Nerf sciatique et douleur au pied : quel lien ? (explications)

Nerf sciatique et douleur au pied : quel lien ? (explications)

Le nerf sciatique est le plus gros nerf du corps. Il est également le principal nerf des membres inférieurs. La sciatique ou la névralgie sciatique est la pathologie la plus fréquente du nerf sciatique. Elle est responsable de douleur, de perte de sensibilité et d’impotence fonctionnelle sur certaines parties ou sur la totalité du membre inférieur concerné. Dans cet article, nous allons voir de plus près ce que c’est le nerf sciatique et quel est son lien avec les douleurs au pied.

Définition et anatomie

 

Le nerf sciatique est un nerf mixte. Il se composent à la fois de fibres motrices (responsables de la flexion du genou et de la cheville) et de fibres sensorielles (responsables des sensations de la partie postéro externe de la jambe et l’ensemble du pied).

 

anatomie du nerf sciatique
Source

 

Le nerf sciatique est le nerf le plus long et le plus volumineux du corps.

 

De chaque côté des membres inférieurs, les racines du nerf sciatique prennent naissance dans le bas du dos. Une fois le plexus formé, il se déplace ensuite à travers le bassin, la fesse, pour atteindre de la cuisse.

 

Arrivé à l’intérieur de la cuisse, le nerf descend verticalement, le long du muscle semi-tendineux pour parvenir au genou. C’est là qu’il se ramifie en deux branches principales : le nerf tibial et le nerf fibulaire commun. Le premier innerve la partie postérieure de jambe, la cheville et la plante du pied. Quant au second, il innerve le dos du pied.

 

Pour plus de détail, cliquez ici.

 

Le terme « sciatique » est couramment utilisé pour décrire toute douleur, troubles moteurs et troubles sensitifs qui apparaissent sur les zones de trajectoire du nerf sciatique.

À LIRE :   Nerf sciatique coincé : est-ce possible ? (Explication réelle)

 

sciatique
Source

 

Les symptômes peuvent se ressentir n’importe où le long du trajet du nerf sciatique : dans le bas du dos, dans la hanche, dans la fesse, le long de la jambe, dans le pied et même jusqu’aux orteils.

 

Les gens décrivent la douleur sciatique de différentes manières. Certaines personnes parlent de douleur aiguë et lancinante. D’autres, en revanche, parlent de sensations à type de brulure, de décharge électrique ou de coup de poignard. Si vous voulez en savoir plus, allez sur cette page.

 

 

Les causes d’une douleur sciatique

 

La sciatique est généralement la conséquence d’une irritation, d’une inflammation, d’un pincement ou d’une compression d’un ou de quelques nerfs spinaux dans la région lombaire.

 

Plusieurs facteurs peuvent entrer en jeu dans la survenue de la sciatique.

 

  • Luxation de la hanche (malformation de l’articulation de la hanche).
  • Fracture du bassin.
  • Syndrome du piriforme (douleur au niveau des fesses).
  • Tassement vertébral (fracture de la colonne vertébrale).
  • Mauvaise injection médicamenteuse.

 

sciatique
Source

 

Parmi ces nombreuses causes probables, la hernie discale est la cause la plus fréquente de la sciatique. Les disques sont les coussinets d’amortissement entre chaque vertèbre de la colonne vertébrale.

 

La pression des vertèbres peut faire gonfler (hernie) le centre d’un disque semblable à un gel à travers une faiblesse de sa paroi externe. Lorsqu’une hernie discale touche une vertèbre du bas du dos, elle peut appuyer sur le nerf sciatique.

 

 

Les symptômes de la sciatique

 

Les symptômes de la sciatique sont multiples.

 

douleur à la hanche
Source

 

  • Douleur modérée à sévère dans le bas du dos, les fesses et le long de la jambe.
  • Engourdissement dans le bas du dos, les fesses, les jambes ou les pieds.
  • Faiblesse musculaire dans la cuisse ou la jambe.
  • Perte de contrôle des intestins et de la vessie.
  • Douleur au pied: elle peut se manifester Sensation d’épingles et d’aiguilles dans les jambes, les orteils ou les pieds.
À LIRE :   Sciatique : cause psychologique (et si c'était le stress ?)

 

La douleur peut être constante ou peut aller et venir. Elle peut s’aggraver lorsque le patient reste assis ou debout pendant de longues périodes, lorsqu’il se lève et lorsqu’il tord le haut du corps (surtout si la cause de la sciatique est discale). Un mouvement corporel forcé et soudain, comme une toux ou un éternuement, peut également être douloureux.

 

 

Orteils engourdis et douleurs au pied : quel lien avec la sciatique ?

 

Le nerf sciatique envoie des signaux sensitifs (aide à ressentir des sensations dans vos jambes) et moteurs (aide les muscles de vos jambes et de vos pieds à bouger), aux membres inférieurs.

 

Une irritation du nerf sciatique perturbe l’influx nerveux dans cette zone d’où l’apparition des douleurs, des paresthésies, etc. C’est de là que vient aussi la douleur au pied. Cette dernière peut se faire sentir au niveau du talon et sur le devant. Elle peut se manifester de façon isolée ou, dans certains cas s’associer à une douleur au mollet, dans la cuisse et dans la région lombaire.

 

douleur au pied
Source

 

Le patient peut aussi ressentir d’autres symptômes, tels que : des engourdissements, une sensation de choc électrique, de la faiblesse, etc.

 

 

Que faire alors ?

 

Il faut d’abord consulter et clarifier le diagnostic, afin d’être sûr que la douleur provient bien d’une sciatique et non d’autres atteintes. En effet, des pathologies comme le névrome de morton, le diabète, une métatarsalgie, ou autre peuvent engendrer de la douleur au pied.

À LIRE :   Comment soulager le nerf sciatique naturellement ? 7 solutions

 

.valuation pour douleur au pied
Source

 

La sciatique peut être identifiée grâce à une auscultation médicale, à l’aide d’examen clinique et surtout d’examens d’imageries (radiographie du rachis, scanner, IRM.).

 

En ce qui concerne le traitement, il repose en premier lieu sur la prise d’antalgiques, d’anti-inflammatoires non stéroïdiens et de myorelaxants.

 

En cas de douleur persistante, le médecin prescrit l’infiltration de corticoïde. C’est une forme d’antalgique efficace sur le long terme. Elle peut faire effet jusqu’à 6 semaines.

 

La kinésithérapie (physiothérapie) est aussi une approche très utilisée pour traiter la sciatique. Beaucoup de médecins la recommandent.

 

Et enfin, il y a le traitement chirurgical. On le propose en derniers recours lorsqu’aucun des traitements habituels n’a pas pu réussir à soulager les symptômes et à guérir la maladie. On l’applique aussi devant les situations de récidive de la sciatique ou de paralysie du membre inférieur touché.

 

 

Références

 

https://www.lombafit.com/nerf-sciatique/

https://www.lombafit.com/sciatique-a-z/

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?