Lombalgie chronique : Comment s’en sortir ?


La lombalgie chronique, parce qu’elle affecte plusieurs sphères de la vie, est très incapacitante pour les personnes atteintes.

 

Dans cet articles, nous couvrons plusieurs stratégies visant à traiter la lombalgie chronique, que ce soit d’un point de vue physique, psychologique ou même social.

 

Lombalgie chronique et isolement social

 

Avant de mentionner des stratégies visant à traiter la lombalgie chronique, il faut connaître ses répercussions sur la vie des gens atteints.

 

Le mal de dos affecte le quotidien, et peut mener à l’isolement social. Malheureusement, on doit souvent sacrifier certaines activités au risque de voir ses douleurs augmenter. Vous hésitez à aller au restaurant avec vos amis car la position assise prolongée sera trop inconfortable. Vous annulez votre séance de quilles du vendredi car vous pensez que votre dos va se bloquer. Vous avez tenté d’aller à la salle de musculation, mais avez finalement annulé votre abonnement car les exercices aggravaient les symptômes.

 

À force de toujours annuler vos sorties, vos proches vous contactent de moins en moins. Soit parce qu’ils se lassent de vos refus continuels, soit parce qu’ils veulent vous “protéger” et vous éviter des ennuis. Ils assument que vous aurez mal au dos, et décident de ne pas vous inviter à la prochaine activité sociale. Vous commencez donc à vous isoler et vous renfermer sur vous-même. Vous vous sentez dénigré, oublié. Vous ne quittez plus la maison, et n’avez plus envie de rien faire.

 

Vous vous reconnaissez? Si oui, il est temps d’agir afin de ne pas tomber dans le cercle vicieux de l’isolement social à cause de votre mal de dos! Les lombalgies sont malheureusement fortement associées à la dépression, et il faut à tout prix trouver des solutions pour y remédier. Considérer les options suivantes pour améliorer la situation:

 

5 Conseils pour éviter l’isolement social:

 

1. Soyez certain(e) que vos proches comprennent votre situation:

 

Souvent, vos amis et votre famille essayeront de vous “surprotéger”. Ils pensent évidemment bien faire lorsqu’ils vous recommandent de vous reposer le plus possible. Faites leur comprendre que vous avez besoin de bouger pour vous changer les idées et améliorer l’état de votre dos. Si possible, faites vos propres tâches ménagères, par exemple en prenant plus de pauses que normalement. Également, dites à vos proches à quel point leur support moral est important pour vous. Le mal de dos vient avec une vulnérabilité que vous essayez peut-être de dissimuler. Plus vous allez communiquer et plus vous éviterez les malentendus qui pourraient mener à l’isolement social.

 

2. Cherchez à adapter vos activités au lieu d’y renoncer:

 

Par exemple, choisissez un resto ayant des chaises plus confortables pour votre dos. Ou encore, au lieu de refuser de jouer au tennis avec vos amis, soyez l’arbitre au prochain match organisé. Bref, sachez qu’il est toujours possible de trouver des compromis qui vous permettront de participer aux activités sociales. Il est crucial de changer d’air et de se changer les idées lorsqu’on souffre du dos. Vos amis apprécieront les efforts que vous faites, et vous seront reconnaissants pour votre présence.

 

activités sociales

 

3. Ne délaissez pas vos activités sociales et familiales:

 

Soyons honnêtes, il peut être tentant de refuser une activité ou tâche ménagère sous prétexte qu’on a mal au dos. Par contre, n’oubliez pas vos responsabilités…même s’il s’agit de visiter votre belle-mère un jour de week-end! La disparition des obligations est souvent la première phase de l’isolement social. Ne la sous-estimez pas, car elle est souvent le préambule à la perte de contact progressive avec vos proches!

 

4. Préparez-vous à recevoir des critiques de temps en temps

 

Ce conseil, c’est une patiente qui m’a proposé de le rajouter. Malheureusement, ce n’est pas tout le monde qui est bienveillant, et certains pourront même considérer une personne souffrant du dos comme étant un poids. Évidemment, c’est une attitude injuste et non fondée, mais c’est une réalité qu’il ne faut pas négliger. Et c’est souvent la cause d’isolement social qui est la plus douloureuse à accepter. Encore une fois, il est primordial de communiquer son opinion sur le sujet afin de limiter le sentiment de solitude dû à l’isolement. Et surtout, sachez que vous n’êtes pas responsables de vos souffrances.

 

critiques

 

5. Entourez-vous de gens qui partagent votre situation:

 

Chez Lombafit Studio, le contexte permet aux personnes ayant des maux de dos de s’entraider et se motiver mutuellement. Nos clients se sentent redevables les uns envers les autres lorsqu’il s’agit de se présenter aux séances d’exercices de groupe. Par exemple, faites de l’activité physique avec une personne qui se plaint également de lombalgie. Celle-ci comprendra votre situation et sera en mesure de vous apporter l’empathie et le support moral nécessaire. Également, partagez votre expérience sur un forum. En plus d’aider d’autres personnes qui souffrent du dos, le fait de mettre sur papier vos pensées vous aidera à y voir plus clair. 

 

Solutions à la lombalgie chronique

 

Journal de bord

 

Lorsqu’on souffre de lombalgie ou douleurs chroniques, l’inconfort et le désespoir sont des sentiments qui nous gagnent presque quotidiennement. On adapte constamment notre quotidien en fonction de nos symptômes, quitte à sacrifier certaines activités sociales et sportives

 

Malheureusement, il peut devenir difficile de suivre l’évolution des douleurs chroniques tellement elles sont présentes. En tant que kiné, plusieurs de mes patients me disent avoir de la difficulté à qualifier leur douleur, ou encore à identifier les activités qui influencent leurs symptômes.

