personnes agées

Troubles de l’équilibre chez les personnes âgées : quelles causes ?

Les troubles de l’équilibre chez les personnes âgées constituent l’un des motifs de consultation les plus fréquents en médecine générale. Il s’agit, compte tenu de ses répercussions fonctionnelles, physiques et psychiques parfois dramatiques, d’un important problème de santé publique.

A quoi sont dus ces troubles ? Et quelles solutions peuvent être envisagées pour leur prise en charge ? Réponse dans cet article.

Définition

Le trouble de l’équilibre chez la personne âgée représente une sensation erronée donnant l’impression aux personnes les ressentant que leur corps se déplace par rapport à l’espace qui les entoure ou bien l’inverse. En d’autres termes, la personne souffrant de troubles de l’équilibre a l’impression d’être en état d’ébriété ou de marcher sur un sol instable.

Il s’agit d’un trouble très fréquent chez les personnes âgées, se ressentant plus particulièrement au cours de la marche ou en station debout et déclenché par un changement brutal de position ou un mouvement de la tête.

Souvent associé et aggravé par d’autres affections touchant les séniors telles que la cataracte, la baisse de l’acuité auditive ou l’ostéoporose, ce trouble est malheureusement souvent responsable de chutes pouvant avoir de graves conséquences et impacter fortement l’autonomie de l’individu.

Les troubles de l’équilibre chez le sujet âgé peuvent être accompagnés d’autres symptômes tels que des acouphènes, un nystagmus, une pâleur, des maux de tête, des nausées ou des vomissements.

Types de troubles de l’équilibre chez les personnes âgées

Il existe deux types de troubles de l’équilibre en fonction de leur origine :

  • Troubles de l’équilibre d’origine centrale, secondaires à une lésion située au niveau du cervelet ou du tronc cérébral. Cette lésion peut être de nature vasculaire, tumorale, inflammatoire ou infectieuse.
  • Troubles de l’équilibre d’origine périphérique, où l’atteinte est le plus souvent d’origine vestibulaire, dont les principales entités sont le vertige positionnel paroxystique bénin, la neuronite vestibulaire idiopathique, la maladie de Menière, le neurinome de l’acoustique et la labyrinthite.

Comment diagnostiquer les troubles de l’équilibre chez les personnes âgées ?

Le diagnostic d’un trouble de l’équilibre chez une personne âgée se fait d’abord cliniquement grâce à :

consultation médicale chez le médecin
Source
  • Un bon interrogatoire permettant d’éliminer toutes les situations de « faux vertiges», de déterminer les circonstances de survenue et les facteurs de risques et de rechercher les caractéristiques du vertige (durée, intensité, mode de survenue, symptômes associés…est).
  • Puis vient l’étape de l’examen clinique qui comprendra un examen ORL, vestibulaire, neurologique, ophtalmologique et général à la recherche d’une cause évidente de survenue d’un trouble de l’équilibre.
  • Enfin, certaines situations peuvent nécessiter un recours à des examens complémentaires biologiques et d’imagerie ainsi qu’à des tests auditifs afin d’en déterminer l’origine et la cause exacte.

Causes de troubles d’équilibre chez les personnes âgées

L’atteinte de l’un ou plusieurs des récepteurs sensoriels ou bien une atteinte centrale sont responsables d’un dysfonctionnement de l’équilibre. Et par conséquent, les principales causes d’un trouble de l’équilibre chez les sujets âgés sont :

stethoscope qui représente une consultation médicale
  • Des atteintes situées au niveau de l’oreille interne, tels qu’un traumatisme (fracture du rocher), une atteinte infectieuse bactérienne ou virale (zona otitique), la maladie de Meniére, le neurinome de l’acoustique, une névrite vestibulaire, l’otospongiose, etc.
  • Une baisse d’acuité visuelle : occasionnée par une cataracte, une dégénérescence maculaire ou une rétinopathie diabétique.
  • Une diminution de la sensibilité des récepteurs proprioceptifs due à des lésions ligamentaires ou musculaires.
  • Des lésions d’origine centrale: peuvent être vasculaires à l’image d’un infarctus cérébelleux, inflammatoires telle que la sclérose en plaques, tumorales en particulier les tumeurs de la fosse cérébrale postérieure.

Enfin, un trouble de l’équilibre chez le sujet âgé peut ne pas être un vertige à proprement parler mais être plutôt la conséquence d’un malaise secondaire à d’autres conditions, à savoir :

  • Une hypotension orthostatique ;
  • Une hypoglycémie ;
  • Un trouble du rythme cardiaque ;
  • Une augmentation du taux de cholestérol et des triglycérides ;
  • Une anémie ;
  • Une arthrose cervicale ;
  • La prise de médicaments oto-toxiques et les différentes interactions médicamenteuses ;

Conséquences des troubles de l’équilibre

L’une des principales conséquences d’un trouble de l’équilibre chez les personnes âgées est la chute et ses complications pouvant être lourdes. En effet, la chute chez les séniors constitue la seconde cause de décès après les pathologies cardiovasculaires.

personne agee hopital Troubles de l'équilibre chez les personnes âgées
Source

Les chutes exposent au risque de fractures du col du fémur et du poignet, qui est exacerbé par la présence d’un déficit en vitamine D et en calcium. Elles engendrent également une importante perte d’autonomie, une peur de sortir occasionnant un isolement qui représente un facteur de risque de troubles psychiques voire de dépression.

Que faire ?

Une fois le diagnostic de trouble de l’équilibre retenu et que sa cause a été bien identifiée, sa prise en charge doit être multidisciplinaire et passer par l’intervention de différents spécialistes de la santé tel que le médecin généraliste, l’ORL, le neurologue, l’ophtalmologue, le kinésithérapeute (physiothérapeute) et l’ergothérapeute.

Le traitement de la cause du trouble de l’équilibre est évidemment la première chose à faire si cela est possible. Ainsi, un trouble de la vision doit être corrigé, une infection ou une inflammation traitée, une hypoglycémie, une anémie et des carences vitaminiques corrigées, une adaptation des traitements pris par le patient est également souhaitable.

Dans le cas de vertiges paroxystiques positionnels bénins ou bien secondaires à la maladie de Ménière par exemple, des anti-vertigineux et des antiémétiques peuvent être proposés afin de soulager le malade.

Un autre volet important de la prise en charge réside dans la sensibilisation quant à la pratique d’une activité physique adaptée. Des séances de kinésithérapie (physiothérapie) pourront être proposées, si besoin.

personnes âgées pratiquant le yoga thérapeutique

Enfin, il ne faut pas omettre de prendre en charge la dimension psychologique et l’impact que ces troubles peuvent avoir en restant à l’écoute de nos séniors et en mettant en place un système de téléassistance permettant de les rassurer et de les accompagner.

Références

https://www.ea-lateleassistance.com/les-chutes-des-personnes-agees/troubles-de-lequilibre-chez-une-personne-agee-les-reconnaitre-pour-mieux-agir#:~:text=Les%20troubles%20de%20l’%C3%A9quilibre%20chez%20les%20seniors%20se%20caract%C3%A9risent,lorsqu’ils%20se%20tiennent%20debout.

https://www.adiam.net/solutions-perte-equilibre-seniors/

https://www.lesvertiges.com/troubles-equilibre.html

https://www.revmed.ch/revue-medicale-suisse/2016/revue-medicale-suisse-538/prise-en-charge-des-vertiges-chez-la-personne-agee

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

FORMATION 100% OFFERTE

Découvrez une méthode unique vous permettant (ENFIN !) de mettre un terme à vos douleurs physiques...