ?

 

Pour parvenir à faire son diagnostic, le médecin fera d’abord une évaluation physique de son patient.

 

évaluation suite à une entorse cervicale

 

Plusieurs éléments seront évalués, tels que :

 

  • Le mécanisme de blessure
  • Les symptômes
  • L’atteinte fonctionnelle
  • Les tests neurologiques (Clonus, Babinsky, réflexes, dermatomes, myotomes)
  • L’évaluation des mouvements cervicaux
  • Évaluation de la force des stabilisateurs du cou, épaules, etc.

 

En plus de l’examen physique, il n’est pas rare que le médecin prescrive des radiographies ou un scanner. Ceci permettra de voir l’intégrité des vertèbres et articulations.

 

En présence de symptômes qui irradient dans les bras (surtout s’ils causent des engourdissements ou picotements), d’autres examens pourraient être recommandés. Un IRM pourrait révéler l’intégrité des tissus mous, et un EMG pourrait donner de l’information sur l’intégrité nerveuse des membres supérieurs.

 

imagerie suite à une entorse cervicale

 

 

Entorse cervicale et arrêt de travail

 

Il n’est pas rare que suite à une entorse cervicale, un arrêt de travail soit prescrit pour les personnes exerçant une activité professionnelle. Cependant, cela n’est pas toujours nécessaire, surtout si le travail est sédentaire. La durée de l’arrêt est adaptée au type de la profession ainsi qu’à l’importance des symptômes.

 

arrêt de travail suite à une entorse cervicale

 

Plus précisément, le médecin va considérer les éléments suivants pour déterminer la pertinence et la durée de l’arrêt de travail :

 

  • la nature du travail
  • l’âge du patient
  • la condition physique de la personne concernée 
  • l’intensité de la douleur
  • la réponse au traitement 
  • la durée et des conditions de transport

 

Le médecin propose une durée d’arrêt de travail allant de 3 à 15 jours en moyenne lorsque le travail de l’intéressé est physique avec port de charges lourdes sur la tête ou avec exécution des mouvements répétés de flexion-extension du cou.

 

Une fois cette période de repos passée, le médecin va généralement proposer un retour progressif. Par exemple, il pourra restreindre le port de charges lourdes et les heures de travail. Un ergothérapeute peut également le patient atteint durant le retour au travail.

 

 

Comment dormir avec une entorse cervicale ?

 

Lorsque vous avez une entorse cervicale, vous devez savoir qu’il y a des positions qui vous permettront de dormir en minimisant les symptômes. De manière générale, on recommande la position sur le dos ou le côté.

 

La position sur le dos vous permet de réduire les torsions de la colonne vertébrale. Toutefois, il faut notifier que ce n’est pas une position recommandée pour les personnes ayant des problèmes de ronflements ou d’apnée de sommeil.

 

postures de sommeil contre le mal de dos

 

Il est plus recommandé pour ceux-là de dormir sur le côté. Dormir sur le côté fait également partie des positions à adopter pour dormir avec une entorse.

 

posture de sommeil contre le mal de dos

 

En plus des positions, le choix d’un oreiller adéquat permettra d’optimiser vos nuits de sommeil. Un oreiller orthopédique à mémoire de forme est un choix excellent (pour une revue complète, lisez cet article).

 

Finalement, le matelas peut également agir sur les douleurs. Bien que cela soit subjectif, un matelas semi-ferme a été démontré comme efficace pour minimiser les douleurs au dos.

 

 

Quel est le temps de guérison d’une entorse cervicale ?

 

En réalité, la durée de guérison d’une entorse cervicale dépend de sa gravité. Une entorse peut être soulagée au bout d’une dizaine de jours si toutes les prescriptions ont été respectées. Lorsqu’elle est plus grave, elle peut mettre plusieurs semaines ou des mois à s’améliorer.

 

Voici certains facteurs qui peuvent influencer la durée de guérison :

 

  • Durée des symptômes
  • Présence d’irradiations, engourdissements, picotements, etc.
  • Facteurs psychosociaux

 

Soulignons tout de même que peu importe le type d’entorse, une rééducation par un kinésithérapeute (physiothérapeute) permettra d’accélérer le processus de guérison, et permettra une reprise optimale des activités ainsi que la prévention des récidives.

