Mal de dos musculaire : Que faire ? (différence avec inflammation)

Mal de dos musculaire : Que faire ? (différence avec inflammation)

La plupart des gens sont confrontés au mal de dos à un moment ou à un autre de leur vie. Il existe deux principaux types de maux de dos : les douleurs mécaniques et les douleurs inflammatoires.

 

Le mal de dos mécanique est causé par une blessure ou un effort, tandis que le mal de dos inflammatoire est causé par une inflammation.

 

Il peut être difficile de faire la différence entre les deux, mais certains signes vous aideront à identifier le type de mal de dos que vous ressentez. Dans cet article, nous allons aborder les différences entre le mal de dos mécanique et le mal de dos inflammatoire.

Anatomie du rachis

 

La colonne vertébrale (ou rachis) est composée de 33 vertèbres, qui sont séparées en 5 régions différentes. La colonne cervicale est composée de 7 vertèbres et est située dans le cou. La colonne thoracique est composée de 12 vertèbres et se trouve dans la poitrine.

 

juxtaposition de vertèbres formant la colonne vertébrale

 

La colonne lombaire est composée de 5 vertèbres et se situe dans le bas du dos. La colonne sacrée, composée de 5 vertèbres, est située à la base de la colonne vertébrale. La colonne coccygienne est composée de 4 vertèbres et se situe tout en bas de la colonne vertébrale

 

  • La moelle épinière : La moelle épinière est un long et fin faisceau de nerfs qui court au milieu de la colonne vertébrale. Elle s’étend du tronc cérébral à la région lombaire de la colonne vertébrale. La moelle épinière transporte les messages entre le cerveau et le reste du corps. Elle contrôle également les mouvements et les sensations du corps.
  • Nerfs rachidiens : Il existe 31 paires de nerfs rachidiens, qui sont répartis en 5 régions différentes. Les nerfs cervicaux sont situés dans le cou. Les nerfs thoraciques sont situés dans la poitrine. Les nerfs lombaires sont situés dans le bas du dos. Les nerfs sacrés sont situés à la base de la colonne vertébrale. Les nerfs coccygiens sont situés à la base de la colonne vertébrale.
À LIRE :   6 étirements du psoas du kiné (et quand éviter de s'étirer)

 

 

Les causes du mal de dos

 

En ce qui concerne le mal de dos, il existe deux types principaux : musculaire et inflammatoire. Le mal de dos musculaire est généralement causé par une surutilisation, une contrainte ou une tension.

 

 

Le mal de dos inflammatoire, quant à lui, est causé par des affections telles que l’arthrite ou la spondylarthrite. Bien qu’il s’agisse de types de douleurs différents, il existe des causes communes aux deux.

 

Voici quelques-unes des causes les plus courantes des douleurs musculaires et inflammatoires du dos :

 

 

Chacun de ces facteurs peut contribuer à l’un ou l’autre type de mal de dos, il est donc important d’en être conscient. Prendre des mesures pour améliorer votre posture, rester actif et réduire le stress peut aider à prévenir le mal de dos.

 

Si vous avez déjà mal au dos, divers traitements comme les exercices, les étirements, les massages et la thermothérapie peuvent vous aider à le soulager.

 

 

Différence entre mal de dos musculaire et inflammatoire

 

Le mal de dos est un problème courant qui touche des personnes de tous âges. Il existe deux principaux types de douleurs dorsales : musculaires et inflammatoires.

 

Le mal de dos musculaire est causé par une surutilisation ou une tension sur les muscles et les tendons du dos. Le mal de dos inflammatoire est causé par des affections telles que l’arthrite, la sténose spinale ou la dégénérescence discale.

 

Le traitement du mal de dos musculaire comprend généralement le repos, la glace et des analgésiques en vente libre.

 

Le traitement du mal de dos inflammatoire peut inclure une thérapie physique, des médicaments, des injections de stéroïdes ou une intervention chirurgicale.

 

Les deux types de mal de dos peuvent souvent être difficiles à distinguer, mais il existe quelques différences essentielles.

