Douleur cervicale qui irradie (mâchoire, tête) : Explications

Partagez avec vos proches concernés
3.9
(7)

Avez-vous des douleurs cervicales qui irradient vers la mâchoire ou la tête ? Si c’est le cas, il peut s’agir d’un symptôme courant qui peut être causé par une variété de problèmes.

Dans cet article, nous allons examiner les causes possibles d’une douleur au cou qui irradie vers d’autres parties du corps. Nous vous donnerons également quelques conseils pour soulager ce type de douleur.

Anatomie de la colonne cervicale

La colonne cervicale est composée de sept os, appelés vertèbres, qui sont empilés les uns sur les autres. Ces os sont maintenus ensemble par des bandes de tissus résistants, appelés ligaments, qui permettent à la colonne de se plier et de se tordre.

La colonne cervicale contient également un certain nombre de petits disques ronds qui servent d’amortisseurs entre les vertèbres. Les disques sont remplis d’une substance gélatineuse, le nucleus pulposus, qui leur permet d’absorber les chocs et de répartir uniformément le poids.

Ensemble, les vertèbres, les ligaments et les disques forment une colonne solide mais flexible qui soutient la tête et protège la moelle épinière.

La colonne cervicale est essentielle au mouvement et au fonctionnement de l’être humain. Elle fournit une voie aux nerfs pour relayer les messages du cerveau au reste du corps, et elle contribue également à soutenir la tête et le cou.

Les vertèbres de la colonne cervicale sont particulièrement petites et fragiles, ce qui les rend plus sensibles aux blessures. Un certain nombre d’affections peuvent provoquer des douleurs et des raideurs dans la colonne cervicale, notamment les hernies discales (hernie cervicale), l’arthrose cervicale et la discopathie dégénérative.

Causes et symptômes de la douleur cervicale

La cervicalgie est une affection courante qui peut avoir des causes diverses, notamment :

  • Les contractures musculaires,
  • L’arthrite,
  • La spondylose cervicale et les ruptures ou hernies discales sont toutes des causes potentielles de douleurs cervicales.

En outre, les blessures aux muscles et aux ligaments, ainsi que la fibromyalgie, peuvent également entraîner des douleurs au niveau du cou. Les symptômes de la cervicalgie varient en fonction de la cause sous-jacente, mais peuvent inclure la raideur, la perte de fonction et la douleur.

Quel lien entre douleur cervicale, mâchoire et tête ?

Le lien entre les douleurs du cou, de la mâchoire et de la tête est le concept de rayonnement de la douleur (douleur irradiée ou encore référée). On parle de rayonnement de la douleur lorsque les signaux de douleur provenant d’une zone du corps sont transmis à une autre zone.

Cela peut se produire pour diverses raisons, comme une tension musculaire ou une blessure, mais la cause la plus courante est la douleur cervicale référée. Lorsque les muscles du cou sont tendus ou blessés, ils peuvent transmettre la douleur à la mâchoire et à la tête.

RECOMMANDÉ POUR VOUS :  Meilleur oreiller pour dormir sur le dos : Guide d'achat (avis kiné)

C’est pourquoi les douleurs cervicales sont souvent accompagnées de douleurs à la mâchoire et à la tête. Dans certains cas, la douleur à la mâchoire et à la tête peut être plus intense que la douleur au cou elle-même.

Si vous ressentez des douleurs au cou, à la mâchoire et à la tête, il est important de consulter un professionnel de la santé pour en déterminer la cause et obtenir un traitement approprié.

Douleur cervicale qui irradie (mâchoire, tête) : lien anatomique entre cervicales, tête, mâchoire

La tête humaine est soutenue par la colonne cervicale, qui est composée de sept vertèbres. Les deux premières vertèbres, l’atlas et l’axis, permettent une grande liberté de mouvement entre la tête et le corps.

L’atlas se trouve à la base du crâne, et l’axis juste en dessous. Ensemble, ces deux vertèbres constituent le principal soutien de la tête. Les cinq autres vertèbres sont beaucoup moins mobiles et assurent la stabilité de la colonne vertébrale.

Les os de la mâchoire sont également fixés au crâne au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire, qui se trouve juste devant l’oreille.

