Douleurs à la hanche: 11 causes possibles (et que faire?)

Douleurs à la hanche: 11 causes possibles (et que faire?)

Vous avez des douleurs à la hanche gauche ou droite. Ces douleurs sont apparues progressivement, et vous vous questionnez sur les causes potentielles de douleurs.

 

Quelle est la signification de vos douleurs à la hanche ? Quelles sont les causes potentielles ? Et surtout, que pouvez-vous faire pour soulager vos symptômes ?

 

Cet article vulgarisé vous propose 11 causes possibles expliquant vos douleurs à la hanche. En prime, nous vous proposons plusieurs stratégies pour aller mieux, et vous indiquons lorsqu’il est primordial de consulter au cas où votre problème serait sérieux.

 

1. Coxarthrose (arthrose de la hanche)

2. Fracture et luxation

3. Bursite trochantérienne (et de l’iliopsoas)

4. Tendinopathie

5. Pubalgie

6. Muscles

7. Labrum

8. Arthrite rhumatoïde

9. Nécrose avasculaire

10. Hernie ou protrusion discale

11. Autre problème de dos

Quand consulter ?

Que faire ?

Conclusion

 

Bonne lecture !

1. Coxarthrose (arthrose de la hanche)

 

De quoi est composée la hanche, exactement ? En réalité, il s’agit d’une articulation où l’acétabulum issue de l’os iliaque s’articule avec la tête du fémur.

 

anatomie de la hanche expliquant les douleurs

 

À l’intérieur de l’articulation, l’os est recouvert de cartilage. Ceci permet d’amortir les impacts et faciliter le glissement des surfaces osseuses.

 

En présence d’arthrose, il y a une inflammation du cartilage. Il s’ensuit une dégradation du cartilage qui aboutit à un frottement de la tête fémorale sur l’acétabulum. Cette condition touche notamment les personnes âgées, et parfois ceux qui imposent des contraintes excessives à leurs hanches.

 

arthrose de hanche

 

Les symptômes typiquement retrouvés sont une douleur au niveau de l’aine et sur le devant de la cuisse. Il peut également y avoir de la douleur sur le côté externe de la hanche. Ces douleurs sont typiquement augmentées à l’effort.

 

La mobilité de la hanche sera réduite, et on observera une douleur en fin de mouvement de rotation principalement dû à la présence de becs osseux. Les gens atteints se plaignent régulièrement de raideur matinale.

 

Des radiographies permettent de diagnostiquer l’arthrose coxo-fémorale. En fonction de l’examen clinique complémentaire et de l’atteinte cartilagineuse observée à l’imagerie médicale, le professionnel de santé proposera diverses modalités de traitement.

 

radiographie pour clarifier les douleurs à la hanche

 

2. Fracture et luxation

Évidement, il va sans dire que tout accident provoquant une luxation ou une fracture de la hanche causera des douleurs importantes. Une radiographie est généralement suffisante pour détecter une dysfonction osseux ou articulaire suite à un trauma.

 

Fracture de la hanche
Fracture de la hanche

luxation de hanche

 

Il est à noter que des antécédents de fracture à la hanche peuvent également causer des douleurs. Bien que cette théorie ne soit pas prouvée d’un point de vue scientifique, plusieurs patients se plaignent de douleurs durant les périodes humides, lorsqu’il pleut, ou encore en hiver. 

 

Également, l’ostéoporose augmente les chances de fracture à la hanche, principalement en raison de la fragilité osseuse secondaire. 

 

ostéoporose de la hanche
L’ostéoporose (à droite) augmente les risques de fracture de la hanche.

3. Bursite trochantérienne (et de l’iliopsoas)

 

Les bourses sont des sacs de liquide disposés un peu partout dans le corps (environ 160 en tout). Ils facilitent la friction des tissus entre eux, et préviennent le frottement excessif entre les os et les tissus mous.

 

Au niveau de la hanche, on compte deux bourses importantes : La bourse trochantérienne sur le côté extérieur du fémur, et la bourse iliopsoas sur le devant de la cuisse (en relation avec le muscle iliopsoas).