 

 

Traitement d’une entorse cervicale

 

Si vous souffrez d’une entorse cervicale, il faut mentionner qu’il existe un grand nombre de traitements à appliquer afin de guérir et de soulager l’entorse cervicale. Voici les options thérapeutiques généralement proposées :

 

Collier cervical (minerve)

 

Cette option ne fait pas l’unanimité auprès des professionnels de santé. D’une part, elle permet de supporter le cou et soulager la douleur, ce qui peut être bénéfique tout de suite après un accident.

 

minerve suite à une entorse cervicale
Source

 

Par contre, elle limite la mobilité cervicale, et limite l’activité musculaire des muscles du cou. À la longue, ceci peut être nuisible et causer une certaine forme de dépendance.

 

On recommande donc d’utiliser la minerve le moins possible. Par exemple, elle peut être utilisée en présence de douleurs aigues, lorsqu’on s’apprête à faire une activité plus exigente physiquement.

 

Repos

 

Le premier réflexe après un accident, ou encore en présence de douleur, est de se reposer jusqu’à ce que la douleur disparaisse. Bien que cette solution puisse paraître intuitive, elle cause des conséquences néfastes et retarde le plus souvent la guérison.

 

En effet, il a été démontré que le repos prolongé aggravaient les douleurs sur le long terme. Ceci vient du fait que les muscles se déshinibent et s’enraidissent à cause de l’inactivité.

 

Ainsi, une réactivation musculaire précoce est à préconiser pour optimiser le processus de guérison. Évidemment, il convient d’y aller de façon progressive, et d’utiliser le repos intelligemment –en cas de douleur aigue, et aussi court que possible.

 

Chaleur et glace

 

Tout de suite après un accident, il est préférable d’utiliser de la glace pour calmer l’inflammation et les spasmes musculaires.

 

En phase subaigue (quelques jours à semaine après l’accident), on peut utiliser de la chaleur pour diminuer les tensions musculaires et procurer un sentiment de détente.

 

Pour en savoir plus sur l’utilisation de la chaleur et de la glace, consultez l’article suivant.

 

Traitement médicamenteux

 

Les traitements médicamenteux sont souvent utilisés d’emblée pour contrôler la douleur et calmer l’inflammation. Il n’est pas rare de se voir prescrire des anti-inflammatoires, anti-douleurs et/ou décontractants musculaires après une entorse cervicale.

 

Comme certains médicaments viennent avec des effets secondaires (comme la somnolence), il est important de respecter les consignes du médecin. Il est également important d’avertir son médecin si vous prenez d’autres médicaments, dans l’objectif d’éviter les interactions médicamenteuses.

 

Lorsque les douleurs deviennent trop importantes, le médecin traitant peut parfois prescrire d’autres médicaments plus forts visant à vous soulager (morphine, oxycodone, anti-épileptiques, anti-dépresseurs, etc.).

 

Traitement en kinésithérapie (physiothérapie)

 

Le kiné (ou physio) est un professionnel de choix pour aider à guérir d’une entorse cervicale. Voici certaines modalités utilisées qui pourraient grandement vous aider :

 

électrothérapie suite à une entorse cervicale

 

  • Électrothérapie
  • Massages et étirements passifs
  • Mobilisation, tractions et manipulations
  • Exercices thérapeutiques
  • Conseils posturaux

 

Outre le kinésithérapeute, un ostéopathe ou un chiropracteur peuvent également aider suite à une entorse cervicale.

 

Traitement orthopédique

 

Lorsque les traitements conventionnels n’amènent pas de résultats, on réfère à un spécialiste. Celui-ci aura d’abord pour rôle de clarifier le diagnostic, au cas où une atteinte quelconque soit responsable de l’absence de progression.

 

Ainsi, des tests d’imagerie médicale plus poussés pourraient être envisagés.

 

Ensuite, des traitements invasifs seront considérés pour les cas réfractaires, ou si une atteinte sérieuse a été identifiée. On parle alors d’infiltration de cortisone, ou même de chirurgie.

 

Traitement naturels

 

Même s’ils ne sont pas appuyés par des recherches scientifiques, plusieurs traitements naturels sont envisagés après une entorse cervicale :

 

reiki pour soulager l'allodynie

 

 

 

Conclusion

 

L’entorse cervicale survient généralement après un accident traumatique, et est causé par un surétirement des ligaments de la colonne cervicale.

 

L’entorse cervicale est susceptible de guérir toute seule, mais pour aider la guérison, vous pouvez faire usage de divers moyens et utiliser l’aide d’un professionnel de santé.

 

Ainsi, il est important de consulter après une entorse cervicale pour éliminer toute atteinte sérieuse, et optimiser le processus de guérison.

 

Bonne guérison !