Signe de Léri : Dépister une hernie discale ou cruralgie

Signe de Léri : Dépister une hernie discale ou cruralgie

Article revu et approuvé par Dr. Ibtissama Boukas, médecin spécialisée en médecine de famille

Le signe de Léri est utilisé par les professionnels de santé lorsqu’ils soupçonne une atteinte des racines nerveuses lombaires supérieures. Ceci peut provenir d’une cruralgie ou d’une hernie discale, et se manifestent généralement par une douleur lombaire irradiant vers l’aine ou sur le devant de la cuisse.

 

Nous expliquons ici le test de Léri en mettant l’accent sur des notions d’anatomie pratique, et en expliquant la procédure de cette manoeuvre dans un contexte clinique.

Définition

 

Le signe de Léri permet de dépister une irritation des racines nerveuses via un étirement passif de la partie antérieure de la cuisse. Contrairement au test de Lasègue (ou SLR) qui évalue la présence de radiculopathie lombaire inférieure, la manoeuvre de Léri évalue les segments nerveux lombaires supérieurs. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il n’est pas aussi utilisé que le SLR (car les radiculopathies lombaires inférieures sont beaucoup plus fréquentes).

 

Plus spécifiquement, le test de Léri met en tension le nerf crural et les racines nerveuses supérieures à moyennes (entre L2 et L4). Pour mieux comprendre la technique, révisons sommairement l’anatomie du nerf crural.

 

Anatomie du nerf crural

 

Où se trouve le nerf crural exactement, et quel est son trajet?

 

Également appelé nerf fémoral, le nerf crural est composé de fibres nerveuses provenant des 2e, 3e, et 4e vertèbres lombaires (L2, L3, L4). Cet amalgame de nerfs spinaux provenant du plexus lombaire passe par le ventre, et poursuit son trajet dans la jambe avant de se diviser en plusieurs branches.

À LIRE :   Hernie discale et avion (7 conseils pour éviter la douleur)

 

nerf crural
Anatomie et trajet du nerf crural

 

Le nerf crural est sensitif et moteur en même temps (également qualifié de sensitivo-moteur). En d’autres termes, sa fonction motrice permet la contraction de certains muscles au niveau de la hanche et du genou (comme les fléchisseurs de hanche ou extenseurs du genou).

 

fonction motrice du nerf crural
Le nerf crural permet l’activation des muscles qui font fléchir la hanche et étendre le genou.

 

Sa fonction sensitive, elle, permet la sensibilité au niveau de la face avant et interne de la jambe et du pied (principalement grâce au nerf saphène, une des branches les plus importantes du nerf crural).

 

dermatomes relié au nerf crural
Un trouble au niveau du nerf crural peut altérer la sensibilité dans la jambe, et causer des picotements et/ou engourdissements.

 

Pour en savoir plus sur le nerf crural et les pathologies associées, consultez l’article suivant.

 

 

Procédure

 

Le patient est allongé en décubitus ventral (sur le ventre), et le thérapeute se tient du côté affecté. En stabilisant le bassin pour éviter les compensations (bascule antérieure du bassin), le praticien fléchit progressivement la jambe du patient (flexion de hanche) jusqu’en fin d’amplitude.

 

Si le test ne provoque aucune réponse, on peut poursuivre la mise en tension nerveuse en soulevant la jambe du sol (extension de hanche) tout en maintenant la flexion du genou. On peut également induire des mouvements de cheville (flexion plantaire) et de tête pour mettre en tension la dure-mère et les racines nerveuses encore plus.

 

Le signe de Léri peut également être reproduit en décubitus latéral (lorsque le patient est couché sur le côté) lorsque la position sur le ventre ne peut être tolérée. Cette alternative consiste à allonger le patient sur le côté non affecté, puis fixer le bassin tout en amenant le genou flexion et la hanche en extension complète.

À LIRE :   Hernie crurale : 7 causes possibles (traitements naturels)

 

Normalement, le talon du patient devrait toucher sa fesse, et un étirement dans le quadriceps devrait se faire sentir. En présence d’un signe de Léri positif, une douleur unilatérale pourrait être reproduite au niveau lombaire, de la fesse, l’aine, ou encore la cuisse. Dans certains cas, les douleurs peuvent même affecter le mollet, la cheville ou le pied. Ces symptômes apparaissent typiquement entre 80 et 100 degrés de flexion de genou. Pour améliorer la spécificité du test, il convient de comparer les résultats avec le côté sain.

 

Un signe de Léri positif peut être indicatif d’une cruralgie provenant d’une hernie discale affectant les racines nerveuses L2, L3 et/ou L4. Généralement, une douleur dans la région de l’aine et de la hanche irradiant le long de la face médiale de la cuisse suggère une origine L3, tandis qu’une douleur sur la partie antérieure de la jambe indique un problème au niveau de la racine L4. Ceci varie toutefois en fonction des patients.

 

Évidemment, le signe de Léri fera partie d’un examen complet incluant un examen neurologique et d’autres tests cliniques visant à clarifier le diagnostic. Par exemple, dans le cas d’une hernie discale au niveau L3/L4, on observera également une faiblesse du muscle quadriceps associée à un réflexe du tendon rotulien absent ou affaibli.

 

Pour tout savoir sur la hernie discale et sa prise en charge, consultez l’article suivant.

 

Si la douleur à l’avant de la cuisse apparaît avant 80 degrés de flexion du genou, une contracture ou pathologie du muscle quadriceps (droit fémoral) ou du psoas pourrait entre en cause. Un autre diagnostic différentiel indicatif d’un “faux positif” pourrait concerner un trouble de la hanche.

À LIRE :   Hypertension intracrânienne : que faire ? (est-ce grave ?)

 

 

Références

 

  • https://www.physio-pedia.com/Femoral_Nerve_Tension_Test
  • https://www.orthofixar.com/special-test/prone-knee-bending-test/