chirurgie

Comment débloquer le nerf crural ? (Est-ce possible ?)

La cruralgie survient lorsque le nerf de la face antérieure de la cuisse est irrité ou bloqué. Cela entraîne des sensations de brûlure, une faiblesse musculaire et des engourdissements dans le bas du dos. Les sensations s’irradient jusqu’à la cheville.

Dans la majorité des cas, le nerf n’est pas coincé, et la douleur et la paresthésie disparaissent suite au traitement conservateur. Toutefois, une compression nerveuse est parfois possible, et cette condition nécessite un traitement invasif. Cet article explique comment débloquer le nerf crural, et fournit des alternatives pour les cas moins sévères.

Quelques points anatomiques

Zoom sur le bassin et le fémur

Situés sous l’abdomen, le bassin ou le pelvis représente une ceinture osseuse qui sert de jonction entre le rachis et les membres inférieurs. Le bassin s’articule avec les vertèbres lombaires à l’aide du sacrum. Celui-ci est lié, en arrière, avec des os coxaux de la hanche par les ails de l’ilium. Ces derniers forment une articulation entre le sacrum et l’os iliaque. L’os iliaque, lui, se rattache avec l’os de fémur à l’aide d’une cavité articulaire qui le reçoit.

anatomie du bassin
Source

Le pelvis et le fémur s’associent à des muscles irrigués par plusieurs vaisseaux et innervés par des nerfs. Les muscles de l’abdomen s’insèrent sur le bord supérieur de l’aile alors que le muscle du grand psoas se situe sur la partie latérale du rachis lombaire. Ce dernier se rattache au bord du bassin.

Untitled - November 5, 2022
Untitled - November 5, 2022

Qu’est-ce que le nerf crural ?

La cavité du bassin est fortement innervée. En effet, le plexus lombaire se localise dans la partie latérale de la cuisse. Le plexus sacré quant à lui se situe dans la partie postérieure de la cuisse.

À LIRE :   Cruralgie et position assise : faut-il l’éviter ?

Le nerf crural exerce une fonction mixte, sensitive et motrice. Il se ramifie au niveau des quatre dernières vertèbres lombaires et se lie avec des racines de la moelle épinière. Ce nerf parcourt le muscle grand psoas et se dirige vers la face interne de la cuisse.

Le nerf fémoral assure la flexion de la cuisse et l’extension de la jambe. Il transmet également la sensation ressentie au niveau de la face antérieure de la cuisse, du genou, de la jambe et de la cheville.

nerfs spinaux Comment débloquer le nerf crural ?

Gros plan sur le nerf coincé et la cruralgie

Souvent surnommée « la sciatique du devant », la cruralgie ou la névralgie crurale représente un trouble nerveux de la face antérieure de la cuisse. Elle s’associe parfois à une compression des racines du nerf fémoral, situées sur les vertèbres lombaires (L1, L2, L3, L4).

Lorsque ce nerf s’irrite, cela provoque une inflammation des muscles, des vaisseaux et des tissus qui l’entourent. Cela résulte en une douleur vive sur le devant du membre inférieur. Les symptômes se ressentent au niveau du bas du dos puis de la fesse et irradie jusqu’à la jambe et à la cheville.

Par ailleurs, la cruralgie peut avoir lieu sans que le nerf crural soit comprimé par une structure osseuse ou par d’autres tissus. Cependant, un niveau d’irritation élevé du nerf fémoral signifie que sa racine est parfois coincée. Cela peut provenir d’une hernie discale volumineuse au niveau lombaire.

Dans ces cas relativement rares, les symptômes s’amplifient puisque les signaux nerveux sont mal transmis. En effet, le patient commence à ressentir une douleur semblable à des chocs électriques associés à des fourmillements. Une atteinte motrice grave comme la paralysie des membres inférieurs reste éventuellement possible.

À LIRE :   5 exercices efficaces contre la cruralgie (vidéos incluses)

Comment traiter la cruralgie ?

Traitement conventionnel

Dès l’apparition des premiers symptômes, la cruralgie peut être soulagée par un traitement conventionnel. La prise d’antalgique et d’anti-inflammatoire contribue à l’atténuation des douleurs et des inflammations. Un repos de 15 jours s’impose comme mesure passagère. Ensuite, il convient de coupler les soins avec de la kinésithérapie (physiothérapie).

Ces traitements initiaux s’accompagnent souvent de mesures complémentaires qui visent à décontracter les muscles. On applique à cet effet, le chaud, le froid et le massage thérapeutique afin de détendre les raideurs.

La naturopathie

La naturopathie aide également à soulager l’inflammation. Cela consiste à surveiller l’alimentation et concocter des tisanes qui atténuent les douleurs. Les aliments riches en vitamine C contribuent à l’élimination des toxines produites par les muscles enflammés. Certaines plantes agissent positivement contre les cytotoxines, à savoir la griffe du diable, le trèfle rouge, l’aloès, etc.

phytothérapie
Source

Par ailleurs, l’acupuncture consiste à stimuler des points précis du corps à l’aide d’aiguilles. L’ostéopathie, quant à elle, est une thérapie manuelle qui consiste à appuyer manuellement sur la région douloureuse.

Comment débloquer le nerf crural ?

Recourir à une infiltration nerveuse

Malgré les soins initiaux, les symptômes peuvent devenir chroniques chez certaines personnes. Une technique moyennement invasive est conseillée à cet effet dans le but de débloquer le nerf crural lorsque celui-ci est réellement comprimé. Il s’agit d’une méthode d’infiltration qui consiste à injecter une dose de corticostéroïde au contact de la zone de conflit du nerf crural.

L’injection se fait en péridurale. Cette technique se réalise avec l’aide d’un repérage radiographique et ne nécessite aucune anesthésie. Elle s’avère efficace, mais sa pratique dépend des causes de l’irritation du nerf fémoral. L’infiltration peut se réaliser plus d’une fois. En revanche, il faut se limiter à la première intervention si celle-ci est jugée inefficace.

À LIRE :   Cruralgie et grossesse: Comment gérer les crises? (Exercices)
chirurgie

Chirurgie : pour venir à bout du nerf coincé

La chirurgie consiste à libérer le nerf crural ou sa racine coincée dans le canal rachidien. Cette méthode de soin invasive se préconise en cas de souffrances majeures qui empêchent la marche et le sommeil. Il est conseillé d’appliquer ce traitement en présence de séquelles paralysantes des lésions nerveuses.

Il existe plusieurs façons d’opérer le nerf à ciel ouvert. Cela nécessite une suture primaire en urgence comme la laminectomie, la microdiscectomie et la herniectomie.

Références

https://sante.lefigaro.fr/sante/organe/nerf-crural/quest-ce-que-cest#:~:text=Le%20nerf%20f%C3%A9moral%20(ou%20nerf,au%20niveau%20des%20vert%C3%A8bres%20lombaires

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2477422-cruralgie-symptome-cause-duree-traitement/

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs / 5. Nombre de votes

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez ce qu'on ne vous jamais dit sur vos douleurs chroniques...