canal lombaire étroit

Sténose spinale sévère : Que faire ? (Faut-il s’inquiéter ?)

La sténose spinale, également appelé canal spinal étroit est une pathologie de la colonne vertébrale caractérisée par un rétrécissement du canal spinal.

 

Généralement, les symptômes de cette pathologie sont plus ou moins supportables et se ressentent différemment d’un individu à un autre. Toutefois, certains malades souffrent de symptômes plus sévères et invalidants, traduisant ce qu’on appelle la sténose spinale sévère.

 

Qu’est-ce qui caractérise la sténose spinale sévère ? faut-il s’inquiéter ? comment la prendre en charge ? Réponses dans cet article.

Rappel anatomique 

 

La colonne vertébrale ou rachis représente une structure osseuse assurant la jonction entre la tête et le bassin. Elle se constitue de 24 vertèbres qui s’articulent entre elles.

 

En plus de son rôle quant au maintien statique, elle est également responsable de la protection de la moelle épinière qui chemine dans le canal vertébral.

 

Les vertèbres qui forment la colonne vertébrale sont formées anatomiquement de trois parties :

 

 

rachis
Source

 

Le canal vertébral est la partie de la colonne vertébrale qui permet le passage de la moelle épinière.

 

Qu’est-ce qu’une sténose spinale ? 

 

Une diminution du diamètre du canal rachidien occasionne une pathologie qu’on nomme sténose spinale et qui cause une irritation de la moelle épinière ou des racines nerveuses.

 

canal lombaire étroit
Source

 

Toutes les parties de la colonne vertébrale peuvent être touchés par cette pathologie, plus particulièrement les articulations C5-C6, C6-C7 à l’étage cervical (on parle de canal cervical étroit), L4-L5 et L5-S1 à la partie lombo-sacrée (canal lombaire étroit).

 

Il existe différentes formes de sténose spinale :

 

  • La sténose spinale légère: diamètre du canal rachidien assez peu réduit et quasiment asymptomatique :
  • La sténose spinale modérée: diamètre du canal rachidien réduit moyennement provoquant de légers symptômes ;
  • La sténose spinale sévère : diamètre du canal rachidien très étroit donnant lieu à une symptomatologie importante et parfois très invalidante.

 

 

 

Causes de la sténose spinale 

 

À LIRE :   Sténose spinale cervicale : Définition et prise en charge

La sténose spinale est la conséquence d’une réduction du diamètre du canal vertébral qui peut être d’origine congénitale ou bien résulter de processus dégénératifs, traumatiques ou même tumoraux.

 

Les causes de sténose spinale les plus importantes sont :

 

  • L’origine congénitale : certaines personnes naissent avec un canal vertébral dont le diamètre est anormalement réduit, ce qui provoque avec l’âge une sténose spinale parfois sévère.

 

  • Les causes dégénératives : avec les années, les vertèbres subissent des phénomènes inflammatoires et dégénératifs comme l’arthrose, qui peut engendrer la formation de petites proéminences osseuses qu’on nomme « ostéophytes », ou bien un épaississement de ligaments qu’on retrouve à l’intérieur du canal rachidien. Ces anomalies sont à l’origine d’une réduction parfois importante du diamètre du canal rachidien qui peut donner des sténoses spinales sévères.

 

arthrose cervicale
Source

 

  • Une hernie discale : lorsqu’elle est volumineuse, l’hernie discale peut considérablement réduire le diamètre du canal rachidien et être la cause d’une sténose spinale sévère.

 

 hernie discale
Source

 

  • Un spondylolisthésis : c’est un glissement en avant d’une vertèbre sur l’autre qui peut provoquer une sténose spinale parfois sévère lorsqu’il est important.

 

spondylolisthésis IRM
Source

 

  • Un traumatisme : une fracture ou un tassement vertébral faisant suite à un accident de circulation ou une chute d’une hauteur notamment quand ils sont violents donnent des sténoses spinales sévères par réduction aigue et importante du diamètre du canal rachidien.

 

  • Les cancers : les volumineuses tumeurs vertébrales primitives ou secondaires, engendrent parfois, bien que rarement, une sténose spinale sévère.

 

 

Symptômes de sténose spinale sévère

 

Lorsqu’elles sont légères à modérées, les sténoses spinales sont dans la plupart des cas asymptomatiques. Néanmoins, lorsqu’elles sont sévères, elles provoquent parfois des tableaux cliniques assez bruyants, avec notamment :

 

douleur au dos
Source

 

 

C’est l’un des signes les plus spécifiques d’une sténose spinale. Elle se manifeste par une douleur associée à des engourdissements survenant au niveau des jambes en position debout et accentués par la marche. Cette douleur est calmée par la position assise, penchée en avant ou accroupie.

