arthrose cervicale

Névralgie d’Arnold : Complications possibles (Que faire ?)

Si vous faites partie des nombreuses personnes qui souffrent de la névralgie d’Arnold, vous savez à quel point elle peut être douloureuse et perturbante.

 

Cette affection se caractérise par des épisodes de douleur intense au niveau du crâne et, malheureusement, il n’existe pas de traitement unique.

Untitled - November 5, 2022
Untitled - November 5, 2022

 

Dans certains cas, la douleur disparaît d’elle-même, mais dans d’autres, un traitement de la cause sous-jacente peut s’avérer nécessaire.

 

Dans cet article, nous aborderons certaines des complications possibles de la névralgie d’Arnold, ainsi que ce que vous pouvez faire pour soulager la douleur.

Anatomie de la tête et du cou

 

La région de la tête et du cou comprend un système complexe d’os, de muscles, de nerfs et de vaisseaux sanguins. Les os assurent le soutien et la protection du cerveau, des yeux, des oreilles, du nez et de la bouche. Les muscles nous permettent de mâcher, d’avaler, de parler et de bouger la tête et le cou.

 

anatomie de la tête et du cou

 

Les nerfs transmettent les messages du cerveau au reste du corps et relaient les informations au cerveau. Les vaisseaux sanguins fournissent un sang riche en oxygène aux tissus de la tête et du cou.

 

La tête et le cou sont divisés en quatre régions principales :

 

 

Le crâne est composé de 22 os qui protègent le cerveau et fournissent des points d’attache pour les muscles du visage. Le visage comprend le nez, la bouche, les joues et les paupières.

 

La cavité buccale comprend les dents, la langue, les gencives et le palais. La colonne cervicale est constituée de sept vertèbres qui s’étendent de la base du crâne jusqu’à la poitrine.

 

nerfs spinaux cervicaux causant des fourmis dans les mains

Chaque région de la tête et du cou possède un ensemble unique de structures qui travaillent ensemble pour remplir des fonctions vitales. Comprendre l’anatomie de cette région complexe peut nous aider à mieux apprécier comment ces structures travaillent ensemble et comprendre la suite de cet article concernant la névralgie d’Arnold.

À LIRE :   Céphalée hypnique: Mal de tête la nuit (Cause et traitement)

 

 

Névralgie d’Arnold : c’est quoi ?

 

La névralgie d’Arnold est une affection qui provoque une douleur intense au niveau des nerfs de la tête et du cou. Elle doit son nom au médecin allemand qui l’a décrite Friedrich Arnold (1803-1890).

 

La cause exacte de la névralgie d’Arnold est inconnue, mais on pense qu’elle est liée à des modifications de la structure des nerfs eux-mêmes.

 

anatomie du nerf d'Arnold
Source

 

Le symptôme le plus courant de la névralgie d’Arnold est une douleur soudaine et intense dans la zone affectée. La douleur est souvent décrite comme aiguë, fulgurante ou brûlante.

 

Dans certains cas, la douleur peut être suffisamment intense pour provoquer des vomissements ou un évanouissement. D’autres symptômes de la névralgie d’Arnold sont :

 

  • L’engourdissement,
  • Les picotements
  • Et la faiblesse de la zone touchée.

 

Cette affection peut être débilitante et rendre difficile l’accomplissement des activités quotidiennes.

 

Il n’existe pas de remède à la névralgie d’Arnold, mais des traitements sont disponibles pour aider à gérer la douleur et les autres symptômes.

 

Des médicaments, tels que des antidépresseurs et des anticonvulsivants, peuvent être utilisés pour soulager la douleur. Dans certains cas, une infiltration ou même une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour soulager la pression sur les nerfs.

 

Grâce au traitement, la plupart des personnes atteintes de névralgie d’Arnold sont en mesure de mener une vie relativement normale. Cependant, la maladie peut être récurrente et certaines personnes peuvent connaître des problèmes de santé.

 

 

Causes et symptômes de la Névralgie d’Arnold

 

La cause la plus fréquente de la névralgie d’Arnold est l’arthrose cervicale, c’est-à-dire la dégénérescence du cartilage du cou. Cela peut conduire à la formation d’éperons osseux qui compriment ou irritent les nerfs occipitaux.