 

bourses de la hanche

 

En présence d’actes répétitifs qui surchargent ou irritent l’articulation de la hanche, il se peut qu’il y ait de l’inflammation au niveau d’une des ces bourses : On parle alors de bursite trochantérienne ou bursite de l’iliopsoas. Les bursites comptent parmi les causes les plus fréquentes de douleurs à la hanche après 60 ans.

 

Les symptômes les plus fréquents sont une douleur à la palpation de la bourse inflammée. Par exemple, une bursite trochantérienne cause des douleurs à la face externe de la hanche, au niveau du grand trochanter.

 

bursite trochantérienne

 

Des tests d’imagerie médicale vont généralement diagnostiquer une bursite.

 

 

4. Tendinopathie

 

Les tendons sont d’épaisses bandes de tissu qui attachent les muscles aux os. En présence de stress répété ou d’irritation excessive, il se peut qu’il se développe de l’inflammation. On parle alors de tendinite.

 

tendinite de la hanche

 

La douleur va dépendre de la localisation anatomique du tendon. Par exemple, les fléchisseurs de hanche irrités provoquent des douleurs sur le devant de la cuisse, près de l’aine.

 

De manière générale, les douleurs apparaissent suite à une séance d’exercice vigoureuse, et s’estompent à l’intérieur de quelques jours.

 

 

5. Pubalgie

 

La pubalgie réfère à une irritation des structures entourant l’aine (l’intérieur de la cuisse). Elle touche principalement les sportifs prenant part à des activités impliquant des accélérations, changements de directions, mouvements de torsion, etc.

 

pubalgie occasionnant des douleurs de hanche

 

Le symptôme principal de la pubalgie est une douleur aiguë à l’aine. Celle-ci peut disparaître au repos, mais réapparaît généralement à l’effort. Il arrive même qu’elle soit augmentée en éternuant ou en toussant. Une raideur autour de l’aine peut également compléter le portrait clinique.

 

 

6. Muscles

 

D’un point de vue anatomique, il existe près de 25 muscles qui ont une relation directe avec la hanche (point d’insertion).

 

muscles de la hanche
De nombreux muscles autour de la hanche peuvent être le site de blessures.

 

En présence de surcharge, ces muscles peuvent développer des micro-déchirures, des points de tension musculaires (points gâchettes), ou encore des contractures.

 

Toute dysfonction au niveau de ces muscles peut altérer le fonctionnement normal de la hanche.

 

7. Labrum

 

Quel est le rôle du labrum ? Il s’agit d’une structure anatomique permettant de maintenir la tête fémorale au sein de l’acétabulum (sans quoi la hanche ne serait pas stable dans sa cavité).

 

labrum de hanche
Le labrum est un élément clé dans la stabilité de la hanche.

 

En présence de sports impliquant des torsions excessives (golf, football, ballet, etc.), on observe parfois une déchirure du labrum.

 

Les douleurs ressenties sont souvent profondes et/ou au niveau de l’aine. Il y a également une sensation de ressaut et d’instabilité à la hanche.

 

 

8. Arthrite rhumatoïde

 

La polyarthrite rhumatoïde est causée par un système immunitaire dysfonctionnel qui attaque les articulation et provoque un processus inflammatoire.

 

douleurs à la hanche bilatérale

 

La maladie affecte généralement les mains, les genoux ou les chevilles. Mais elle peut également toucher d’autres articulations comme la hanche. Il arrive même qu’elle affecte  les yeux, le cœur et le système circulatoire et les poumons.

 

Cette condition qui affecte davantage les femmes provoque des douleurs articulaires et de la raideur matinale qui dure au moins 30 minutes. Si elle provoque des douleurs à la hanche, elle affecte également d’autres articulations, et souvent des deux côtés (de façon symétrique). 

 

raideur matinale occasionnée par des douleurs à la hanche

 

Des tests sanguins (pour mesurer les marqueurs d’inflammation du corps) et d’imagerie médicale peuvent clarifier le diagnostic de polyarthrite rhumatoïde. Le rhumatologue est le spécialiste de choix pour la prise en charge de cette maladie.

