mal de dos et acupuncture

Inflammation du nerf sciatique et acupuncture : Efficace ?

Vous avez des douleurs, des engourdissements ou des picotements à la fesse ou derrière la jambe qui surviennent de manière répétée ? Il est très probable qu’une irritation ou une inflammation de votre nerf sciatique se cache derrière vos symptômes. On appelle cela une « névralgie sciatique », ou « sciatique » tout court !

Rassurez-vous, la sciatique est une affection généralement bénigne et le plus souvent due à une hernie discale lombaire qui comprime une ou plusieurs racines nerveuses du nerf sciatique. Ses symptômes régressent habituellement de manière spontanée en quelques semaines.

Le traitement de la sciatique repose essentiellement sur la prise en charge des symptômes, particulièrement des douleurs qui sont parfois très intenses.

Dans le présent article, nous allons parler de l’acupuncture, l’une des nombreuses méthodes utilisées pour soulager les douleurs liées à l’inflammation du nerf sciatique.

Untitled - November 5, 2022
Untitled - November 5, 2022

Nerf sciatique : rappel anatomique

Notre colonne vertébrale, ou « rachis », est formée de 33 vertèbres empilées les unes sur les autres et séparées par des disques intervertébraux. Au niveau du rachis lombaire, on compte 5 volumineuses vertèbres (de haut en bas) : L1, L2, L3, L4 et L5.

anatomie de la colonne lombaire
Source

De chaque côté de ces 5 vertèbres lombaires émergent des racines nerveuses provenant de la moelle épinière (partie de notre système nerveux central qui [entre autres] transmet les messages nerveux du cerveau vers toutes les parties du corps).

Ces racines nerveuses forment alors plusieurs nerfs destinés à donner de la sensibilité et/ou de la motricité à différents territoires.

Parmi ces nerfs, le nerf sciatique, le plus volumineux et le plus long nerf du corps humain ! Celui-ci passe en dessous du muscle piriforme (consulter l’article : syndrome du piriforme) et en dessus du muscle jumeau supérieur, traverse les muscles de la région fessière (notamment le grand fessier, les jumeaux supérieur et inférieur, le carré fémoral et l’obturateur interne), puis descend le long de la cuisse, du mollet et du pied pour arriver jusqu’aux orteils.

Son rôle est d’assurer, grâce ses différentes branches, l’innervation motrice et sensitive de l’ensemble du membre inférieur. Autrement dit, c’est grâce au nerf sciatique que nous pouvons bouger notre jambe et avoir des sensations au niveau de celle-ci (percevoir le chaud, le froid, la douleur…).

À LIRE :   Sciatique et voiture : conduire sans douleur (conseil)

Pour connaître en détail l’anatomie du nerf sciatique et ses fonctions, consultez l’article suivant.

Zoom sur la sciatique

La névralgie sciatique est une douleur au niveau du membre inférieur qui suit le trajet du nerf sciatique. Cette douleur est due à une inflammation ou une irritation d’une ou plusieurs racines nerveuses de ce nerf, généralement par une compression de celui-ci par une protrusion ou une hernie discale lombaire.

Outre la hernie discale, d’autres pathologies peuvent provoquer une inflammation du nerf sciatique :

  • L’arthrose zygapophysaire ;
  • La sacro-iliite (inflammation de l’articulation sacro-iliaque) ;
  • Le syndrome du piriforme.

Pour tout savoir sur la sciatique (ses causes, ses symptômes, ses traitements…), consultez l’article suivant.

Traitements de la sciatique

La prise en charge de la sciatique repose essentiellement sur le traitement des douleurs, notamment grâce à :

  • L’application de froid ou de chaud (consultez l’article suivant pour savoir comment choisir entre le chaud et le froid en cas de douleurs liées à une sciatique).
  • Les médicaments: antalgiques et anti-inflammatoires non stéroïdiens pour soulager les douleurs, myorelaxants pour lutter contre les tensions musculaires…
  • Les infiltrations de corticoïdes (anti-inflammatoires stéroïdiens) : injection de cortisone directement au voisinage de la racine nerveuse irritée pour y réduire l’inflammation et les douleurs.
  • La kinésithérapie et l’ostéopathie: traction lombaire, exercices, méthode McKenzie, massages, techniques de manipulation…
  • La chirurgie: elle consiste à lever la compression du nerf sciatique ou de ses racines nerveuses (la cure d’une hernie discale par exemple).
  • Les remèdes de grand-mère : les tisanes à base de plantes médicinales aux vertus anti-inflammatoires et antalgiques, certaines huiles essentielles apaisantes…
  • Les thérapies antistress : notamment la méditation pleine conscience et la sophrologie.
  • L’acupuncture : pratique complémentaire issue de la médecine traditionnelle chinoise que de nombreuses personnes souffrant de sciatique recommandent pour ses bienfaits contre les douleurs, les tensions musculaires et le stress.

L’acupuncture, efficace pour une inflammation du nerf sciatique ?

