Cyphose dorsale (dos courbé) : Comment corriger et prévenir ?

Cyphose dorsale (dos courbé) : Comment corriger et prévenir ?

 

Quasimodo, le bossu de Notre-Dame, présentait une cyphose dorsale exagérée. Peut-être que vous avez également un dos voûté, et voulez en savoir plus sur cette particularité de la colonne vertébrale.

 

C’est grave, une cyphose dorsale ? Cette posture souvent considérée inesthétique peut-elle se corriger, ou du moins se prévenir ? A-t-elle un lien direct avec le mal de dos ?

 

Cet article vous explique tout ce qu’il faut savoir sur la cyphose dorsale, en mettant l’accent sur des stratégies pour la réduire.

 

Définition et anatomie

C’est grave, une cyphose dorsale ?

Lien avec le mal de dos

Comment dormir avec une cyphose dorsale

Comment corriger une cyphose dorsale ?

Conclusion

 

Bonne lecture !

 

Définition et anatomie

 

Avant de parler de cyphose dorsale (également qualifiée de cyphose thoracique), il convient de rappeler brièvement quelques concepts anatomiques clés reliés à la colonne vertébrale.

 

Anatomie du rachis

 

Le rachis (ou colonne vertébrale) est composée de 4 segments : La colonne cervicale, dorsale (ou thoracique), lombaire et sacrée.

 

courbures du rachis

 

Le rachis présente des courbures naturelles lorsqu’on la regarde de profil. Ceci permet de maintenir l’équilibre du corps, ainsi que la posture debout et l’ambulation.

 

Ainsi, la région cervicale et lombaire présente des lordoses naturelles (en forme de C), et la colonne dorsale présente une cyphose permettant notamment de laisser place au coeur et aux poumons (en force de C inversé).

 

On comprend donc que la cyphose dorsale n’est pas une condition pathologique en tant que tel. Ce n’est que lorsque la courbure devient exagérée qu’il y a potentiellement un problème.

 

Plus précisément, la colonne dorsale présente un angle compris entre 20 et 45 degrés chez la majorité des individus. Ceci est considéré « normal ». Si la courbure présente un angle en dehors de cette fourchette (plus de 50 degrés), on parle alors d’hypercyphose.

 

Il est possible de faire des tests d’imagerie médicale comme une radiographie pour quantifier l’angle de la cyphose dorsale, et déterminer si elle affecte les structures connexes).

 

radiographie pour diagnostiquer une cyphose dorsale

 

D’ailleurs, une cyphose dorsale proéminente peut se retrouver chez n’importe qui, bien qu’elle touche souvent les adolescents et les personnes âgées.

 

Différence avec la scoliose

 

Alors que la cyphose fait référence à un dos voûté, une scoliose est une déviation de la colonne vertébrale dans les 3 plans de l’espace. En gros, une ou plusieurs vertèbres sont déviées dans le plan frontal, sagittal, et horizontal. La rotation vertébrale (torsion) dans le plan horizontal est ce qui caractérise principalement la scoliose.

 

Les causes potentielles de la scoliose et de la cyphose sont différentes, de même que leur prise en charge. Pour tout savoir sur la scoliose, consultez l’article suivant. 

 

 

C’est grave, une cyphose dorsale ?

 

Dans la grande majorité des cas, la cyphose dorsale est asymptomatique, c’est-à-dire qu’elle ne provoque pas de symptômes. Ceci peut venir du fait que la cyphose dorsale est d’origine posturale, et peut donc facilement être corrigée en redressant son dos.

 

Même lorsque la cyphose dorsale est exagérée, il se peut qu’elle n’occasionne aucun problème. Ceci vient du fait que le corps a pu s’adapter au fil du temps, et que la déformation de la colonne n’entraîne pas de conséquence nerveuse ou respiratoire.

 

Dans quels cas peut-on alors considérer une cyphose dorsale comme étant problématique ?

 

  • Lorsqu’elle est associée à une pathologie sous jacente (spondylarthrite ankylosante, maladie de Scheuermann, ostéoporose, etc.)
  • Lorsqu’elle occasionne de la douleur dorsale
  • Lorsqu’elle provoque de l’arthrose ou une discopathie (comme la hernie intra spongieuse)
  • Lorsqu’elle provoque des engourdissements au niveau des bras ou des jambes, ou si la douleur irradie dans les membres inférieurs ou supérieurs
  • Lorsqu’elle affecte la respiration
  • Lorsqu’elle provient d’une tumeur
  • Lorsqu’elle entraîne un trouble esthétique chez le patient (estime de soi)

 

maladie de scheuermann occasionnant une cyphose dorsale

 

 

Comment dormir avec une cyphose dorsale

 

Plusieurs patients désirent bénéficier de conseils pour dormir lorsqu’ils ont une cyphose dorsale proéminente.

 

Pour répondre à cette question, il faut comprendre qu’il est impossible de maintenir la même position durant toute la nuit. Il est donc inutile de prescrire une posture particulière visant à corriger la cyphose dorsale.

 

sommeil avachi causant une cyphose dorsale

 

Si vous dormez sur le dos la majorité du temps, il est recommandé de réduire progressivement la hauteur de votre oreiller. Ceci permettra de réduire la protraction cervicale souvent associée à la cyphose dorsale, et corrigera par le fait même votre dos rond.

 

Si vous dormez sur le côté, éviter dans la mesure du possible la position du fœtus qui accentue la cyphose dorsale.

 

Le sommeil sur le ventre réduit naturellement la cyphose dorsale, mais peut mettre plus de stress sur les vertèbres cervicales. Assurez-vous de ne pas développer de problèmes de cou si vous optez pour cette position.

 

Le dernier élément à considérer est le matelas. Un matelas trop mou augmentera l’affaissement du tronc, et accentuera par le fait même la cyphose dorsale. Optez pour un matelas semi-ferme ou ferme afin que votre dos soit mieux supporté.

 

 

Comment corriger une cyphose dorsale ?

 

Voici des pistes de solutions permettant de réduire la cyphose dorsale exagérée :

 

Observation

 

Parfois, aucun traitement ne sera prescrit pour corriger la cyphose dorsale. Ceci survient lorsqu’on estime que l’enfant présentant cette condition va naturellement corriger sa posture après l’adolescence.

 

On peut également prescrire des radiographies ponctuelles pour suivre l’évolution dans le temps, et s’assurer que la cyphose dorsale reste dans les limites de la normale (surtout en présence de scoliose).

 

Exercices de mobilité

 

Des exercices d’ouverture de la cage thoracique associée à de l’extension du rachis permettent souvent de mobiliser les vertèbres dorsales. Ceci permet à la longue de réduire la cyphose dorsale.

 

Voici quelques exemples d’exercices souvent donnés en kinésithérapie (physiothérapie) :

 

Extension dorsale

 

  1. Assoyez-vous en maintenant la tête et le dos droit.
  2. Attrapez votre nuque avec vos mains en gardant les coudes pointés vers l’avant (tel qu’illustré).
  3. Dans un même mouvement, amenez vers coudes vers le haut, le dos en extension et la tête vers l’arrière.
  4. Revenez doucement en position initiale.
  5. Répétez une dizaine de fois en prenant des pauses au besoin.

 

homme effectuant une extension dorsale assis

 

Pour connaître d’autres solutions visant à redresser votre dos, consultez l’article suivant.

 

Rétraction scapulaire

 

  1. Assoyez-vous en maintenant la tête et le dos droit. Amenez les bras vers l’avant.
  2. Dans un même mouvement, ramenez les bras et épaules vers l’arrière en serrant les omoplates pendant 3 secondes.
  3. Revenez en position initiale.
  4. Répétez une dizaine de fois en prenant des pauses au besoin.
  5. Progression: Ajoutez de la résistance en utilisant un élastique thérapeutique. 

 

femme qui effectue une rétraction scapulaire assise

 

 

Exercices de respiration

 

Les exercices de respiration permettent l’ouverture de la cage thoracique et l’oxygénation des poumons. Ceci peut indirectement aider à corriger les conséquences d’une cyphose dorsale exagérée.

 

Voici un exemple d’exercice respiratoire :

 

Respiration 3 temps

 

  1. Couchez-vous sur le dos (idéalement dans un environnement propice à la détente!)
  2. Inspirez par le nez en faisant gonfler le ventre comme un ballon. Sans expirer, étendez votre cage thoracique
  3. latéralement. S’il vous reste encore du souffle, terminez l’inspiration en soulevant le sternum.
  4. Expirer ensuite tranquillement en suivant l’ordre inverse (redescendez le sternum, rétrécissez latéralement la cage thoracique et dégonflez le ventre).
  5. Vous pouvez ajouter un léger poids sur votre ventre pour augmenter la résistance.
  6. Répétez une dizaine de fois en y allant lentement.

 

exercices respiratoires pour traiter la cyphose dorsale

 

Sport

Certains sports favoriseront l’extension de la colonne, et seront à privilégier pour réduire la cyphose dorsale. On pense entre autre à :

 

  • Nage (dos crawlé)
  • Ballet
  • Gymnastique
  • Course à pied (avec une technique adéquate)
  • Etc.

 

Au contraire, certains sports peuvent accentuer la cyphose dorsale. Sans nécessairement les arrêter, on peut par exemple compenser par des exercices d’extension après les séances (comme ceux démontrés plus haut). Voici les sports en question :

 

  • Rugby
  • Boxe
  • Aviron
  • Vélo
  • Etc.

 

Yoga

 

Parce qu’il encourage la mobilité de la colonne vertébrale et intègre des exercices de respiration, le yoga a le potentiel d’améliorer la cyphose dorsale exagérée.

 

Évidemment, il convient d’y aller de façon progressive, et d’éviter les mouvements qui occasionnent des symptômes inhabituels. Un professionnel du yoga est le plus adapté pour vous guider dans cette pratique.

 

Corset

 

Dans certains cas, un médecin va préférer prescrire un corset visant à corriger la cyphose dorsale.

 

corset pour cyphose dorsale

 

Ceci peut être le cas chez un adolescent souffrant de scoliose, et chez qui on veut éviter la progression de sa condition. Il en va de même pour la maladie de Scheuermann.

 

Le degré de correction, ainsi que la durée pendant laquelle le corset sera porté, dépend de la condition du patient. De manière générale, on réduit l’utilisation du corset à mesure que la condition s’améliore, et que l’enfant termine sa croissance.

 

Certaines personnes choisissent de porter une ceinture lombaire pour stabiliser le tronc et favoriser une posture plus droite. Pour connaître l’avis d’un professionnel de santé sur ces ceintures, consultez l’article suivant. 

 

Correcteurs de posture

 

Le travail de bureau et la sédentarité viennent avec leur lot de conséquences. Parmi celles-ci, on observe une posture avachie et une augmentation de la cyphose dorsale.

 

Dans cette optique, les correcteurs de posture sont souvent proposés pour « améliorer sa posture », et corriger la cyphose dorsale.

 

correcteur de posture de la cyphose dorsale
Correcteur de posture Cervi-care

 

Certes, il est parfois pertinent de bénéficier d’un support externe pour modifier sa posture. Par contre, il faut savoir que la posture avachie n’est pas directement reliée au mal de dos.

 

Également, un correcteur de posture est une stratégie passive où les muscles ne sont pas actifs, et où la liberté de mouvement de la colonne vertébrale est restreinte. C’est dans cette mesure que les correcteurs de posture devraient être utilisés dans des situations particulières, et durant un temps limité.

 

Pour en savoir plus, lisez cet avis complet d’un professionnel de santé sur les correcteurs de posture.

 

Chirurgie

 

La chirurgie est prescrite dans les cas extrêmes. Elle vise à corriger la courbure dorsale lorsque celle-ci occasionne des douleurs importantes, irritent les racines nerveuses adjacentes, ou restreint significativement la respiration.

 

Elle est également prescrire lorsque la cyphose dorsale exagérée est congénitale, ou lorsqu’elle dépasse 75 degrés.

 

En général, est elle prescrite en dernier recours, c’est-à-dire après avoir tenté les approches conservatrices telles que la kinésithérapie (physiothérapie), le port d’un corset, etc.

 

chirurgie pour cyphose dorsale pathologique

 

L’arthrodèse lombaire est souvent réalisée pour corriger la cyphose dorsale pathologique. Elle aura pour but d’améliorer la posture, de réduire la douleur, et de prévenir l’aggravation d’une maladie (scoliose, maladie de Scheuermann, etc.).

 

Dans le cas où la cyphose dorsale provient d’une tumeur, la chirurgie est utilisée pour retirer la tumeur (surtout si elle est cancéreuse et/ou on craint une compression de la moelle épinière).

 

 

Conclusion

 

La cyphose dorsale est une particularité anatomique normale de la colonne vertébrale.

 

Ce n’est que lorsqu’elle dépasse la fourchette normale et/ou occasionne des problèmes secondaires qu’elle est considérée pathologique.

 

Si c’est le cas, il existe plusieurs approches de traitement visant à réduire la cyphose dorsale et améliorer la posture.

 

Dans les cas extrêmes, une chirurgie peut corriger la cyphose dorsale exagérée.

 

Bonne guérison !

 

 


 

Vous n'avez toujours pas trouvé de réponses à vos questions ?

 

Et si je vous proposais 36 façons naturelles de soulager un mal de dos rapidement ? (Oui oui, 36 !!!)

 

soulager un mal de dos rapidement

 

Consultez l'article suivant : Comment soulager un mal de dos rapidement : 36 conseils