 

 

9. Nécrose avasculaire

 

Normalement, la tête du fémur est vascularisée par des artères terminales. L’acheminement d’un flux sanguin dans la région de la hanche permet ainsi l’apport de nutriments nécessaires à son bon fonctionnement.

 

vascularisation de la hanche normale

 

Dans certaines situations, l’artère se bouche et le flux sanguin ralentit au niveau de la hanche. Ceci mène à la nécrose des os.

 

Parmi les causes de nécrose avasculaire, on compte entre autres une utilisation à long terme de stéroïdes à forte dose (comme la prednisone), ou encore un historique de fracture ou luxation de la hanche.

 

nécrose avasculaire
Nécrose avasculaire

 

 

10. Hernie ou protrusion discale

 

Quel est le lien entre la protrusion discale, la hernie discale, et les douleurs à la hanche? La réponse provient du lien anatomique qui relie la hanche et la région lombaire (le bas du dos).

 

Commençons par expliquer les notions de hernie et protrusion discale pour mieux saisir la relation entre les disques intervertébraux et les douleurs de hanche.

 

hernie discale causant une douleur derrière la cuisse
Dans la protrusion discale, le noyau pulpeux pousse sur les fibres de l’anneau fibreux. Dans la hernie discale, les fibres de l’anneau fibreux sont transpercées, et le noyau gélatineux migre vers l’extérieur du disque.

 

La protrusion discale réfère à un déplacement du noyau gélatineux à l’intérieur d’un disque qui pousse et déforme l’anneau fibreux à la périphérie du disque. Dans le cas d’une hernie discale, le noyau gélatineux transperce carrément l’anneau fibreux, causant une migration du matériel discal vers l’extérieur. 

 

D’où viennent alors les douleurs à la hanche? Comme les nerfs spinaux se trouvent à proximité des disques intervertébraux, il est possible que la protrusion ou hernie provoque une irritation nerveuse. Ces nerfs ont notamment pour rôle de fournir la sensation dans la jambe. C’est le concept même de douleur irradiées.

 

douleurs de hanche qui réfèrent dans la jambe

 

Parmi les nerfs qui émergent, nous avons le nerf sciatique et le nerf crural. Une atteinte inflammatoire de ces nerfs cause respectivement des douleurs dans la région de la fesse et sur le devant de la cuisse (ou près de l’aine).

 

Typiquement (mais pas toujours!), les symptômes apparaissent en position assise prolongée, ou lorsqu’on se penche vers l’avant. Ils commencent dans la région lombaire et irradient dans la jambe en passant par la hanche. Bien qu’une imagerie médicale puisse diagnostiquer une hernie discale, l’évaluation clinique d’un professionnel de santé sera pertinente pour clarifier le diagnostic.

 

Pour en savoir plus sur la hernie et la protrusion discale: Hernie discale: Symptômes et traitement et Protrusion discale de A à Z: C’est quoi, et que faire?

 

 

11. Autre problème de dos

 

Nous avons vu que la région lombaire était connectée aux hanches, et un problème au niveau des disques pouvait indirectement engendrer une douleur de hanche.

 

Mais outre les disques, il existe d’autres structures au niveau du bas du dos qui peuvent également causer des douleurs à la hanche. Encore une fois, c’est la connexion anatomique et le principe de douleur irradiée qui explique les symptômes ressentis.

 

mal de dos causant des douleurs de hanche

 

Ainsi, une discopathie dégénérative, un canal lombaire étroit, un spondylolisthésis ou une sacro-iliite sont des diagnostiques pouvant indirectement provoquer des douleurs à la hanche. 

 

Comment savoir si les douleurs à la hanche proviennent du dos ? Ce n’est pas aussi simple considérant la proximité anatomique de ces articulations. Mais typiquement, il y aura également une douleur dans le bas du dos. Les mouvements de la hanche seront indolores, et les symptômes apparaîtront principalement lorsque la région lombaire sera mobilisée. Il peut également avoir de la douleur en présence de postures statiques prolongées.