Cette articulation permet une grande amplitude de mouvement, ce qui nous permet de mâcher, de parler et de bailler. Les muscles et les ligaments puissants qui s’attachent à la mâchoire aident à la maintenir en place et fournissent un soutien supplémentaire à la tête.

C’est ce lien anatomique et la proximité de ces structures qui peut notamment expliquer les douleurs qui irradient, ou compensent pour une douleur locale.

Douleur cervicale qui irradie (mâchoire, tête) : diagnostics possibles

Les douleurs cervicales irradiantes sont souvent causées par des troubles des nerfs ou des articulations du cou. La névralgie d’Arnold, par exemple, est une affection qui résulte de la compression des nerfs qui alimentent la tête et le cou.

La névralgie du glossopharynx est une autre affection qui peut provoquer des douleurs cervicales irradiantes. Elle est causée par une irritation du nerf glossopharyngien, qui alimente la gorge et la langue. L’ostéoarthrite zygapophysaire est un type d’arthrite qui affecte les articulations du cou.

Elle peut également provoquer une douleur irradiante dans le cou, ainsi qu’une raideur et une limitation de l’amplitude des mouvements.

Douleur cervicale qui irradie (mâchoire, tête) : Quand s’inquiéter ? (Signes d’alerte)

Une douleur au cou qui irradie vers la mâchoire ou la tête peut être le signe d’une affection plus grave. Les maux de tête et les douleurs à la mâchoire peuvent être des signes avant-coureurs d’un accident vasculaire cérébral.

Si vous ressentez l’un des symptômes suivants, consultez immédiatement un médecin :

  • Engourdissement facial ou généralisé,
  • Troubles visuels,
  • Changements d’élocution,
  • Déséquilibre (Perte d’équilibre),
  • Perte de conscience ou perte de mémoire.

Ces symptômes peuvent sembler relativement inoffensifs au premier abord, mais ils peuvent être le signe d’une affection beaucoup plus grave. N’attendez pas de voir si les symptômes disparaissent d’eux-mêmes – demandez immédiatement une aide médicale.

Douleur cervicale qui irradie (mâchoire, tête) : Que faire pour se soulager ?

La première étape pour soulager une douleur cervicale qui irradie vers la mâchoire ou la tête consiste à identifier la cause sous-jacente. Dans de nombreux cas, cette douleur est due à une tension musculaire ou à une mauvaise posture.

Pour soulager la tension musculaire, il peut être utile de masser la zone affectée ou d’appliquer de la chaleur ou de la glace. Si une mauvaise posture est en cause, corriger votre posture et pratiquer régulièrement des exercices d’étirement peut vous aider.

RECOMMANDÉ POUR VOUS :  Dormir sans oreiller : bon ou mauvais ?

Les correcteurs de posture

Les correcteurs de posture sont conçus pour aider à atténuer ces problèmes en tirant doucement les épaules vers l’arrière et en alignant la colonne vertébrale. Cela permet d’alléger la pression exercée sur les muscles et les nerfs du cou, ce qui soulage la douleur et favorise une meilleure posture au fil du temps.

En outre, les correcteurs de posture peuvent également contribuer à améliorer la respiration en ouvrant la poitrine et en permettant à l’oxygène de circuler davantage dans les poumons.

Par conséquent, les correcteurs de posture peuvent être un moyen efficace de soulager les douleurs cervicales et de favoriser une meilleure santé générale.

Les tapis d’acupression

S’il existe de nombreuses façons de soulager les douleurs cervicales, les tapis d’acupression sont une option de plus en plus populaire. Les tapis d’acupression sont des tapis qui contiennent de petites pointes ou nodules.

Lorsque ces tapis sont placés sur le corps, les pointes appuient sur la peau et stimulent les points de pression.

Cette stimulation peut aider à relâcher la tension musculaire et à augmenter la circulation. En outre, les tapis d’acupression peuvent être utilisés pour une variété d’autres problèmes, tels que les maux de tête, les douleurs dorsales et la fatigue.

Pour les personnes souffrant de douleurs cervicales, les tapis d’acupression peuvent apporter un soulagement lorsque les autres méthodes ont échoué.

Si votre douleur persiste malgré ces mesures d’autogestion, vous devrez peut-être consulter un médecin ou un kinésithérapeute pour un traitement plus poussé. Les options de traitement comprennent les analgésiques oraux, les injections et les soins chiropratiques.