 

arthrose cervicale
Arthrose cervicale

 

Parmi les autres causes, citons le coup du lapin (entorse cervicale), la dégénérescence discale cervicale et la dégénérescence des facettes articulaires (arthrose zygapophysaire). Les symptômes de la névralgie d’Arnold comprennent des maux de tête qui commencent à la base du crâne et irradient vers le haut, une douleur lorsqu’on bouge la tête, et une sensibilité ou une sensibilité à l’arrière de la tête.

À LIRE :   Névralgie d’Arnold et fibromyalgie : quel lien ?

 

Parfois, on observe également un engourdissement ou des picotements dans la zone touchée. La douleur peut varier de légère à sévère et peut durer des jours, des semaines, voire des mois.

 

 

Complications possibles de la névralgie d’Arnold

 

Les symptômes peuvent s’aggraver, devenir chroniques, affecter la qualité de vie, provoquer des migraines et des maux de tête, le stress, l’anxiété, la dépression et l’ostracisme social. Dans certains cas, les personnes souffrant d’acouphènes connaissent des problèmes psychologiques tels que l’anxiété et la dépression.

 

Les acouphènes peuvent également causer des difficultés de concentration, ce qui peut entraîner des problèmes au travail ou à l’école.

 

Dans les cas graves, les acouphènes peuvent interférer avec le sommeil et la concentration au point d’affecter la capacité d’une personne à fonctionner au quotidien.

 

Outre les effets physiques et émotionnels des acouphènes, cette affection peut également avoir un impact négatif sur la vie sociale d’une personne. Les acouphènes s’accompagnant souvent d’une perte d’audition, il peut être difficile pour les personnes qui en souffrent de communiquer avec les autres.

 

femme qui fait face à l'isolement social à cause de son mal de dos chronique

 

Cela peut entraîner un isolement social et un sentiment de solitude. Bien qu’il n’existe aucun remède contre les acouphènes, certains traitements peuvent contribuer à atténuer la gravité des symptômes et à améliorer la qualité de vie. Si vous souffrez de l’une de ces complications, veuillez consulter votre médecin.

 

 

Que faire en cas de Névralgie d’Arnold ?

 

Il existe de nombreuses options thérapeutiques pour traiter la névralgie d’Arnold. Les traitements conventionnels comprennent les médicaments, la chirurgie et la stimulation électrique, tandis que les traitements alternatifs incluent l’acupuncture, les soins chiropratiques et les massages.

 

Les options thérapeutiques conventionnelles

 

Les traitements conventionnels de la névralgie d’Arnold visent généralement à réduire la douleur et l’inflammation. Des médicaments tels que l’ibuprofène et l’acétaminophène peuvent aider à réduire la douleur et l’inflammation.

 

Les infiltrations et la chirurgie est parfois utilisée pour retirer le nerf endommagé. La stimulation électrique peut également être utilisée pour aider à soulager la douleur.

À LIRE :   Névralgie d’Arnold : Cause de mal de tête ? (Que faire ?)

 

infiltration du nerf d'Arnold
Source

 

Les options thérapeutiques alternatives

 

Les traitements alternatifs de la névralgie d’Arnold se concentrent souvent sur l’amélioration de la fonction nerveuse. L’acupuncture peut aider à améliorer la fonction nerveuse en stimulant les points d’acupuncture.

 

acupuncuture cou
Source

 

Les soins chiropratiques peuvent également contribuer à améliorer la fonction nerveuse en ajustant la colonne vertébrale. Le massage peut contribuer à améliorer la circulation et à soulager les tensions musculaires.

 

Consultez dès que possible pour éviter toute complication

 

La névralgie d’Arnold est une affection qui provoque de fortes douleurs au niveau de la tête et du visage. Elle est le plus souvent causée par une lésion du nerf trijumeau, qui est responsable de la sensation dans le visage.

 

Cette affection peut être très débilitante, rendant difficile de manger, de parler ou même d’ouvrir les yeux. Si vous pensez être atteint de la névralgie d’Arnold, il est important de consulter un médecin dès que possible.

 

Un diagnostic et un traitement précoces sont essentiels pour éviter les complications.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 4

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez ce qu'on ne vous jamais dit sur vos douleurs chroniques...