 

Si l’examen de la hanche effectué par un professionnel de santé ne fournit pas de réponses, on peut alors soupçonner une atteinte lombaire. Des tests d’imagerie médicale (en complément d’examens cliniques visant à clarifier le diagnostic) vous apporteront plusieurs clarifications.

 

 

Quand consulter ?

 

Pour avoir l’esprit tranquille, il est préférable de consulter lorsque la douleur à la hanche ne s’améliore pas avec le repos, s’aggrave, et/ou commence à affecter les activités quotidiennes.

 

évaluation des douleurs de hanche par un kiné

 

Souvent, les douleurs qui apparaissaient à l’effort prolongé commencent à survenir après un effort minime (comme monter les escaliers ou se pencher). La marche peut également être affectée, avec l’apparition d’une boiterie compensatoire.

 

Bien qu’extrêmement rares, certaines situations requièrent une consultation urgente chez le médecin. En effet, elles pourraient être indicatives d’un cancer. Nous préférons les partager avec vous pour être sûr d’être pris en charge au cas où vous noteriez une des situations suivantes:

 

  • Douleur constante, progressive, non mécanique : Vous n’arrivez pas à trouver de positions de repos et aucune  direction de mouvement ne semble soulager vos symptômes? Allez voir un médecin pour clarifier la situation. 

  • Douleur abdominale sévère : Si vous avez des maux de ventre sévères, c’est signe qu’il faut consulter.
  • Douleur nocturne constante: Si vos nuit sont pénibles et vous ne trouvez pas de positions pour soulager votre douleur, demandez l’opinion d’un médecin (encore plus si vous avez des sueurs nocturnes, frissons ou de la fièvre!)
  • Perte de poids inexpliquée : Vous n’avez pas fait de diète et vous n’avez pas débuté un programme d’exercice, mais vous semblez perdre du poids au fil des semaines? Parlez-en à votre médecin immédiatement! 

  • Anesthésie en selle : Si vous avez une quelconque atteinte sensitive de la région du périnée (comme par exemple des sensations étranges dans la région des organes génitaux), ceci doit requérir l’intervention d’un médecin.
  • Incontinence urinaire ou fécale d’apparition récente : J’ose espérer que vous consulterez immédiatement si vous perdez contrôle de vos sphincters!


 

 

Que faire ?

 

Si vous souffrez de douleurs à la hanche, vous vous questionnez sur les solutions permettant de réduire vos symptômes. En attendant d’avoir un diagnostic précis, voici ce que vous pouvez faire pour traiter votre condition.

 

Prendre des médicaments

 

C’est l’option classique, et celle qu’on aimerait éviter au maximum dans la mesure du possible.

 

Plusieurs médecins prescrivent des médicaments aux patients qui se plaignent de douleurs de hanche. Les anti-inflammatoires sont souvent prescrits pour contrer l’inflammation et soulager la douleur.

 

médicaments contre les douleurs de hanche

 

En présence de spasmes musculaires, il se peut que le médecin prescrive des décontractants musculaires.

 

Si les douleurs proviennent du dos et sont accompagnées de picotements et engourdissements, des analgésiques sont parfois prescrits.

Il est essentiel de demander l’avis d’un médecin avant de consommer toute médication, et ce afin d’éviter les interactions médicamenteuse et autres effets secondaires.

 

Compléments alimentaires

 

La majorité des gens préfèrent éviter prendre les médicaments, et se tournent vers des solutions plus naturelles. Dans le cas des douleurs de hanche, il existe certains qui pourraient soulager les symptômes.

 

produits naturels pour le dos

 

La glucosamine et la chondroitine sont des suppléments souvent utilisés pour les douleurs articulaires. D’ailleurs, ils sont présents naturellement dans le corps, dans le liquide synoviale et le cartilage entourant les articulations. Ils sont d’ailleurs utilisés dans le traitements des douleurs de type “arthrose”, avec des preuves scientifiques encourageantes.

