Sciatique tronquée : Définition (différence avec sciatique)

Sciatique tronquée : Définition (différence avec sciatique)

La sciatique est une affection qui peut causer une grande douleur dans le bas du dos et les jambes. Cependant, il existe une autre affection appelée sciatique tronquée qui peut être tout aussi douloureuse, mais qui est souvent confondue avec la sciatique.

 

Dans cet article, nous allons discuter de la définition de la sciatique tronquée et de la manière dont elle diffère de la sciatique. Nous vous donnerons également des conseils pour soulager la douleur associée à cette affection.

Qu’est-ce qu’une sciatique tronquée ?

 

La sciatique est une affection courante qui provoque des douleurs dans le bas du dos et les jambes. La douleur est causée par une pression sur le nerf sciatique, qui va du bas du dos aux pieds.

 

anatomie du nerf sciatique
Source

 

La sciatique tronquée est un type de sciatique qui se manifeste lorsque la douleur ne s’étend pas jusqu’à la jambe. Elle s’arrête plutôt au niveau de la fesse ou du genou.

 

Si la douleur s’arrête au niveau des fesses, on parle parfois de sciatique fessière, mais ce n’est pas un terme médical. Certaines personnes peuvent souffrir d’une sciatique tronquée d’un seul côté du corps, tandis que d’autres peuvent la ressentir des deux côtés.

 

 

La différence entre la sciatique tronquée et la sciatique conventionnelle

 

Le terme sciatique est le plus souvent utilisé pour décrire une douleur qui irradie le long du nerf sciatique, qui part du bas du dos et descend le long de la jambe. La sciatique prend généralement naissance dans le bas du dos et peut s’étendre jusqu’aux orteils.

 

Pour tout savoir sur la sciatique, consultez l’article suivant.

 

Cependant, dans certains cas, la douleur peut ne pas s’étendre sur toute la longueur de la jambe. C’est ce qu’on appelle une sciatique tronquée.

 

sciatique
Source

 

On parle de sciatique tronquée lorsque la douleur s’arrête au niveau de la fesse ou du genou. Lorsque la douleur s’arrête à la fesse, on parle parfois de sciatique fessière, mais ce n’est pas un terme médical.

À LIRE :   Soulager une sciatique en 60 secondes : est-ce possible ? (Vraie solution)

 

La sciatique tronquée est moins fréquente que la sciatique classique, qui s’étend jusqu’au pied. Cependant, les deux types de sciatique peuvent être extrêmement douloureux et débilitants.

 

 

Quels sont les symptômes de la sciatique tronquée ?

 

La sciatique tronquée est une affection qui résulte de la compression du nerf sciatique. Ce nerf part du bas du dos et descend le long des jambes.

 

La plupart des personnes atteintes de sciatique tronquée ressentent une douleur dans le bas du dos et la fesse, mais la douleur peut également s’étendre à la cuisse ou au genou.

 

Le symptôme le plus courant est une douleur dans le bas du dos ou la fesse, mais elle peut aussi s’étendre à la cuisse ou au genou.

 

La douleur est généralement plus intense en position assise ou debout pendant de longues périodes, et la toux ou les éternuements peuvent également l’aggraver.

 

Certaines personnes peuvent également ressentir un engourdissement ou des picotements, mais cela est moins fréquent. Si vous ressentez l’un de ces symptômes, il est important de consulter un médecin afin qu’il puisse diagnostiquer et traiter le problème sous-jacent.

 

 

Quels sont les causes de la sciatique tronquée ?

 

La sciatique tronquée est généralement causée par une pression sur le nerf sciatique. Ce nerf part du bas du dos et descend le long des jambes. La compression du nerf peut être causée par divers facteurs, comme :

 

  • Une hernie discale ;
  • Une arthrite (arthrose lombaire, arthrose facettaire, arthrose zygapophysaire) ;
  • Une tumeur ;
  • Un accident vasculaire cérébral ;
  • Une inflammation des muscles ou des ligaments.

 

sciatique
Source

 

Si vous souffrez de sciatique tronquée, il est important de consulter un médecin afin qu’il puisse diagnostiquer et traiter le problème sous-jacent.

À LIRE :   Comment masser le nerf sciatique ? (explication d'un kiné)

 

 

Comment soigner une sciatique tronquée ?

 

Le traitement de la sciatique tronquée dépend de la cause sous-jacente. De manière générale, il sera nécessaire de suivre un traitement médical. En absence de réponse aux traitement conservateur, on optera pour des stratégies plus invasives (comme l’infiltration ou la chirurgie).

 

Il existe plusieurs options de traitement pour soulager les symptômes de sciatique :

 

ostéopathie
Source

 

  • Repos : le repos est l’un des meilleurs traitements pour soulager la douleur associée à la sciatique. Il est important de ne pas surmener les muscles ou les ligaments enflés et de leur laisser le temps de se guérir.

 

  • Exercice : l’exercice peut aider à étirer les muscles et à soulager la douleur. Les exercices qui sont particulièrement bénéfiques pour les personnes atteintes de sciatique tronquée sont ceux qui renforcent le bas du dos et les abdominaux. Il faut idéalement être suivi par un professionnel de santé pour optimiser les résultats.

 

  • Massage : un massage du bas du dos peut aider à détendre les muscles et à réduire la douleur. Vous pouvez demander à un professionnel de vous masser, ou bien vous pouvez le faire vous-même (balle de tennis, pistolet de massage, etc.) en suivant les recommandations médicales.

 

  • Traitement médical : si la sciatique est causée par une inflammation des muscles ou des ligaments, il est important de consulter un médecin afin qu’il puisse prescrire des anti-inflammatoires ou d’autres médicaments pour soulager la douleur.

 

  • Kinésithérapie (physiothérapie) : La kinésithérapie est une autre option de traitement qui peut aider à soulager la douleur associée à la sciatique tronquée. La kinésithérapie vise à étirer les muscles et à améliorer la mobilité. Les séances de kinésithérapie peuvent être effectuées par un professionnel ou chez soi (via des exercices à domicile).

 

  • Acupuncture : L’acupuncture est une technique de traitement alternative qui peut aider à soulager la douleur associée à la sciatique tronquée. L’acupuncture consiste à insérer des aiguilles dans les points stratégiques du corps afin de réduire la douleur. Elle n’est pas supportée par des évidences scientifiques concrètes, mais semble aider plusieurs patients.
À LIRE :   Sciatique paralysante : Opération (indication et récupération)

 

  • Yoga : Le yoga est une autre option de traitement naturel qui peut aider à soulager la douleur associée à la sciatique tronquée. Le yoga vise à étirer et renforcer les muscles, ce qui peut aider à réduire la douleur. Il est important de consulter un professionnel, et cesser lorsque la douleur s’aggrave.

 

  • Chirurgie : dans les cas extrêmes, il se peut que la sciatique provienne d’une atteinte sérieuse ou ne réponde pas aux traitements conservateurs. Dans cette optique, il peut être nécessaire de subir une chirurgie pour soulager la douleur et reprendre ses activités.

 

 

En conclusion

 

La sciatique tronquée est une affection douloureuse qui peut être causée par différentes causes, telles qu’une hernie discale, de l’arthrite, une tumeur ou un accident vasculaire cérébral.

 

Le traitement de la sciatique tronquée dépend de la cause sous-jacente, mais il existe plusieurs moyens de soulager la douleur associée à cette maladie. Si vous souffrez d’une sciatique tronquée, il est important de consulter un médecin afin qu’il puisse diagnostiquer et traiter le problème sous-jacent.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?