Cyphose, lordose : Quelle est la différence ? (explication)

Cyphose, lordose : Quelle est la différence ? (explication)

Votre dos, une zone de diverses tensions et douleurs, vous gâche parfois la vie. On entend parler de cyphose et de lordose, en assumant qu’il s’agit de déformations de la colonne vertébrale. Voici un guide pour mieux les connaître et comprendre la différence entre ces deux termes en relation avec votre dos.

Définition de la cyphose

 

Une courbure de la colonne vertébrale

 

Le rachis présente des courbures naturelles lorsqu’on la regarde de profil. Ceci permet de maintenir l’équilibre du corps, ainsi que la posture debout et l’ambulation. Au niveau dorsal, la colonne présente une forme de C inversé permettant notamment de laisser place au coeur et aux poumons. C’est cette courbure rachidienne qui est définie au plan anatomique comme la cyphose.

 

lordose lombaire

 

On comprend donc que la cyphose dorsale n’est pas une condition pathologique en tant que tel. Par contre, elle est souvent perçue comme une courbure anormale ou exagérée du rachis. On pense notamment à la déformation caractéristique de Quasimodo, le bossu de Notre-Dame.

 

En somme, la colonne dorsale présente un angle compris entre 20 et 45 degrés chez la majorité des individus. Ceci est considéré « normal ». Si la courbure présente un angle en dehors de cette fourchette (plus de 50 degrés), on parle alors d’hypercyphose.

 

Pour tout savoir sur la cyphose dorsale, consultez l’article suivant.

 

Les symptômes d’une cyphose

 

Tel que mentionné, il est normal d’avoir le dos légèrement arrondi. En cas de pathologie ou hypercyphose, il est possible de développer des douleurs. Celles-ci peuvent se situer au niveau dorsal, entre les omoplates, au niveau du cou ou même des lombaires. Il y a par ailleurs une gêne esthétique, avec une tendance à être penché vers l’avant (dos courbé).

À LIRE :   Rachis lombaire: Anatomie et 16 pathologies expliquées

 

cyphose comparée à la lordose lombaire

 

Il est important de mentionner que même lorsque la cyphose dorsale est exagérée, il est possible qu’elle n’occasionne aucun problème. Ceci vient du fait que le corps a pu s’adapter au fil du temps, et que la déformation de la colonne n’entraîne pas de conséquence nerveuse ou respiratoire. On parle alors d’hypercyphose asymptomatique.

 

 

Définition de la lordose

 

Une courbure cervicale et lombaire

 

A l’instar de la cyphose, la lordose est une courbure normale de la colonne vertébrale. On parle de concavité postérieure en médecine. Ici, il faut préciser que la courbure se situe dans les zones cervicales et lombaires. Chaque personne possède donc une lordose cervicale et une lordose lombaire.

 

Il faut savoir que les raisons de l’accentuation d’une lordose sont variées. Au banc des accusés, on distingue :

 

  • une malformation physique
  • l’adoption de postures inadaptées et prolongées
  • l’obésité
  • la grossesse 
  • certaines pratiques sportives (gymnastique)
  • le port exagéré de talons hauts

 

Pour en savoir plus sur la lordose lombaire, consultez l’article suivant.

 

Les symptômes de l’hyperlordose

 

On parlera de pathologie dans le cas où la courbure s’accentue de manière exagérée. Dans de telles conditions, la lordose est dite hyperlordose. Cette déformation favorise des conséquences plus ou moins graves chez les patients.

 

hyper lordose lombaire

 

L’hyperlordose peut entraîner des douleurs lombaires ou lombalgies. Toutefois, dans plusieurs cas, une lordose ou hyperlordose n’est pas douloureuse (hyperlordose asymptomatique).

 

 

La différence entre cyphose et lordose

 

courbures de la colonne vertébrale incluant la lordose lombaire

 

La position

 

C’est vrai que la cyphose et la lordose sont des courbures au niveau de la colonne vertébrale, mais elles dans des régions différentes. La cyphose dorsale se trouve entre la lordose cervicale et la lordose lombaire. La première en haut du dos et la seconde dans le bas de votre dos.

À LIRE :   Signe de Léri : Dépister une hernie discale ou cruralgie

 

De ce fait, la cyphose dorsale se trouve dans le milieu du dos. La cyphose thoracique prend en compte 12 vertèbres. La lordose cervicale et la lordose lombaire comprennent respectivement 5 et 7 vertèbres.

 

Le type de courbure

 

Quand on regarde la colonne vertébrale de face, elle a un aspect rectiligne. Cependant, observé de profil, on remarque une succession de courbures depuis la nuque jusqu’aux fessiers.

 

La lordose cervicale et la lordose lombaire forment des courbures vers l’intérieur à chaque extrémité de la cyphose dorsale. Cette dernière est caractérisée par une courbure plus longue vers l’extérieur.

 

La pathologie

 

Une hypercyphose peut finir par créer une bosse dans le dos. Une hyperlordose accentue la courbure du creux des reins. À long terme, il est possible que ces déformations provoquent des troubles de la colonne vertébrale. On pense notamment aux conditions suivantes :

 

 

Heureusement, ces déformations de la colonne vertébrale peuvent être prises en charge.

 

 

Quelle est la prise en charge ?

 

Les déformations de la colonne vertébrale vont être confirmées au cours d’une consultation chez le médecin. Un examen clinique et une radiographie sont nécessaires pour l’établissement du diagnostic. Un dépistage précoce va permettre une prise en charge rapide de la cyphose ou la lordose si on estime qu’elle est problématique. On évitera ainsi les éventuelles complications.

 

Des séances de kinésithérapie

 

La prise en charge de la cyphose ou la lordose peut se faire par un kinésithérapeute. Il s’applique à corriger les déformations de la colonne vertébrale grâce à des techniques telles que :

 

  • massages
  • mobilisations de la colonne
  • traction vertébrale
  • exercices thérapeutiques
  • modalités antalgiques (chaleur, glace, électrothérapie, etc.)

 

evaluation physiotherapeute

 

Outre la kinésithérapie, le traitement de l’hypercyphose ou hyperlordose peut inclure des analgésiques dans le but de soulager les douleurs. On peut dans certains cas recourir à la chirurgie, principalement lorsque la moelle épinière est compromise.

À LIRE :   Cyphose dorsale (dos courbé) : Comment corriger et prévenir ?

 

Le coup de pouce des médecines douces

 

Vous pouvez utiliser en complément les médecines alternatives. Posturologie, acupuncture, ostéopathie… Chacune de ces méthodes douces peut apporter son aide. A vous de bien choisir le thérapeute à qui vous voulez confier votre dos. Pensez aussi à pratiquer une activité sportive. Vous pouvez participer de la gymnastique douce ou du yoga. Vous allez travailler les différents muscles de votre dos.

 

Pour en savoir plus sur les produits naturels dans la prise en charge du mal de dos, consultez l’article suivant.

 

Jouez la carte de la prévention

 

Il est nécessaire de prendre soin de votre dos au quotidien. Cela peut se faire par la pratique d’exercices adaptés. Évitez par ailleurs les postures inadaptées, que ce soit en position débout ou assise. Faites du sport afin d’entrenir votre musculature lombaire ou abdominale.

 

Chez l’enfant, n’oubliez pas de faire vérifier les courbures avant qu’elles ne soient définitives. En effet, une scoliose peut provoquer des déformations de la colonne de type hypercyphose ou hyperlordose.