 

Par ailleurs, il existe certaines évidences indiquant un lien entre le manque de vitamine D et les douleurs aux hanches. Dans cette optique, on peut s’imaginer que des compléments de vitamine D puissent améliorer les symptômes.

 

Finalement, les Oméga 3 sont parfois utilisées pour leurs propriétés anti-inflammatoires. Comme les anti-inflammatoires en cachet viennent avec un lot d’effets secondaires (ulcères gastriques, dyspepsie, etc), l’utilisation d’Oméga 3 comme alternative peut être une solution intéressante.

 

Alimentation anti-inflammatoire

 

Les douleurs à la hanche proviennent le souvent d’un processus inflammatoire. Dans cette optique, il est normal de chercher des stratégies visant à réduire l’inflammation.

aliments anti-inflammatoires pour soulager les douleurs de hanche

Outre les produits pharmaceutiques, la solution pourrait également se trouver au sein de votre alimentation. Partons de la prémisse stipulant que certains aliments augmentent le niveau d’inflammation du corps, alors que d’autres le réduit. Dans cette mesure, adopter une alimentation anti-inflammatoire pourra certainement réduire les douleurs.

 

Pour en savoir plus sur l’alimentation inflammatoire et bénéficier d’un plan alimentaire, consultez l’article suivant.

 

Contrôler son poids

 

Un surpoids, logiquement, peut augmenter le stress sur les articulations. Par exemple, il a été démontré que l’excès de poids était directement relié aux lombalgies.

 

difficulté à perdre du poids

 

En éliminant ses kilos en trop, on diminue la charge sur l’articulation de la hanche. Également, les bonnes habitudes requises pour perdre du poids seront également bénéfiques à votre santé et vitalité.

 

Pour en savoir plus, consultez l’article suivant.

 

 

Appliquer de la chaleur et/ou de la glace

 

Il n’existe pas vraiment de preuves scientifiques démontrant une supériorité de la chaleur ou de la glace pour traiter les blessures de façon globale.

 

En général, on applique de la glace lorsqu’on soupçonne un processus inflammatoire. Ceci peut être le cas si les douleurs de hanche sont survenues récemment, ou encore suite à un traumatisme. Les diagnostics de bursite, tendinite ou déchirure musculaire aigue répondent généralement mieux à la glace dans les premiers temps.

 

La chaleur, quant à elle, est utilisée lorsqu’on veut détendre les muscles raides. Elle peut être appliquée en phase subaigue ou chronique, ou si on ressent des tensions musculaires dans la fesse, au niveau lombaire ou sur le devant de la cuisse.

 

chaleur et glace pour diminuer une douleur derrière la cuisse
La chaleur et la glace peuvent aider à soulager vos douleurs de hanche.

 

Corriger les déséquilibres musculaires

 

Tel que mentionné précédemment, il existe plusieurs muscles reliés à l’articulation de la hanche. Certains peuvent être trop faibles et engendrer un manque de stabilité, alors que d’autres peuvent manquer de flexibilité et occasionner de la raideur.

 

Un professionnel de santé est capable d’identifier les déséquilibres musculaires potentiellement responsables des douleurs, et prescrire des exercices adaptés visant à assouplir les muscles raides et tonifier les muscles faibles. 

 

Ces exercices vous permettront d’activer la circulation, de corriger les déséquilibres, et reprendre vos activités normales en plus de prévenir les récidives.

 

exercices contre les douleurs de hanche
Exemple d’exercice prescrit pour tonifier les muscles de la hanche

 

Maximiser la force du tronc

 

Le tronc (core en anglais) permet notamment de stabiliser les articulations des hanches et la région lombaire. Une musculature adéquate à ce niveau permet donc de réduire les douleurs, en plus de prévenir les récidives de blessure.

 

pilates pour diminuer les douleurs de hanche

 

Il existe plusieurs exercices statiques et dynamiques permettant de tonifier les muscles du tronc. Évidemment, il faut choisir les bons exercices et suivre une méthode progressive pour cibler les bons muscles permettant d’optimiser les résultats. 

 

Intégrer une activité cardiovasculaire

 

Certes, il arrive que des activités répétitives comme la marche puissent augmenter les douleurs à la hanche. Évidemment, il convient d’ajuster ces activités de manière à ne pas reproduire les symptômes, quitte à se reposer pendant un moment.

 

Par contre, l’activité cardiovasculaire comprend plusieurs bienfaits qui peuvent indirectement optimiser le traitement de la hanche atteinte. En plus de lubrifier l’articulation, ce type d’activité favorise la circulation sanguine qui apporte les nutriments nécessaires à la guérison de la blessure.

 

natation pour soulager les douleurs de hanche

 

Ainsi, il est recommandé de trouver une activité qui permet d’augmenter la fréquence cardiaque, sans pour autant aggraver vos symptômes. Marche sur l’herbe (pour amortir les chocs), natation, vélo stationnaire, machine Elliptique, tous les moyens sont bons pour vous faire bouger !

 

Mobiliser les nerfs  

 

Si les douleurs de hanche proviennent de la région lombaire, il se peut que ça soit dû à une dysfonction des nerfs sciatique ou crural. Des tests cliniques peuvent déterminer si ces nerfs sont irrités (principalement les tests de Lasègue et PKB).

 

Si c’est le cas, il existe des exercices de mobilité neural visant, tel que le nom l’indique, à mobiliser les nerfs dans leur gaine. Ceci aura pour effet de soulager les symptômes qui irradient dans la jambe (surtout s’ils sont associés à des picotements ou engourdissements).

 

exercice de mobilité du nerf sciatique pour une douleur derrière la cuisse
Exemple d’exercice de mobilité du nerf sciatique: Allongez-vous sur le dos. Attrapez la jambe symptomatique, et levez-la vers le haut jusqu’à sentir une tension confortable. Maintenez 3 secondes et revenez en position initiale. Répétez 20 fois.

 

Prothèse de hanche

 

Dans les cas extrêmes de coxarthrose, il est possible que le médecin réfère vers un chirurgien orthopédique. Celui-ci évaluera la condition du patient pour déterminer si l’opération est une option adéquate.

 

À ce stade, le patient présente souvent des symptômes importants qui limitent la qualité de vie. La mobilité est également réduite de façon significative.

 

La prothèse de hanche est une opération chirurgicale qui consiste à poser un implant au niveau du bassin, et un autre au niveau du fémur pour en faire une articulation nouvelle. Divers matériaux peuvent être utilisés (ciment, métal, polyéthylène, etc.).

 

prothèse totale de hanche

 

Il s’agit d’une intervention très répandue, qui offre de bons résultats lorsqu’indiquée, et qui comporte peu de risque selon les études scientifiques.

 

Consulter un professionnel de santé

 

Comme vous avez pu le constater, les douleurs de hanche peuvent provenir de plusieurs causes. Un professionnel de santé saura établir un diagnostic précis, et ainsi offrir un traitement adapté à votre situation.

 

Certains situations requièrent des tests d’imagerie médicale. D’autres suggèrent carrément une consultation chez le chirurgien. 

 

Dans certains cas moins graves, une référence vers un kiné ou un ostéo pourra aider à soulager vos douleurs et reprendre vos activités.

 

traitement manuel pour soulager les douleurs de hanche

 

 

Conclusion

 

Les douleurs à la hanche sont parfois très incapacitantes, et limitent les activités de tous les jours.

 

Elles peuvent provenir de plusieurs structures anatomiques entourant l’articulation de la hanche, ou même référer depuis la région lombaire.

 

Un diagnostic précis permettra de mieux orienter l’approche de traitement, et ainsi optimiser le soulagement des douleurs de hanche.

 

Bonne guérison !

 

 


Leave a Reply

Français
Vous n'avez pas trouvé de réponses à vos questions? Procurez-vous le guide gratuit "Le mal de dos en 100 questions" pour vous éclairer sur votre condition!