 

  • Une douleur 

 

La douleur peut apparaitre au niveau du cou et des bras donnant des névralgies cervico-brachiales, ou bien au niveau du bassin et des membres inférieurs provoquant des lombalgies et/ou des sciatiques.

À LIRE :   Sténose spinale : exercices efficaces pour se soulager

 

  • Des troubles sensitifs 

 

A types d’engourdissements, paresthésies ou sensations de décharges électriques peuvent également être ressentis par le patient.

 

  • Des troubles de la marche 

 

Tels qu’un trouble de l’équilibre ou une faiblesse musculaire au cours de la marche.

 

 

Quand s’inquiéter ?

Quand la sténose spinale est vraiment importante, elle engendre d’importants signes cliniques signant une grave souffrance neurologique qu’il faut prendre en charge rapidement. Lorsque ces signes apparaissent, il est nécessaire de s’en inquiéter et de consulter le plus rapidement possible.

 

 

stétoscope représentant une urgence médicale
Source

 

  • De graves troubles de la sensibilité : comme une anesthésie du périnée avec troubles sphinctériens sévères à type d’incontinence urinaire et ou intestinale et de graves troubles génitaux.

 

  • Une sciatique paralysante : provoquant ce que l’on appelle « un pied tombant », ce symptôme est le signe d’une grave compression nerveuse secondaire probablement à une sténose spinale sévère.

 

  • Atteinte de la motricité fine de la main : quand la sténose spinale touche la colonne cervicale, qui plus est lorsqu’elle est sévère, il arrive qu’elle induise une perturbation dans l’exécution de tâches fines. A l’extrême, elle occasionne des difficultés à tenir un stylo et à  écrire.

 

 

Options thérapeutiques

 

La prise en charge initiale d’une sténose spinale est basée sur un traitement conservateur combinant physiothérapie, médicaments analgésiques de différents paliers voire parfois infiltrations de cortisone.

 

médicaments
Source

 

Malheureusement, lorsque la sténose spinale est sévère, ces premières mesures seules ne suffisent plus et le recours à des procédures plus invasives est nécessaire.

 

Bien que la prise en charge dépende de la symptomatologie et du tableau clinique présenté par le patient, la chirurgie représente généralement l’option thérapeutique la plus plausible en cas de sténose spinale sévère.

 

La chirurgie d’une sténose spinale consiste en la réduction de la pression que subissent la moelle épinière ou les nerfs vertébraux. Cette intervention porte le nom de décompression et elle se décline en plusieurs procédures :

 

  • La laminectomie 

 

La laminectomie est la chirurgie la plus fréquemment employée au cours d’une sténose spinale. Il s’agie de l’ablation de deux lames vertébrales et de l’apophyse épineuse (protrusion osseuse à l’arrière de la vertèbre) les reliant afin de décompresser la moelle épinière et les racines nerveuses irritées par la sténose spinale.

À LIRE :   Sténose spinale: Le guide complet (comment la traiter ?)

 

laminectomie lombaire
Schéma montrant le processus de laminectomie lombaire

 

Dans certaines situations, des parties d’une ou plusieurs articulations facettaires peuvent aussi être retirées dans le cadre d’une laminectomie.

 

  • La foraminotomie 

 

Moins invasive que la précédente, elle ne peut être proposée que lorsque la sténose spinale n’est pas très étendue. Elle consiste à retirer une partie du foramen intervertébral avec plus ou moins une ablation partielle du disque intervertébral.

 

  • Spondylodèse ou fusion 

 

Lorsque la cause principale de la sténose spinale est une dégénérescence discale importante, le retrait du disque intervertébral peut être nécessaire. Dans ce cas, une discectomie suivie d’une fusion des vertèbres adjacentes (arthrodèse) est proposée afin d’assurer une stabilité de la colonne vertébrale et de soulager la douleur.

 

Fusion vertébrale
Source

 

D’autres techniques chirurgicales peuvent être proposés dans de rares situations telles que la corpectomie (ablation complète d’un corps vertébral) ou la décompression micro endoscopique.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs / 5. Nombre de votes

Si vous avez bénéficié de cet article...

Suivez-nous sur Youtube et Facebook

Navré que vous n'ayez pu trouver réponse à vos questions !

Aidez-nous à améliorer cet article !

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Douleurs physiques : Mini consultation gratuite

Répondez à ce court questionnaire en ligne pour bénéficier de recommandations spécifiques à VOTRE situation.