Parmi les nombreuses options thérapeutiques dont on dispose pour traiter la sciatique, l’acupuncture. Zoom sur cette pratique ancestrale ventée par nombre de patients souffrant de sciatique !

Qu’est-ce que l’acupuncture ?

L’acupuncture est une branche de la médecine traditionnelle chinoise qui aurait été introduite en Europe au 16ème siècle sans connaître une reconnaissance internationale jusqu’au 20ème siècle.

À LIRE :   Comment soulager le nerf sciatique naturellement ? 7 solutions
points d'acupression
Source

Cette pratique ancestrale est fondée sur le rétablissement dans le corps d’une circulation harmonieuse du Qi, l’énergie vitale du corps. Cette bonne circulation énergétique serait, selon les spécialistes d’acupuncture, essentielle à l’équilibre du corps et la bonne santé.

En pratique, l’acupuncteur implante de fines aiguilles inoxydables dans des parties précises du corps appelés « points d’acupuncture » pour influer sur le « Yin » et le « Yang » (symbolisant les deux parties opposées d’un même phénomène) dans un but thérapeutique.

Les points d’acupuncture, qui sont au nombre de 361 (répartis sur 14 méridiens), peuvent se situer sur des trajets sanguins, lymphatiques, dermiques ou encore nerveux (notamment sur le trajet du nerf sciatique).

Acupuncture pour soulager la sciatique

Dans le cas spécifique d’une irritation ou inflammation du nerf sciatique, plusieurs séances de 15 à 20 minutes d’acupuncture peuvent être prescrites.

acupuncture
Source

De nombreux patients rapportent une diminution significative de leurs douleurs dès la première séance, mais chaque patient répond différemment au traitement. D’ailleurs, ce dernier doit être personnalisé, c’est-à-dire adapté à la pathologie du patient et à ses spécificités individuelles.

D’après les praticiens, cette thérapie traditionnelle chinoise aide à soulager les symptômes de la sciatique grâce aux effets suivants :

  • Libération d’endorphines: les différentes techniques d’acupuncture peuvent permettre de libérer des molécules chimiques impliquées dans la lutte contre la douleur dans le corps qu’on appelle « endorphines » (ou « morphine endogène »). Ces endorphines sont également impliquées dans les sensations de bonheur et de plaisir, d’où l’état de plénitude et de bien-être rapporté par les patients après une séance d’acupuncture.
  • Relâchement des tensions musculaires douloureuses: notamment en cas de syndrome du piriforme où les douleurs sciatiques sont dues à une contracture du muscle piriforme (que traverse le nerf sciatique).
  • Augmentation de l’amplitude des mouvements (qui est restreinte à cause des douleurs).
  • Réduction du stress et de l’anxiété : rappelons que la gestion du stress occupe une place importante dans la prise en charge de la sciatique (le stress augmente la perception des douleurs).

Conclusion

L’acupuncture est une branche de la médecine traditionnelle chinoise qui peut être envisagée en cas de sciatique, particulièrement si cette dernière est secondaire à un syndrome du piriforme.

Bien que de nombreuses personnes souffrant de sciatique ressentent un soulagement de leurs douleurs grâce à l’acupuncture, aucune preuve scientifique n’a été fournie pour confirmer l’efficacité de cette pratique dans la prise en chaque de cette pathologie.

À LIRE :   Pommade pour sciatique : Efficace ? (Options et alternatives)

L’acupuncture reste donc une méthode complémentaire, c’est-à-dire qu’elle ne doit être envisagée qu’en complément d’une prise en charge médicale en bonne et due forme auprès d’un professionnel de santé qualifié.

Ressources

Références

[1] B. M. Berman, H. M. Langevin, C. M. Witt, et R. Dubner, « Acupuncture for chronic low back pain », New England Journal of Medicine, vol. 363, no 5, p. 454‑461, 2010.

[2] M. W. Tulder, D. C. Cherkin, B. Berman, L. Lao, et B. W. Koes, « Acupuncture for low back pain. », The Cochrane Database of Systematic Reviews, no 2, p. CD001351‑CD001351, 2000.

[3] « Acupuncture pour douleur au nerf sciatique | Clinique Lajeunesse », 28 septembre 2020. https://cliniquedacupuncturelajeunesse.com/acupuncture-pourquoi-consulter/nerf-sciatique/ (consulté le 18 novembre 2022).

[4] E. Manheimer, A. White, B. Berman, K. Forys, et E. Ernst, « Meta-analysis: acupuncture for low back pain », Annals of internal medicine, vol. 142, no 8, p. 651‑663, 2005.

[5] J.-C. Goussard, « Syndrome du piriforme », in Réflexions autour du bassin, Springer, 2011, p. 47‑61.

[6] G. Edelist, A. E. Gross, et F. Langer, « Treatment of low back pain with acupuncture », Canadian Anaesthetists’ Society Journal, vol. 23, no 3, p. 303‑306, 1976.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs / 5. Nombre de votes

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez ce qu'on ne vous jamais dit sur vos douleurs chroniques...