entorse cervicale

Raideur dans la nuque et cancer : Quel lien ? (Quand s’inquiéter ?)

Avez-vous une raideur de la nuque ? Est-ce qu’elle persiste plus d’un jour ou deux ? Vous vous demandez peut-être s’il existe un lien entre la raideur de la nuque et le cancer.

 

Après tout, ces deux maladies peuvent être assez débilitantes. Dans cet article, nous allons explorer le lien entre ces deux pathologies et vous aider à déterminer quand vous devez vous inquiéter.

Anatomie de la colonne cervicale

 

La colonne cervicale est constituée de sept os, ou vertèbres, empilés les uns sur les autres. Les vertèbres sont séparées par des coussins de tissu appelés disques intervertébraux.

 

La colonne cervicale supporte le poids de la tête et permet une certaine amplitude de mouvement, notamment la rotation de la tête d’un côté à l’autre et le hochement de tête de haut en bas.

 

Les os de la colonne cervicale sont reliés les uns aux autres par une série de ligaments solides. Entre les vertèbres se trouvent des facettes articulaires, qui permettent aux vertèbres de bouger légèrement et de se plier.

 

La moelle épinière passe au milieu de la colonne vertébrale, entourée par le canal rachidien. La moelle épinière transporte les messages entre le cerveau et le reste du corps.

 

À LIRE :   Douleur cervicale : Que faire ? (19 solutions approuvées)

 

Les os, les ligaments et les muscles de la colonne cervicale travaillent ensemble pour protéger la moelle épinière et permettre une grande amplitude de mouvement. Lorsqu’une de ces structures est endommagée, elle peut provoquer une douleur, un engourdissement ou une faiblesse dans le cou ou les bras.

 

anatomie des vertèbres cervicales
Source

 

Zoom sur les douleurs dans la nuque

 

L’une des plaintes les plus courantes que les médecins entendent est souvent « J’ai une douleur au cou ». En effet, la douleur dans la nuque est une affection très courante qui peut être causée par une variété de facteurs.

 

Dans la plupart des cas, il s’agit d’un symptôme bénin et autolimité, dû à l’activation des récepteurs nociceptifs mécano sensibles contenus dans les structures cervicales elles-mêmes. Cependant, diverses conditions peuvent provoquer ou exacerber les douleurs cervicales, telles que :

 

À LIRE :   Arthrose cervicale: Complications possibles (Est-ce grave ?)

 

  • Une mauvaise posture au travail ou à l’étude (par exemple, garder la tête penchée en avant pendant trop longtemps)

 

  • Une mauvaise position de sommeil : Par exemple la tête reposant sur un oreiller trop haut ou trop bas.

 

douleur au cou causée par une hernie cervicale

 

  • Le coup du lapin : il est causé par un mouvement rapide et violent de la tête, par exemple lors d’un accident de voiture.

 

  • Tension musculaire : due au stress au travail ou à des problèmes personnels.

 

 

  • Les maladies dégénératives de la colonne vertébrale : arthrose, hernie discale etc.

 

  • Radiculopathie : affection causée par la compression d’une ou de plusieurs parties du corps.

 

névralgie cervico-brachiale

 

  • Cancer : bien qu’il ne s’agisse pas d’une cause fréquente de douleur du cou, il est l’une des causes potentielles.

 

 

Raideur dans la nuque et cancer : Quel lien ?

 

Bien que le cancer soit relativement rare, il est une cause possible de raideur du cou. Certains types de cancer, comme ceux qui touchent les oreilles, le nez et la gorge (ORL), peuvent faire gonfler et enflammer les muscles du cou.

 

Cela peut entraîner une douleur, une sensibilité et une raideur de la nuque.

 

Certains cancers, comme le lymphome ou la leucémie, peuvent provoquer des douleurs et une gêne dans le cou et la nuque.

 

D’autres cancers, comme le cancer du pancréas, peuvent provoquer une compression de la moelle épinière, entraînant une douleur, un engourdissement ou une faiblesse dans les bras et les jambes et peuvent irradier vers le cou.