Dans les cas graves, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Avec un diagnostic et un traitement appropriés, la plupart des gens peuvent trouver un soulagement aux douleurs cervicales qui irradient vers la mâchoire ou la tête.

Qu’en est-il des remèdes naturels ?

Bien qu’ils ne soient pas supportés d’évidences scientifiques solides, plusieurs produits naturels et remèdes de grand-mère sont utilisés pour traiter les douleurs cervicales, notamment pour leur pouvoir anti-inflammatoire. Il est primordial de consulter un médecin au préalable, principalement pour éviter les interactions médicamenteuses et effets secondaires.

Voici une liste non exhaustive de plantes et d’huiles essentielles efficaces pour contrôler la douleur et l’inflammation. Les produits sont disponibles sur le site Kalae. Utilisez le code promo LOMBAFIT15 si vous désirez vous procurer un des produits suivants, ou n’importe quel remède visant à soulager vos symptômes et améliorer votre qualité de vie :

  • Le curcuma. Grâce à ses pouvoirs anti-oxydants et anti-inflammatoires très puissants, le curcuma est l’une des plantes les plus utilisées dans un cadre culinaire et thérapeutique. La composition du curcuma est essentiellement faite d’huiles essentielles, de vitamines (B1, B2,B6,C,E,K) et d’oligo-éléments. Mais c’est à sa composition riche en curcumine et curcuminoides que l’on doit les propriétés anti-inflammatoires de cette épice.
  • Le gingembre. Outre la saveur particulière qu’il apporte en cuisine et ses vertus aphrodisiaques, le gingembre est une racine très connue pour ses pouvoirs anti-inflammatoires. Le gingérol lui confère son action anti-inflammatoire. Il s’agit un composant actif agissant sur les douleurs inflammatoires liées aux maladies inflammatoires articulaires chroniques, notamment la polyarthrite rhumatoïde, le lupus, les maladies rhumatismales, etc. Il a été prouvé que cet élément actif est aussi efficace pour agir sur l’inflammation liée aux arthrites et à la sciatique.  Le gingembre possède également d’autres bienfaits grâce à sa haute teneur en potassium et à sa richesse en oligo-éléments (calcium, magnésium, phosphore, sodium) et en vitamines (provitamine et vitamine B9).
  • Les oméga-3. Les oméga-3 sont des acides gras polyinsaturés qui jouent un rôle très important dans le fonctionnement de notre organisme. Ils sont apportés par l’alimentation sous trois formes naturelles : l’acide docosahexaénoique (DHA), l’acide alpha linolénique (ALA) et l’acide éicosapentaénoique (EPA). Au-delà de leur action sur le cerveau et le système cardiovasculaire, les oméga-3 s’avèrent très efficaces contre l’inflammation. En effet, ils ont la capacité d’agir sur les mécanismes inflammatoires dans l’arthrose en freinant la destruction cartilagineuse, ainsi ils réduisent l’intensité des douleurs arthrosiques. La sciatique, étant le plus souvent liée à une inflammation secondaire à une hernie discale, elle peut aussi répondre aux oméga-3 à condition d’en consommer régulièrement. 
  • L’eucalyptus citronnéL’eucalyptus est une plante utilisée le plus souvent sous forme de tisane ou d’huile essentielle. Elle aurait des effets anti-inflammatoires qui lui conférent la capacité d’agir sur les douleurs ostéoarticulaires en générale et les douleurs de la sciatique en particulier.
  • La gaulthérie. La gaulthérie est un arbuste dont on extrait une huile essentielle très intéressante. C’est l’une des huiles essentielles les plus utilisées en aromathérapie. Cette huile extraite de l’arbuste portant le même nom, est utilisée en massage pour soulager la sciatique et agit comme un antalgique. En effet, elle procure un effet chauffant grâce à sa capacité d’activer localement la circulation sanguine.
RECOMMANDÉ POUR VOUS :  Douleurs dans la nuque : 7 causes possibles (et comment les soulager ?)

Rappelons que ces produits ne remplacent pas un traitement médical. N’hésitez pas à consulter pour une prise en charge adaptée à votre condition.

Pour connaître diverses solutions (médicales et naturelles) pour lutter contre les douleurs cervicales, consultez l’article suivant.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 3.9 / 5. Nombre de votes 7

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut