Kyste sacro-coccygien : quels sont les causes et les traitements de cette affection ?

Kyste sacro-coccygien : quels sont les causes et les traitements de cette affection ?

 

Le kyste de sacro-coccygien est une affection assez fréquente chez les personnes qui ont une importante pilosité. Il se produit au niveau du sommet du pli interfessier. Chez certains patients, ce kyste peut entrainer une sensation de gêne et même des infections purulentes. Pour se débarrasser du kyste pilonidal, il existe des solutions naturelles et chirurgicales. On fait le point dans cet article.

 

Définition

Les causes qui expliquent l’apparition du kyste sacro-coccygien

Quels sont les symptômes de cette infection au niveau du coccyx ?

Les différents traitements du kyste sacro-coccygien

 

Bonne lecture !

 

 

Définition

 

Le kyste sacro-coccygien ou kyste pilonidal (relatif aux poils) est une infection qui se développe souvent au niveau du coccyx ou de la fente interfessier. Il se caractérise par un petit orifice qui, au fil des ans, peut augmenter en nombre et parfois occasionner des infections gênantes et douloureuses.

 

 

Les causes qui expliquent l’apparition du kyste sacro-coccygien

 

Le kyste sacro-coccygien touche surtout les jeunes à forte pilosité. La prévalence de la maladie est plus importante chez les hommes que chez les femmes.

 

Les causes exactes du kyste sacro-coccygien sont inconnues, mais certains facteurs peuvent être à son origine comme une station assise prolongée, un traumatisme, une intervention chirurgicale au niveau de cette zone, une obésité ou des antécédents familiaux de ce genre de kyste. Il peut être également congénital, c’est-à-dire qu’il est présent dès la naissance.

 

Quand un kyste sacro-coccygien s’installe, les poils poussent à l’envers et s’invaginent sous la peau formant une cavité. Ils se comportent comme un corps étranger et créent une réaction inflammatoire. Le granulome formé prend la forme d’une boule et entraine la formation d’un kyste. Le kyste peut être peu inflammatoire ou infectieux.

 

Des études ont pu constater que certaines maladies peuvent être associées à un kyste sacro-coccygien. Il s’agit de la maladie de Crohn et la maladie de Verneuil.

 

 

Quels sont les symptômes de cette infection au niveau du coccyx ?

 

Le kyste sacro-coccygien se manifeste généralement par un gonflement au niveau du sillon interfessier. Celui-ci reste généralement indolore et n’occasionne aucune gêne.

 

Toutefois, lorsqu’il s’infecte, le patient peut commencer à ressentir une douleur plus ou moins intense et à devenir fiévreux. On constate également la formation d’un nodule sous la peau ainsi que la présence de sang et de pus sur le kyste. La peau au niveau de la zone infectée se durcit.

 

douleurs au coccyx

 

Ces symptômes n’apparaissent que pendant quelques jours. En présence de ces signes, mieux vaut consulter un médecin au plus vite pour obtenir le traitement associé et éviter toutes formes de complications.

 

 

Les différents traitements du kyste sacro-coccygien

 

La meilleure façon de traiter le kyste sacro-coccygien est d’adopter une bonne hygiène. Il est important de se laver régulièrement avec du savon. Si le kyste n’est pas sévère, il existe des traitements naturels qui peuvent vous aider à en venir à bout plus facilement. Sinon, une intervention chirurgicale serait à envisager.

 

Opter pour le naturel pour le kyste sacro-coccygien

 

produits naturels pour le dos

 

Pour traiter le kyste sacro-coccygien de façon naturelle, voici quelques recommandations.

 

L’huile d’arbre à thé

 

Cette huile comporte une quantité importante d’antioxydants. Ces derniers limitent la réaction inflammatoire au niveau du kyste. L’huile d’arbre à thé possède aussi des propriétés antifongiques et antibactériennes. Grâce à cela, elle diminue les risques d’infection et sèche rapidement l’inflammation.

 

Quant à son application, il vous faut 2 à 3 gouttes de cette huile, un coton et un pansement. Si nécessaire, faites-vous aider par une autre personne. Mettez de l’huile d’arbre à thé sur un coton et mettez-le sur le kyste, puis mettez un pansement et laissez agir. Vous devez le faire deux à trois fois par jour jusqu’à ce que le kyste disparaisse.

 

Le bicarbonate de soude et vinaigre blanc

 

Le bicarbonate de soude et le vinaigre blanc possèdent tous les deux une propriété antimicrobienne assez puissante. Ils permettent ainsi de désinfecter la zone infectée. Également, le bicarbonate de soude réduit l’inflammation et soulage la peau.

 

Pour leur utilisation, mélangez les ingrédients jusqu’à ce que vous obteniez une pâte. Puis, appliquez cette pâte sur le kyste et laissez agir. Après 15 à 20 minutes, rincez avec de l’eau tiède. Vous devez appliquer ce remède une fois par jour jusqu’à ce que vous obteniez un résultat satisfaisant.

 

L’huile de ricin

 

L’huile de ricin est dotée de grandes propriétés anti-inflammatoires. Elle est capable d’atténuer rapidement la tuméfaction au cours du kyste. Elle comporte aussi des composants antibactériens : parfaits pour lutter contre l’infection.

 

Pour une meilleure utilisation, vous allez faire un petit massage sur la zone infectée avec de l’huile de ricin et laissez-la agir pendant un moment. Si vous préférez, vous pouvez aussi tremper un coton dans l’huile et le mettre sur le kyste, puis le couvrir avec un pansement. Appliquez ce remède deux à trois fois par jour. Vous pouvez arrêter le traitement une fois que le kyste disparaît.

 

Le miel et cannelle pour traiter le kyste sacro-coccygien

 

Le miel est réputé par ses propriétés anti-inflammatoires. Il possède également des pouvoirs antiseptiques pouvant réduire et soulager les symptômes liés au kyste sacro-coccygien.

 

La cannelle, quant à elle, dispose d’une puissante propriété antimicrobienne. Elle favorise la régénération des tissus et accélère ainsi la guérison de l’infection. Ces deux ingrédients forment un remède parfait contre le kyste pilonidal.

 

Pour former la pâte, il vous faut 2 cuillères à soupe de miel mélangées avec une demi-cuillère à café de poudre de cannelle. Mettez cette pâte sur la zone infectée et laissez-la agir assez longtemps. Vous allez l’appliquer une ou deux fois par jour pendant quelques jours et observez les résultats.

 

L’huile de coco

 

L’huile de coco est un antibactérien et antifongique naturel fréquemment utilisé depuis longtemps. Elle aide à apaiser l’inflammation et à nourrir la peau concernée par sa composition en acides gras sains.

 

Pour ce faire, vous devez vous munir d’une demi-cuillère à café d’huile de coco. Faites fondre l’huile et appliquez-la soigneusement sur le kyste et laissez-la agir. Il est recommandé d’appliquer ce traitement deux fois par jour jusqu’à la guérison du kyste.

 

Le thé noir

 

Le thé noir calme les douleurs ainsi que l’inflammation en raison de sa composition en flavonoïdes qui sont un antioxydant très puissant. Ce thé est également un agent antibactérien. Il aide ainsi à réduire l’infection.

 

Afin de profiter de ses bienfaits, prenez un sachet de thé noir chaud et appliquez-le sur le kyste. Si vous n’en avez pas, vous pouvez utiliser un thé vert. Faites ce même geste trois à quatre fois par jour jusqu’à ce que vous soyez satisfait du résultat.

 

La chirurgie pour traiter un kyste pilonidal

 

Dans le cadre du traitement du kyste sacro-coccygien, certaines personnes choisissent une ablation du kyste au moyen d’une intervention chirurgicale. Il s’agit d’une chirurgie ambulatoire : la durée de l’hospitalisation ne dure qu’une journée.

 

ablation chirurgical du kyste sacrococcygien
Source

 

Avant d’arriver à la clinique, le patient doit prendre une douche complète. Pour les personnes à forte pilosité, il est important de faire une dépilation autour du sillon fessier avec des crèmes dépilatoires la veille de l’intervention.

 

L’ablation du kyste sacro-coccygien se fait sous anesthésie générale et dure environ une vingtaine de minutes. Le patient sera allongé sur son ventre. Une fois l’intervention terminée, il sera transféré en salle de réveil puis dans une chambre après une heure. Après quelques heures, il pourra rentrer à son domicile. Il pourra aussi reprendre une alimentation normale le soir même de l’opération.

 

Après l’intervention, il va falloir faire un pansement quotidien. Pensez donc à faire venir un infirmier pour le faire chez vous jusqu’à la cicatrisation totale de la plaie. L’idéal est de trouver quelqu’un avant même la chirurgie.

 


 

Vous n'avez toujours pas trouvé de réponses à vos questions ?

 

Et si je vous proposais 36 façons naturelles de soulager un mal de dos rapidement ? (Oui oui, 36 !!!)

 

soulager un mal de dos rapidement

 

Consultez l'article suivant : Comment soulager un mal de dos rapidement : 36 conseils