 

Lorsque la raideur du cou s’accompagne d’autres symptômes inquiétants, tels qu’une bosse, des taches rouges ou blanches dans la bouche, des difficultés à avaler, un mal de gorge ou d’oreille persistant, ou encore des sinus bouchés et des saignements de nez, il est important de consulter un médecin afin d’explorer davantage votre cas.

 

Plusieurs tests peuvent être utilisés pour préciser le diagnostic et déterminer le meilleur traitement. Les tests permettant de clarifier le diagnostic sont :

 

IRM (imagerie par résonance magnétique)

 

L’IRM est un outil de diagnostic puissant qui utilise des champs magnétiques et des ondes radio pour créer des images détaillées du corps humain.

 

À LIRE :   IRM cervical : Tout savoir sur cette imagerie

 

L’IRM est unique par sa capacité à produire des images haute résolution des tissus mous et des os, ce qui en fait un outil précieux pour le diagnostic d’un large éventail de pathologies, notamment les cancers.

 

Interpretation IRM cou
Source

 

La biopsie

 

Une biopsie est une procédure médicale au cours de laquelle un petit échantillon de tissu est prélevé sur le corps pour être examiné.

 

Les biopsies sont réalisées pour diverses raisons, notamment pour diagnostiquer un cancer, déterminer la cause d’une infection et évaluer les dommages causés par une blessure par balle. Le type de biopsie pratiqué dépend de la localisation du tissu à prélever.

 

Le petscan

 

Les Petscans sont utilisés pour étudier les fonctions corporelles au niveau cellulaire. Ils fonctionnent en suivant le mouvement des positrons, qui sont émis par un traceur radioactif.

 

Le traceur est injecté dans le corps et les positrons voyagent dans la circulation sanguine jusqu’aux cellules qui se divisent activement.

 

Une fois qu’ils ont atteint ces cellules, les positrons entrent en collision avec les électrons, produisant des paires de cônes. Ces paires sont détectées par le petscan, qui produit des images montrant comment le traceur est distribué dans le corps.

 

Les petscans peuvent être utilisés pour détecter les cellules cancéreuses, étudier les problèmes cardiaques et l’activité cérébrale. Ils sont sûrs et indolores, et fournissent des informations cruciales qui peuvent aider les médecins à diagnostiquer et à traiter diverses affections.

 

 

Raideur dans la nuque et cancer : Quand s’inquiéter ?

 

Il existe un certain nombre d’autres signes et symptômes du cancer que les patients doivent connaître. Il s’agit notamment de :

 

  • Une perte de poids inexpliquée
  • Une douleur qui n’est pas d’origine mécanique, telle qu’une douleur lancinante, une brûlure ou une sensation d’oppression
  • Des sueurs nocturnes
  • Des modifications de la peau, telles que des rougeurs, des gonflements, des plaies qui ne guérissent pas ou des changements de couleur de la peau
  • Des changements dans les habitudes de l’intestin ou de la vessie
  • Une fatigue ou un malaise
  • La fièvre
  • Une immunosuppression

 

symptômes de névralgie cervico-brachiale

 

 

Conclusion

 

Si vous présentez l’un des symptômes cités ci-dessus, il est important de consulter votre médecin pour une évaluation plus approfondie.

 

Bien que ces signes et symptômes puissent être causés par un certain nombre d’affections bénignes, ils peuvent également être le signe d’un cancer. Une détection et un diagnostic précoces sont essentiels au succès du traitement du cancer.

 

Références

  1. https://www.medisite.fr/cancer-quel-est-le-lien-entre-douleurs-dans-le-cou-et-cancer.1020709.46.html
  2. https://www.hug.ch/sites/hde/files/atelier_mpr/cervicalgies_non_traumatiques_nissen.pdf

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Douleurs physiques : Mini consultation gratuite

Répondez à ce court questionnaire en ligne pour bénéficier de recommandations spécifiques à VOTRE situation.