 

Le mal de dos musculaire est généralement localisé à une zone et s’aggrave avec l’activité. Le mal de dos inflammatoire est souvent plus répandu et peut parfois s’accompagner de douleur nocturne, de raideur matinale, de fièvre et de perte de poids.

À LIRE :   Constipation et mal de dos : Quel lien ? (explications)

 

 

Si vous n’êtes pas sûr du type de mal de dos que vous ressentez, il est important de consulter un médecin pour obtenir un diagnostic correct. Avec un traitement approprié, la plupart des gens peuvent trouver un soulagement à leur mal de dos.

 

 

Signes et symptômes

 

Le symptôme le plus courant du mal de dos musculaire est une douleur sourde et douloureuse qui s’aggrave avec le mouvement. Les autres signes et symptômes comprennent la raideur, la sensibilité et les spasmes musculaires. Elle est souvent aggravée durant les activités sportives.

 

 

Le mal de dos inflammatoire se caractérise par une rougeur, une chaleur, un gonflement et une raideur. Il est souvent accompagné de fièvre et de frissons. Si vous présentez l’un de ces symptômes, il est important de consulter un médecin afin qu’il puisse diagnostiquer correctement votre état et vous recommander des options de traitement.

 

 

Que faire ?

 

Il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour prévenir le mal de dos musculaire ou inflammatoire, notamment faire de l’exercice régulièrement, maintenir une bonne posture et soulever des objets optimalement.

 

Consulter pour clarifier la source du problème

 

La première étape du traitement du mal de dos consiste à consulter un professionnel de la santé pour identifier la source du problème. Selon la nature de la douleur, elle peut être causée par des problèmes musculaires, des conditions inflammatoires ou d’autres facteurs.

 

medecin examinant l'imagerie medicale du dos de son patient

 

Une fois la source de la douleur déterminée, un plan de traitement peut être élaboré pour traiter le problème sous-jacent.

 

Dans certains cas, le mal de dos peut être causé par une combinaison de facteurs, et une approche multidisciplinaire peut être nécessaire pour obtenir un soulagement.

 

Quelle que soit la cause, cependant, un traitement efficace commence par un diagnostic précis. En travaillant avec un professionnel de la santé pour identifier la source du problème, vous pouvez commencer à élaborer un plan pour soulager votre mal de dos.

 

Traitement des différents types du mal de dos

 

Il existe de nombreuses options de traitement du mal de dos, en fonction de la cause et de la nature du problème. Le mal de dos musculaire peut souvent être traité avec des médicaments antidouleur en vente libre, de la glace, de la chaleur et du repos.

À LIRE :   Le lumbago de A à Z: Bas du dos bloqué, que faire?

 

Si ces traitements n’apportent pas de soulagement, votre médecin peut recommander une thérapie physique ou une intervention chirurgicale.

 

Le mal de dos inflammatoire est généralement traité avec des médicaments anti-inflammatoires, comme l’ibuprofène.

 

médicaments pour la névralgie intercostale

 

Si ces médicaments ne procurent aucun soulagement, votre médecin peut recommander des injections de stéroïdes ou une intervention chirurgicale.

 

Mais il existe des traitements conventionnels qui marchent tout aussi bien !

 

Les stratégies conventionnelles pour votre mal de dos

 

Si le mal de dos chronique est souvent traité par des médicaments, il existe un certain nombre de méthodes conventionnelles qui peuvent apporter un soulagement sans l’utilisation de médicaments. Il s’agit notamment des crèmes et des pommades, de la thermothérapie, de l’automassage avec une balle de tennis, des étirements et des exercices.

 

 

Certaines de ces méthodes peuvent être plus efficaces que d’autres pour certains types de maux de dos. Par exemple, la thérapie par la chaleur peut être plus utile pour les douleurs musculaires du dos, tandis que les étirements et les exercices peuvent être plus bénéfiques pour les douleurs inflammatoires du dos.

 

Cependant, la meilleure approche peut varier selon les individus. Parlez-en à votre médecin ou à votre kinésithérapeute (physiothérapeute) pour déterminer la stratégie qui vous convient le mieux.