douleur cervicale

Comment décoincer le nerf d’Arnold (est-ce possible ?)

Lors de la névralgie d’Arnold, plusieurs solutions peuvent être envisagées pour apaiser la douleur. On peut avoir recours aux médicaments, à la médecine traditionnelle, à la kinésithérapie ou à l’ostéopathie. La question se pose tout de même malgré toutes ces approches : est-il possible de décoincer le nerf d’Arnold ? Nous allons faire le point dans cet article.

Définition et anatomie

La névralgie d’Arnold est une affection neurologique caractérisée par une forte douleur aux cervicales. Il s’agit d’une inflammation du nerf occipital, provoquée par la compression du nerf d’Arnold ou nerf grand occipital. Ce dernier prend son origine au niveau de la branche postérieure de la 2e racine nerveuse cervicale, soit entre les première et deuxième vertèbres du cou (C1 et C2).

anatomie du nerf d'Arnold
Source

Il est chargé d’innerver les muscles profonds du cou et joue 2 grands rôles : un rôle moteur pour la mobilité du cou et un rôle sensitif pour la sensation au cuir chevelu. Si vous voulez en savoir plus sur la névralgie d’Arnold, nous vous invitons à cliquer ici.

Causes et symptômes de la névraldite

Les causes

La névralgie d’Arnold peut survenir de manière spontanée ou provoquée. Voici les causes les plus fréquentes.

Untitled - November 5, 2022
Untitled - November 5, 2022

  • La contraction musculaire locale, le plus souvent du muscle oblique inférieur de la tête, qui peut causer une compression et/ou une irritation sur le nerf d’Arnold.
  • L’arthrose cervicale, la fibrose ou le simple blocage d’une vertèbre. En effet, la dégénérescence articulaire engendre une diminution de mouvement dans le cou, ce qui favorise l’inflammation entre les vertèbres et au niveau des muscles subjacents.
  • Les traumatismes au niveau de la région cervicale suite à un choc. Elles peuvent engendrer une irritation, voire une lésion du nerf d’Arnold.
  • La syringomyélie, une maladie rare de la moelle épinière.
  • Le stress, en exacerbant les tensions musculaires du cou, peut également contribuer à l’irritation du nerf d’Arnold.
À LIRE :   Névralgie d’Arnold et acouphène : quel lien ?

Comment se manifeste la névralgie d’Arnold ?

La névralgie d’Arnold se manifeste généralement par la douleur. Parmi les autres symptômes, on observe :

douleur cervicale
Source
  • De violents maux de tête pouvant irradier jusqu’aux yeux ;
  • Une douleur vive derrière la tête s’étendant vers le haut du crâne ;
  • Des picotements, des brûlures ou la sensation de « chocs électriques » dans la région occipitale ;
  • Des vertiges, en cas de douleurs très intenses.

Ces douleurs sont comparables à des décharges pouvant s’étendre jusqu’au front, aux sourcils, aux tempes, aux oreilles, à la mâchoire et à la nuque. Elles sont chroniques et relativement handicapantes.

Traitement conservateur et invasif

La première personne à consulter est votre médecin traitant. En fonction des symptômes et de la cause de la maladie, il pourra orienter le patient vers un kinésithérapeute ou un ostéopathe. Un rhumatologue ou un neurologue pourra être également un spécialiste de choix, en raison du caractère douloureux de la névralgie d’Arnold.

Afin de répondre à notre question initiale, il n’est pas possible de décoincer le nerf d’Arnold au sens propre du terme. Scientifiquement parlant, on ne peut pas parler de « nerf coincé », mais plutôt de « nerf irrité ». En effet, la névralgie d’Arnold n’est pas grave en soi. Cependant, elle peut s’avérer relativement handicapante au quotidien. Plusieurs approches peuvent être envisagées pour s’en débarrasser. 

L’approche médicamenteuse

Chez certains patients, la névralgie d’Arnold se guérit spontanément. Chez d’autres, il est nécessaire de traiter la cause. Pour atténuer les crises de douleur, les patients peuvent prendre :

prise de médicaments
Source
  • Des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) : ce sont des traitements médicamenteux qui soulagent la douleur en réduisant l’inflammation du nerf ;
  • Des antalgiques : qui auront pour objectif de diminuer ou de faire disparaître la douleur ;
  • Des infiltrations de corticoïdes : utiles lorsque les traitements précédents ne suffisent pas pour soigner la douleur. Ce sont de puissants anti-inflammatoires ;
  • Des infiltrations d’anesthésies qui peuvent être utilisées en infiltrations locales, comme les corticoïdes, et potentiellement en association avec eux. Ces techniques d’infiltration s’appellent de la mésothérapie. Ces injections soulagent la douleur et les spasmes musculaires et aident à réduire l’inflammation des tissus.
À LIRE :   Infiltration pour névralgie d’Arnold: Déroulement et risques

La kinésithérapie et l’ostéopathie

Il est vrai que la kinésithérapie et l’ostéopathie proprement dites ne guérissent pas intégralement cette maladie. Néanmoins, ils sont susceptibles de soulager la douleur et l’inflammation du nerf d’Arnold

massage cervical
Source

L’objectif sera de relâcher toutes les tensions exercées au niveau du nerf en question. En agissant ainsi, les professionnels font cesser la douleur petit à petit. Une rééducation du rachis cervical pourra également être nécessaire dans certains cas.

Les manipulations de la région du crâne, de la nuque et du dos, chez un kinésithérapeute et ostéopathe, peuvent permettre de détendre les muscles et soulager votre douleur.

La chirurgie de stimulation du nerf d’Arnold

Elle est réalisée dans les services de neurochirurgie. Cette technique consiste en un abord postérieur de la nuque, à placer quelques électrodes au sein du nerf. Ces électrodes vont créer un influx sensitif non douloureux qui estompera la douleur de ce même nerf.

chirurgie
Source

Autres options thérapeutiques 

D’autres médecines alternatives peuvent soulager la névralgie d’Arnold. Il s’agit de la médecine traditionnelle, de la naturopathie ou encore de la phytothérapie. Elles sont d’ailleurs conseillées si le patient réagit mal aux médicaments.

 

L’approche naturelle

Si les symptômes de la névralgie d’Arnold sont d’origine inflammatoire, la glace en constitue un très bon remède temporaire. Elle devra être appliquée de 3 à 4 fois par jour à la base du crâne du côté affecté, et ce durant 10 à 15 minutes. De la chaleur peut également être bénéfique entre les applications de glace afin de réduire les spasmes musculaires locaux.

À LIRE :   Névralgie d'Arnold : IRM et autres outils diagnostics

D’autre part, le massage de la région cervicale avec de l’huile essentielle appropriée vous aidera à soulager les douleurs et les tensions. Pour cela, massez en appuyant avec vos doigts le long des trapèzes, du haut vers le bas. Exercez des points de pression, en restant appuyé sur les points les plus douloureux, sur 10 secondes. Cette technique soulage la douleur efficacement.

Par ailleurs, les remèdes homéopathiques arrivent à soulager certains patients bien qu’il n’existe pas de preuves scientifiques permettant d’affirmer l’efficacité de cette méthode.

Références

https://monoreilleretmoi.com/blogs/lutter-contre-les-douleurs/nevralgie-darnold-comment-la-soulager-efficacement

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs / 5. Nombre de votes

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez ce qu'on ne vous jamais dit sur vos douleurs chroniques...