 

C’est pour cette raison que je leur propose de tenir un journal de bord pour leur douleurs chroniques. À travers cet section, nous couvrirons les bénéfices de tenir un journal quotidien pour mieux comprendre votre mal de dos, et bien évidemment augmenter ses chances de guérison. 

 

 

journal mal de dos

 

Qu’est-ce qu’un journal de bord à avoir avec le mal de dos?

 

Un journal, c’est lorsqu’on écrit sur papier certaines péripéties et réflexions personnelles. Outre les données objectives, il est crucial d’y ajouter ses impressions afin d’identifier l’émotion associée à untel évènement.

 

Idéalement, il est préférable de tenir son journal à jour régulièrement pour en tirer les meilleurs bénéfices. Plusieurs de mes patients le mettent à jour quotidiennement, tandis que d’autres préfèrent le remplir une fois par semaine.

 

Dans le cadre des lombalgies, un journal peut couvrir plusieurs aspects en lien avec la douleur et les activités quotidiennes.

 

Quels sont les bénéfices à tenir un journal lorsqu’on souffre du dos?

 

Un journal de bord a pour objectif de dresser un portrait global et personnel de sa condition. Pour un professionnel de la santé, il permet de suivre l’évolution de son patient, en plus d’évaluer l’impact de la lombalgie au quotidien. Plus précisément, voici une liste d’avantages à tenir un journal pour mieux traiter votre lombalgie:

 

journal contre la douleur

 

1. Mieux comprendre sa douleur et les tendances de ses symptômes

 

Il n’est pas rare pour les patients de se sentir perdu à travers le processus complexe que représentent les lombalgies.

 

Qu’est-ce qui augmente sa douleur? Qu’est-ce qui la diminue? Peut-on tirer des conclusions et/ou des mouvements clés qui sont responsables de nos douleurs?

 

Lorsqu’on met par écrit certains éléments reliés à nos symptômes, on est capable de mieux comprendre ce qui explique nos douleurs lombaires.

 

2. Suivre la progression de sa condition dans le temps

 

Évidemment, l’objectif principal lorsqu’on souffre du dos est d’aller mieux. En notant la progression de sa lombalgie sur papier, on peut s’assurer que les choses vont bon train.

 

Également, on peut rectifier le tir au plus vite lorsqu’on réalise que la condition stagne, ou -pire encore- va en s’aggravant.

 

3. Améliorer la communication avec son docteur ou son thérapeute

 

Tel que mentionné, plusieurs de mes patients ont de la difficulté à se rappeler de leur symptômes et de leur l’évolution au cours des dernières semaines.

 

Lorsqu’un patient me présente son journal, je suis en mesure de mieux comprendre la condition, et d’offrir un traitement plus adapté et efficace.

 

4. Prendre conscience de l’impact émotionnel relié à la douleur lombaire

 

Le mal de dos est fortement corrélé avec la dépression. Après tout, ce sont plusieurs sphères de notre vie qui sont affectées suite à une lombalgie.

 

L’impact émotionnel relié à sa condition mérite d’être explorée, notamment car elle participe indirectement aux symptômes du patient. Également, exprimer ses émotions par écrit peut avoir un bienfait thérapeutique sur la personne.

 

émotions reliées au mal de dos

 

5. Motiver à prendre les mesures nécessaires pour optimiser sa guérison

 

L’objectif ultime du journal de bord est de vous aider à aller mieux. En comprenant davantage sa douleur et en identifiant la progression générale, on est en mesure de mieux orienter le plan de traitement.

 

bénéfices journal mal de dos

 

Que faire avec son journal de bord?

 

Un journal de bord est fait principalement pour vous aider à vivre avec votre mal de dos. Par contre, il peut également être utile à votre médecin ou thérapeute pour vous apporter le support et les conseils adaptés à votre condition.

 

Par ailleurs, il peut bénéficier d’autres personnes qui, comme vous, sont aux prises avec une douleur lombaire chronique. Voici donc une séries d’action à entreprendre avec votre journal de bord :

 

“Un journal peut également être utile à votre médecin ou thérapeute pour vous apporter le support et les conseils adaptés à votre condition.”

 

  • Relisez régulièrement votre journal pour observer les progrès et mieux comprendre votre mal de dos
  • Partagez le journal avec vos proches afin qu’ils comprennent davantage votre réalité.
  • Partagez votre journal avec votre médecin et thérapeute pour orienter et optimiser le plan de traitement.
  • Publiez en ligne votre forum (anonymement sur notre forum, par exemple) pour partager et faire profiter les autres de votre expérience.

 

À quoi devrait ressembler un journal de bord pour son mal de dos?

 

Il existe plusieurs façons de tenir un journal de bord. Honnêtement, il n’existe pas de façon optimale de tenir un journal, tant qu’il se veut pertinent à vos yeux.

 

Idéalement, il devrait comporter des éléments objectifs tels que l’intensité de la douleur, la progression dans le temps, les activités reliés à la douleur, etc. Il faudrait également y intégrer une composante humaine et émotionnelle pour que le journal soit plus personnel.

 

Finalement, un journal devrait comprendre des buts à court et moyen terme, ainsi qu’un plan d’action concret à suivre pour vaincre sa lombalgie.

 

Voici un exemple de journal que je propose souvent à mes patients:

 

journal mal de dos